Le château de Versailles en chiffres

30 août 2015
01m 18s
Réf. 07032

Notice

Résumé :
Découverte du château de Versailles à travers une série de 16 chiffres qui permettent d'en savoir un peu plus sur ce haut lieu du tourisme en France, de sa construction par Louis XIV à aujourd'hui. Commentaire sur des images d'infographie.
Date de diffusion :
30 août 2015
Source :
A2 (Collection: 20 heures )

Contexte historique

Le grandiose château de Versailles tel que nous le connaissons aujourd'hui est le résultat de la transformation d'un "simple" pavillon de chasse de Louis XIII. Les travaux menés en plusieurs vagues pendant 38 ans sont commandés par son fils Louis XIV. La croissance jusqu'à la démesure, l'embellissement jusqu'à en faire un modèle, s'inscrivent dans une relation étroite avec l'élargissement du pouvoir du roi. Le petit pavillon de chasse de l'enfance du petit roi, devient progressivement l'immense château du roi Soleil, centre du pouvoir avec l'installation de la cour et du gouvernement.

Le château et les jardins de Versailles apparaissent vertigineux si on les analyse sous l'aspect des chiffres : dimensions de l'édifice, nombre de pièces, d'éléments architecturaux et de décoration. Le roi Louis XIV désirant en faire le symbole de son règne et de son pouvoir va le modeler à son image, celle qu'il souhaite donner au monde : gigantesque, grandiose, démesurée, puissante.

En effet, pour ne plus revivre l'épisode de la fronde, qu'il a connue quand il était enfant, le monarque entend dompter et contrôler la noblesse. Il organise le faste de Versailles à la fois en terme de dimensions, pour accueillir une cour nombreuse, qu'en terme de symbole, pour transmettre efficacement le message de puissance qu'il veut imposer.

La dimension et les nombres impressionnent, mais Versailles a aussi un coût. Un coût humain pour sa construction qui va s'étaler sur plusieurs décennies, mobiliser des milliers d'ouvriers, entraîner la mort ou blesser un nombre important d'entre eux. Un coût financier pour son fonctionnement qui va mobiliser une partie de l'argent de l'Etat pendant le règne de Louis XIV.  

Ainsi, le château fut véritablement à l'image de son illustre hôte et de son règne : symbole d'une monarchie rayonnante, d'un pouvoir absolu, d'un faste envié, de croissance économique, artistique ; mais aussi symbole d'injustice, d'inégalité et de souffrance pour le peuple.
Franck Fiot - Conseiller pédagogique

Éclairage média

Ce reportage du JT de 20H de France 2 vise essentiellement à l'énumération de grands nombres qui permettent d'appréhender la dimension réelle et symbolique de ce monument, lors de sa construction et aujourd'hui.

Pour cela, il repose uniquement sur de l'infographie, des nombres et des textes affichés en gros caractères sur un fond constitué d'illustrations animés, lus par une voix off sur fond musical. Cette technique permet de n'avoir que la vision du château à travers des éléments quantitatifs, le rythme dynamique et la succession rapide de grands nombres insistant sur la mesure gigantesque du monument.

Le document est fait de deux temps qui sont marqués par une rupture musicale. Dans le premier temps sont énoncés les chiffres informatifs sur la construction : immensité, profusion... Dans le second temps sont évoqués les chiffres sur le Versailles d'aujourd'hui : coût, mécénat privé, privatisation, jusqu'à imaginer la possibilité de transformer une partie de ce patrimoine en hôtel afin d'en couvrir les frais de fonctionnement.
Franck Fiot - Conseiller pédagogique

Transcription

Journaliste
Le Roi Soleil voulut Versailles à son image, grandiose. Il fallut jusqu’à 36000 ouvriers sur le chantier, des milliers de morts et 53 ans de travaux pour faire d’un simple pavillon de chasse le palais que nous connaissons. 2300 pièces, 1944 fenêtres, 352 cheminées, la Galerie des glaces et ses 357 miroirs. Les marécages, eux, sont devenus jardins. Plus de chaises à porteurs pour les parcourir mais toujours 43 kilomètres d’allées bordées de 155 statues. Sous Louis XIV, jusqu’à 10000 personnes passaient chaque jour à la cour. L’an passé, ils étaient 7700000, à 80% des étrangers, le Château de Versailles rayonne toujours. Mais il coûte cher. En 2013, sur un budget de fonctionnement de 123 millions d’Euros, la billetterie en a rapporté 49. Or, les subventions publiques, 40 millions d’Euros, ont été divisées par deux depuis. Alors, Versailles cherche sans cesse et trouve d’autres ressources. Aux grands mécènes, les restaurations, comme celle du Bassin de Latone ou la Maison de la reine. Les particuliers peuvent adopter un arbre, 1000 Euros, ou un banc, 2900 Euros. Et le château sait monnayer son décor. Tournages, visites privées, Kanye West et Kim Kardashian ont payé 20000 Euros pour 1 heure 30 lors de leur mariage. En patientant un peu, ils auraient pu y passer leur nuit de noce, Versailles pourrait bientôt abriter un hôtel de luxe.