parcours pédagogique

Les débuts de la construction européenne (1945-1957)

Elsa Coupard - Enseignante d'histoire-géographie de l'Académie d'Aix-Marseille

Présentation

A travers trois sujets des Actualités françaises, on revient sur les grandes étapes des débuts de la construction européenne, pour comprendre les enjeux de l'Europe d'aujourd'hui.

Place dans le programme

  • Troisième > Histoire : Une géopolitique mondiale > La construction européenne
  • Terminale > L et ES > Histoire : Les échelles de gouvernement dans le monde de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours > L'échelle continentale
  • Terminale > Bac Pro > Histoire : Le monde au XXe siècle et au début du XXIe siècle > L'idée d'Europe au XXe siècle

Objectifs pédagogiques

  • Faire la critique d'un document vidéo.
  • Comprendre les enjeux des débuts de la construction européenne.

Durée de l'activité

2 heures pour visionner les vidéos et répondre au questionnaire. Pour une séance plus courte, le professeur peut choisir de ne traiter qu'un seul document.

Chronologie

  • 1947 : Plan Marshall
  • 1948 : Création de l'OECE pour organiser la distribution de l'aide américaine
  • 1948 : Congrès de La Haye
  • 1949 : Conseil de l'Europe
  • 1949 : Traité de l'Atlantique Nord, OTAN
  • 9 mai 1950 : Déclaration de Robert Schuman
  • 1951 : Création de la CECA
  • 1954 : Rejet de la CED
  • 27 mars 1957 : Traités de Rome. L'Europe des 6.

Activités

Pour comprendre les enjeux de l'Europe d'aujourd'hui, il est nécessaire de revenir sur les grandes étapes de la construction européenne depuis 1945. L'activité pédagogique proposée s'appuie sur 3 documents qui proviennent de la presse filmée, les Actualités françaises. Ils montrent la signature du plan Schuman créant la CECA en 1951, le rejet de la CED en 1954 par le parlement français, et la création du Marché commun (ou Communauté Economique Européenne) en 1957. Comme c'est toujours le cas pour les Actualités françaises, ces trois documents expriment le point de vue officiel du gouvernement français sur les questions d'Europe.

Signature du plan Schuman créant la CECA

Analyse de la vidéo "Signature du plan Schuman créant la CECA"

 Signature du plan Schuman créant la CECA

Signature du plan Schuman créant la CECA

A Paris, les ministres français, allemand, belge et luxembourgeois signent le "plan Schuman" : la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) est née pour organiser le marché européen.

26 avr 1951
45s
Fiche (00065)

Quel est le but du traité de Paris (ou " plan Schuman ") ?

D'après la carte et le commentaire, quels sont les 6 pays signataires de ce traité ?

Le reportage explique-t-il en quoi consiste le plan Schuman ?

Pourquoi, à votre avis, les pays européens décident-ils de s'unir, dès la fin de la guerre ?

Comment le couple franco-allemand est-il mis en valeur dans ce reportage ?

Pourquoi est-il hautement symbolique que la nouvelle Europe se construise d'abord sur l'axe franco-allemand ?

Le rejet de la CED

Analyse de la vidéo "Le rejet de la CED"

 Le rejet de la CED

Le rejet de la CED

Jules Moch prononce une allocution, avant que l'Assemblée nationale ne rejette la CED, en septembre 1954.

02 sep 1954
26s
Fiche (00032)

Décrivez les différentes séquences du reportage des Actualités françaises.

Le commentaire dit du débat sur la CED qu'il est " le plus important sans doute qui soit venu à la Chambre depuis 1945 ". Est-ce cette impression qui est donnée par les images ? Pourquoi ?

D'après le commentaire, y a-t-il un vrai débat sur la CED (Communauté Européenne de Défense) à l'Assemblée ?

Le reportage explique-t-il ce qu'est la CED et les raisons de son rejet ?

Le Marché Commun, 60 millions de clients

Analyse de la vidéo "Le Marché Commun, 60 millions de clients"

 Le Marché Commun, 160 millions de clients

Le Marché Commun, 160 millions de clients

Présentation du projet de Marché Commun et célébration de sa naissance prochaine.

23 jan 1957
02m 12s
Fiche (00061)

Qu'est-ce que le Marché Commun selon le reportage ?

Quelle est la comparaison que choisit le reportage pour montrer la situation douanière en Europe ? Comment est-elle mise en scène ?

Quels sont les signes de la modernité de l'Europe ?

Quels sont les signes des pesanteurs économiques de l'Europe ?

