Le Nôtre et les jardins de Versailles

20 juillet 2013
03m 01s
Réf. 07031

Notice

Résumé :
A l'occasion du 400e anniversaire de la naissance d'André Le Nôtre, reportage dans les jardins de Versailles, composé d'images et d'interviews d'Alain Baraton, jardinier en chef de Versailles, de Guillaume Marquegnies, jardinier de Versailles, et de Jean-Henri Cancellier, fontainier de Versailles. Les différents corps de métiers ont gardé des pratiques héritées du XVIIe siècle.
Date de diffusion :
20 juillet 2013
Source :

Contexte historique

André Le Nôtre (1613-1700), "jardinier des rois et roi des jardiniers", est le grand ordonnateur de ce qui reste son ouvrage le plus fameux : les jardins du château de Versailles. Toujours considéré de nos jours comme le premier paysagiste moderne, il marque au XVIIe siècle l'art paysagiste en fixant définitivement les règles du jardin à la française.

A travers son art, il montre la domination de l'homme sur la nature, passant de ce qu'il considère comme un état de chaos à un univers organisé, ordonné. Les végétaux sont agencés, ordonnés, taillés, en forme géométriques et évocatrices, dans un espace aéré qui cache ce qui doit l'être et laisse la perspective s'ouvrir vers ce qui doit être montré. Les espaces dessinés sont immenses sans jamais être ennuyeux, jouant de terrasses et de bosquets, de formes géométriques en nombre limité et de fontaines grandioses. Les végétaux petits ou grands (plantes, arbustes, arbres) doivent être façonnés et obéir à la volonté de l'homme, mais également les éléments aussi (terre et eau), qui doivent se plier au désir de l'être humain. Il assèche, irrigue, creuse, terrasse. L'homme modèle la nature.

Le Nôtre affirme encore cette maîtrise de l'homme sur la nature lorsqu'il sublime ce qui peut paraître le plus médiocre à l'état de nature, tel le vilain marais de Versailles qu'il métamorphose en grand canal ouvrant le regard du roi, de la cour, de la France vers l'horizon et sur le monde. Les qualités et le talent de Le Nôtre vont donc tout naturellement en faire le jardinier prédestiné du roi Soleil, pour qui il saura créer un jardin à son image.

Il saura répondre précisément à la volonté du roi puisqu'il sera l'un des rares courtisans à pouvoir s’enorgueillir d'une sincère amitié avec le monarque. Si Versailles reste son chef d'oeuvre, il laisse sa trace également au-delà des Tuileries, des Champs Elysées ou de Chantilly, dans les cours d'Europe, en Angleterre, en Suède ou en Espagne.
Franck Fiot - Conseiller pédagogique

Éclairage média

Ce document est un reportage du journal 19/20 de France 3 du 20 juillet 2013 à l'occasion des 400 ans de la naissance d'André Le Nôtre. Il dresse un portait du célèbre paysagiste du XVIIe, en axant le regard sur son oeuvre à Versailles. Les jardins sont présentés comme aussi attractifs sur le plan touristique que le château lui-même. Plusieurs témoignages de visiteurs, étrangers ou français, le démontrent.

Le Nôtre y est décrit comme un acteur essentiel du projet de Louis XIV dans le règne flamboyant qui a marqué son siècle. Les successeurs contemporains de Le Nôtre sont filmés et interviewés (jardinier en chef, jardinier, fontainier). Ils évoquent la symbolique de ces jardins et le respect des pratiques et des techniques d'origine.
Franck Fiot - Conseiller pédagogique

Transcription

Présentateur
Il a dessiné les jardins de Vaux-le-Vicomte, de Saint-Cloud, ou encore de Saint-Germain-en-Laye, on fête cette année le quatre-centième anniversaire de la naissance de Lenôtre, le jardinier de Louis XIV. Son chef d’oeuvre absolu, c’est, bien sûr, le château de Versailles, où l’art du jardin à la française touche à la perfection. Lenôtre vu de Versailles, un reportage de Marie Berrurier et Christophe Romain.
Marie Berrurier
Versailles, 25000 visiteurs par jour, c’est le château le plus visité du monde. Ici, on fait la queue pour voir la Galerie des glaces, bien sûr, mais en saison, on vient aussi pour voir ça. Un jardin à la française exceptionnel, le jardin d’André Lenôtre.
Inconnu 1
À chaque fois que je suis venu là, je me suis dit, c’est fabuleux, ce jardin est fantastique.
Inconnue
C’est un des plus beaux jardins du monde, parce qu’il est ordonnancé à la Lenôtre, c’est-à-dire un jardin à la française.
Marie Berrurier
Et André Lenôtre, le premier paysagiste de l’histoire est aussi un magicien. Grâce à lui, Louis XIV, monarque de droit divin, va marquer à jamais son empreinte sur le paysage. Avec lui, le Parc de Versailles n’est plus un simple jardin mais un territoire de 850 hectares qui s’étend à perte de vue le long d’une perspective de 12 kilomètres.
Alain Baraton
Un visiteur qui découvre Versailles voit que la nature obéit au roi. Nous sommes donc dans un jardin de pouvoir car si la nature obéit au roi, alors le simple des mortels, lui aussi, se doit d’écouter le monarque.
Marie Berrurier
Statues de marbre, allées, bosquets, aujourd’hui, 400 ans plus tard, Louis XIV n’est plus là mais les jardins de Lenôtre n’ont rien perdu de leur splendeur, et pour cause.
Inconnu 2
Comme à l’époque du roi, hein !
Inconnu 3
Oui, oui.
Marie Berrurier
À Versailles, tous les corps de métier ont gardé des pratiques héritées du XVIIème siècle. Chez les jardiniers, la taille des taupières, ces buissons d’ifs ou de buis sculptés, c’est un art qui ne s’invente pas.
Guillaume Marquegnes
Avec des plans bien précis, on a le, les dimensions qu’il faut par rapport même à la base qu’on a, si vous voulez, par rapport à la base là, le gabarit. Après, c’est calculé en sorte que, et puis, ben, ça respecte vraiment les coupes de l’époque.
Marie Berrurier
Mais à Versailles, aujourd’hui encore, le clou du spectacle, ce sont les grandes eaux. 36 fontaines, 2400 jets d’eau, des statues de bronze, des bassins de marbre ; et des eaux collectées en sous-sol par un système extrêmement ingénieux. Il y a là 32 kilomètres de canalisation de plomb et de fer de fonte, un système hydraulique qui n’a pas bougé depuis quatre siècles.
Jean-Henri Cancellier
On a des réservoirs qui sont en hauteur, donc ils sont… Et qui descendent alimenter les autres bassins en gravité par pente, tout simplement.
Marie Berrurier
Aujourd’hui, grâce à plusieurs campagnes de restauration, le Parc de Versailles a presque retrouvé l’éclat que le roi et la cour avait admiré à l’époque. D’ailleurs, pour le monde entier, le jardin de Lenôtre à Versailles reste la référence absolue du jardin à la française.
(Musique)