Les quarante ans de l'ANPE

15 juillet 2007
02m 32s
Réf. 04701

Notice

Résumé :

A l'occasion des quarante ans de l'Agence Nationale Pour l'Emploi (ANPE), ce reportage retrace l'évolution de cet organisme. Il revient également sur le débat autour de son efficacité dans la lutte contre le chômage.

Date de diffusion :
15 juillet 2007
Source :
France 2 (Collection: 20 heures )
Lieux :

Contexte historique

L'Agence Nationale Pour l'Emploi a été créée en juillet 1967 par Jacques Chirac, alors jeune secrétaire d'Etat à l'Emploi du gouvernement Pompidou. Elle est chargée d'aider les personnes à la recherche d'un emploi ainsi que les employeurs dans le reclassement de leurs salariés.En France, deux sources statistiques distinctes permettent de mesurer l'évolution du nombre de chômeurs : les données fournies par le Ministère du Travail et l'enquête Emploi de l'Insee. Les chiffres du Ministère du Travail prennent en compte le nombre de personnes inscrites sur les liste de l'ANPE et ayant travailler moins de 78 h au cours du dernier mois.

L'enquête Emploi de l'Insee utilise une définition plus large du chômage. Celle-ci est donnée par le BIT (Bureau International du Travail),organisme rattaché à l'ONU et chargé d'harmoniser les définitions liées à l'emploi et au travail au niveau international. Selon le BIT, le chômage englobe toute personne de plus de 15 ans privée d'emploi (aucune heure de travail au cours du dernier mois ) et en recherchant un. En 1967, seulement 2% de la population active était touchée par le chômage.Au premier trimestre 2008, on estime que le chômage en France s'élève à 7,5% de la population active (chiffres Insee).

Devant cette hausse spectaculaire du chômage qui devient un phénomène de masse, l'ANPE a dû évoluer. En 2005, elle a perdu le monopole sur l'aide à la recherche d'emploi en France, qui peut dès lors être effectué par des organismes privées. L'Etat entend ainsi dynamiser une agence pour l'emploi parfois vilipendée pour son manque d'efficacité. Depuis janvier 2006 , un suivi mensuel et personnalise des chômeurs a également été mis en place. La loi de février 2008 prévoit la fusion de l'ANPE et de l'UNEDIC afin de créer un seul organisme chargé d'accompagner les chômeurs vers un nouvel emploi et de verser l'allocation chômage. Il s'agit de créer un service public de l'emploi unique, à l'image de ce qui existe déjà dans d'autres pays européens.

Emeline Vanthuyne

Éclairage média

Ce sujet du journal télévisé de France 2 est consacré aux quarante ans de l'Agence Nationale Pour l'Emploi (ANPE). Il s'appuie essentiellement sur un montage de reportages datant de la fin des années 60 accompagné d'une musique d'ambiance. Ces images d'archives permettent aux téléspectateurs de revoir les messages publicitaires de l'époque vantant les mérites de ce nouvel organisme. On peut également entendre Jacques Chirac alors secrétaire d'Etat aux affaires sociales expliquer le fonctionnement de l'organisme qu'il vient de mettre en place. Selon lui, les termes de "chômage" et d'"assistanat" sont désuets, dans un contexte où les demandeurs d'emplois sont encore peu nombreux. Force est de constater que quarante ans plus tard ces mots font partie du vocabulaire employé couramment dans le débat public.

La journaliste évoque ensuite la modernisation de l'ANPE face à la montée du chômage : un document infographique vient nous rappeler les taux de chômage successifs depuis 1967. La fin du reportage cherche à faire un lien un peu artificiel entre les débuts de l'ANPE et l'époque actuelle. La conclusion du reportage peut se résumer ainsi : le chômage est devenu un phénomène de masse, l'ANPE a perdu son monopole sur le suivi des chômeurs mais l'expérience individuelle reste la même, comme le montre l'attitude des chômeurs filmés au guichet d'un centre de l'ANPE dans les années 70. Il s'agit avant tout ici d'exploiter les images d'archives retrouvées pour l'occasion.

Emeline Vanthuyne

Transcription

Laurent Delahousse
Retour en France. Quand l'Agence Nationale Pour l'Emploi a-t-elle été créée ? Eh ! bien cela fait quarante ans que l'ANPE existe. Pas de cérémonie, pas de festivité pour cette agence dont l'efficacité a souvent été critiquée, jusqu'à la caricature. Il y a donc quarante ans, c'est un jeune secrétaire d'Etat qui a lancé ce projet, son nom : Jacques Chirac. Agnès Molinier, Guillaume Michel.
Journaliste
Cette façade gaie, accueillante est celle d'un immeuble abritant un important service public, l'Agence Nationale Pour l'Emploi.
Agnès Molinier
Des hôtesses en uniforme pour accueillir ce qu'on appelait encore les travailleurs.
Hôtesse
Voilà Monsieur, le prochain pointage le 19 à la même heure.
Agnès Molinier
Sur ces images, l'ANPE est une nouvelle administration et c'est un tout jeune secrétaire d'Etat, Jacques Chirac, qui la crée en 1967.
Jacques Chirac
Je crois que la dignité même du travailleur implique la mise en oeuvre non plus d'une notion d'assistance, qui me paraît périmée comme celle de chômage, mais de la notion de solidarité professionnelle et de solidarité nationale.
Agnès Molinier
Il y a à l'époque moins de 200 000 chômeurs. 2,5% de la population active, quasiment le plein emploi. Le travail ne manque pas. Mais avec la crise pétrolière de 1973, commence l'irrésistible ascension. 10% de chômeurs dans les années 80, plus de trois millions de personnes en 1993. Avec le chômage de masse, l'ANPE évolue.
Christian Charpy
Elle a aussi un rôle important en matière de lutte contre les exclusions, nous travaillons par exemple beaucoup avec les conseils généraux dans l'accompagnement vers l'emploi des RMIstes. Donc la mission s'est beaucoup diversifiée.
Journaliste
Un ordinateur et un système de téléscripteur vendent-ils les offres d'emploi ?
Agnès Molinier
Sur le plan technologique aussi, l'ANPE a évolué avec son temps. Finies les petites annonces placardées, le pointage a disparu en 1982. Aujourd'hui, tout est informatisé. Les chômeurs ont un suivi personnalisé, un rendez-vous chaque mois.
Marc Delhommeau
On est dans le monde moderne on va dire. Plus de technique, plus d'outils.
Agnès Molinier
Et puis vous vous sentez plus écouté ?
Marc Delhommeau
Maintenant je serai vraiment satisfait le jour où j'aurai retrouvé un emploi.
Agnès Molinier
Depuis deux ans, l'ANPE est soumise à la concurrence. Des sociétés privées apparaissent, comme ici à Rouen. Les conseillers ne suivent que 40 personnes chacun contre 130 à l'ANPE, et sont rémunérés en fonction du résultat. Une autre culture, mais est-ce vraiment une autre époque ?
Hôtesse
Bonjour Monsieur, vous désirez ?
Inconnu
C'est pour un licenciement économique.
Hôtesse
Oui, c'est un licenciement économique ?
Agnès Molinier
Quarante ans après, le chômage c'est toujours les mêmes mots.
Hôtesse
Vous avez votre carte de pointage ?