Quelles sont les deux grandes puissances qui, selon le reportage, ont réussi à s'unir ? Quels bénéfices en ont-elles tiré ? Pourquoi avoir choisi de les montrer ici ?

En définitive, quel est le but du reportage ? Quel point de vue exprime-t-il sur le Marché commun ?

Prolongements

La construction du sujet des Actualités Françaises

 Le Marché Commun, 160 millions de clients

Le Marché Commun, 160 millions de clients

23 jan 1957
02m 12s
Fiche (00061)

Très construit, le reportage des Actualités françaises cherche à présenter la création du Marché commun comme une union logique et nécessaire. Il est construit de manière très pédagogique, selon le plan suivant :

Introduction : carton "160 millions de clients". Plans de l'Assemblée nationale. L'ordre du jour.

Problème posé :"La question se pose ainsi : aujourd'hui, l'Europe, dans son compartimentage actuel, n'est plus à l'échelle du monde".

Démonstration :

Avant : l'ancienne France et ses pesanteurs (séquence des Mousquetaires et des provinces)

Aujourd'hui : la France est moderne (transports rapides)

Mais : la douane entre les pays européens reproduit les frontières des provinces d'autrefois et ralentit le progrès économique.

Pour résoudre ce problème : Modèles : suivant l'exemple des E.-U./ de l'URSS

Solution : créer une "troisième superpuissance" : l'Europe.

Conclusion :"C'est cela, le Marché commun".

Le reportage se fait donc le relais de la politique officielle de la France, pays fondateur de l'Europe, avec la CECA six années plus tôt. Bien évidemment, le reportage s'adresse à la France, par l'exemple des Mousquetaires et des anciennes provinces. En allant plus loin, on peut avancer l'idée que le reportage s'adresse spécifiquement aux détracteurs de l'Europe en France, spécialement aux communistes et aux gaullistes.

Aux communistes d'abord : Alors que la France, alliée des Etats-Unis, est clairement ancrée dans le bloc occidental, le reportage prend, une fois n'est pas coutume, l'URSS pour modèle. Le géant soviétique est même mis sur un pied d'égalité avec les Etats-Unis, avec la carte qui montre l'effacement des frontières et la création d'un marché de 200 millions de clients, à côté des 168 millions de clients américains. Le commentaire dit : "On a vu pourtant le bloc de l'Est supprimer les barrières nationales des Ukraines et des petites Russies pour faciliter les échanges...". Cependant la fin de la phrase "... et essayer d'améliorer le sort des populations du pays" insinue l'idée que, en ce qui concerne le bien-être des populations, l'URSS "essaye" mais échoue, là où les Etats-Unis réussissent ("la vie [y est] plus facile").

Le reportage s'adresse également aux gaullistes, et plus largement à tous ceux qui, en France, sont opposés à toute perte de souveraineté, et sont donc très méfiants vis-à-vis de l'Europe. Le commentaire affirme que la grandeur de la France ne peut dorénavant passer que par l'intégration européenne : "les nations qui ont dominé le monde pendant le premier tiers du siècle ne pèsent plus très lourd". Ces "nations", ce sont essentiellement la France et l'Angleterre, principales puissances coloniales au tournant du siècle. Mais la Grande-Bretagne n'étant pas encore intégrée dans la Communauté européenne, ce discours s'adresse bien à la France. Le général de Gaulle, qui est alors retiré de la vie politique mais compte encore de nombreux partisans à l'Assemblée, s'est déjà opposé à la CECA, encore plus fermement à la CED, et adopte une position réservée quant au Marché commun. Il refuse toute organisation européenne supranationale. Or, ce que le reportage cherche à montrer, c'est que pour faire le poids face aux deux grands, l'union de l'Europe est la seule solution.

Ressources

Bibliographie sélective

  • Favry Olivier, Tout savoir sur l'Europe : glossaire de l'Union européenne, Ellipses, 2005.
  • Bitsch Marie-Thérèse, Histoire de la construction européenne de 1945 à nos jours, Ed. Complexe, 1999.
  • Gerbet Pierre, Serre (de la) Françoise, Nafilyan Gérard, L'Union politique de l'Europe, jalons et textes, La Documentation française, 1998.
  • Reau (du) Elisabeth, L'idée d'Europe au XXe siècle, des mythes aux réalités, Ed. Complexe, 1996.

Sites internet

Filmographie sur l'idée d'Europe aujourd'hui

L'Auberge espagnole, Cédric Klapisch, 2002. Commenté par Jacques Lévy : "Erasme, l'Europe et moi", EspacesTemps.net, Actuel, 05/03/2003