parcours pédagogique

Le Nazisme vu par les démocraties occidentales

Jean-Pierre Roux et Pierre Papet, Enseignants de l'Académie de Grenoble

Présentation

Retrouvez ce parcours sur le site de l'Académie de Grenoble .

A travers quatre vidéos, on montre quelle est l'image que les démocraties occidentales renvoient du nazisme et d'Hitler dans les années 1930.

Place dans le programme

  • Troisième > Histoire : Guerres mondiales et régimes totalitaires > Les régimes totalitaires dans les années 1930
  • Première > S > Histoire : La guerre au XXe siècle > Guerres mondiales et espoirs de paix
  • Première > L et ES > Histoire : La guerre au XXe siècle > Guerres mondiales et espoirs de paix
  • Terminale > Bac Pro > Histoire : Le monde au XXe siècle et au début du XXIe siècle > Les Etats-Unis et le monde (1917-1989)

Ce travail accompagne le chapitre sur les totalitarismes, une étude de cas centrée sur la représentation du nazisme et d'Hitler hors d'Allemagne dans les années 1930. Ce travail participe aussi d'un travail d'ECJS sur l'exercice de la citoyenneté, on peut imaginer de prolonger la discussion sur des images et imaginaires français actuels.

Objectifs pédagogiques

  • Participer à la construction de la notion de totalitarisme
  • Utiliser des films d'archive et de fiction : donner aux élèves des notions d'étude critique de documents audiovisuels
  • Plus largement, travailler sur l'image en histoire : en quoi l'image traduit-elle plus une représentation (que l'on a ou que l'on veut construire) qu'une réalité ?
  • Faire travailler les élèves en autonomie par binôme

Activités

Problématique

Quelle image les démocraties ont-elles du nazisme et d'Hitler dans les années 1930 ?

Etape 1

Travail sur deux documents hors Jalons

Travail en groupe (ECJS) sur de longs extraits du Dictateur (1940) mettant en scène le pseudo Hitler et les caractéristiques de son régime ; et visant à mettre en évidence la représentation qui en est donnée par Chaplin.

On travaille principalement sur le discours du dictateur, en parallèle avec un "Appel de Hitler au peuple allemand" (1933) extrait de "Cinéma et propagande : les régimes totalitaires dans l'entre-deux-guerres", DVD-VHS, Patrick Mougenet, Eduscope, 2000.

Pour comprendre le film et l'enjeu qu'il représentait à l'époque, une fiche d'accompagnement est distribuée : résumé du film, contexte historique, présentation de Chaplin.

Etape 2

Travail sur des documents issus du site Jalons

Travail en autonomie, en salle informatique sur des films d'archives :

 Le nouveau chancelier allemand Hitler présente son gouvernement à Berlin

Le nouveau chancelier allemand Hitler présente son gouvernement à Berlin

Appelé au pouvoir par le président Hindenburg le 30 janvier 1933, le nouveau chancelier Adolf Hitler présente son nouveau gouvernement à l'hôtel Kaiserhof tandis que les SA défilent de nuit dans les rues pour acclamer le chef du parti nazi.

30 jan 1933
02m 06s
Fiche (02008)
 Autodafé en Allemagne

Autodafé en Allemagne

A Berlin, quelques mois après l'accession d'Hitler au pouvoir, ses partisans, encadrés par des SA, se livrent à un gigantesque autodafé, brûlant les livres jugés néfastes et dangereux à la "santé morale de l'Allemagne".

10 mai 1933
01m 09s
Fiche (02012)
 Une réalisation économique du nazisme : la construction d'un réseau d'autoroutes en Allemagne

Une réalisation économique du nazisme : la construction d'un réseau d'autoroutes en Allemagne

Hitler assiste à l'inauguration d'une nouvelle autoroute et son ouverture à la circulation. Cinq grandes autoroutes ("autostrade"), totalisant plus de 2000 kilomètres sont désormais en fonctionnement en Allemagne.

29 déc 1937
23s
Fiche (02013)
 Hitler assiste au lancement d'un bateau permettant aux ouvriers de partir en vacances

Hitler assiste au lancement d'un bateau permettant aux ouvriers de partir en vacances

A Hambourg, Hitler inaugure en mai 1937 un navire, le Wilhelm Gusthoff, qui permettra à plusieurs milliers d'ouvriers de partir passer des vacances en Norvège, organisées par l'organisation nazie "Kraft durch Freude" ("la force par la joie").

19 mai 1937
01m
Fiche (02011)

Apprendre à critiquer des images animées

Il s'agit de repérer si le film est péjoratif (qui traduit une volonté de déprécier), mélioratif (traduit une volonté de valoriser) ou à peu près objectif.

1- Critique externe du document (distinguez si nécessaire images, montage et commentaires) : utilisez "l'éclairage média" proposé par le site Jalons pour les films d'actualités

  • Qui l'a fabriqué ?
  • Pourquoi et pour qui ?
  • Est-il arrivé jusqu'à nous sans modification ? Dans le cas des films d'actualités françaises, distinguer 2 niveaux de critique, distinguant le film (étranger ?) et le commentaire (français ?)

2- Critique interne :

  • commentaire
  • choix de la musique
  • choix des images
  • mise en scène
  • montage

Etape 3

Travail sur deux documents du site Jalons accessibles uniquement aux abonnés

Etude en classe entière de la chanson française de 1939 sur Hitler "peintre en bâtiment"

Voir le document InaEdu00938 : Il travaille du pinceau (création 1939)

Quelle représentation cette chanson donne-t-elle de Hitler et de son régime ?

Etude en classe entière de la chanson américaine de 1941 "Der Führer's face"

Voir le document InaEdu00928 : Der Führer's face (création 1941)

Quelle représentation cette chanson donne-t-elle de Hitler et de son régime ?

Etape 4

Travail de mise en commun et de synthèse

Il s'agit d'établir qu'au total ces sons et images nous disent plus de choses sur la représentation qu'ont les gens du temps d'Hitler et de son régime que sur la réalité de celui-ci. Ainsi Chaplin (mais nous sommes en 1940) centre son film sur le pouvoir du chef et la militarisation, sur la persécution des juifs aussi, ce qui est assez rare pour être noté.

De fait, et même chez des observateurs hostiles, on trouve l'idée de "réussites" du régime. Par contre, sa dimension meurtrière n'est souvent pas prise en compte (pas vue / montrée) et sa dangerosité amoindrie par la représentation caricaturale d'Hitler en "clown", "artisan", "fou".

Cette étude de cas nous a donc permis de montrer que les régimes totalitaires, et en particulier le Nazisme, ont été mal compris par les contemporains, d'où la nécessité d'en faire une analyse spécifique.