parcours pédagogique

Les médias et l'opinion : Sensibilisation au statut de l'information

Nicolas Rocher - Enseignant d'histoire-géographie de l'Académie de Grenoble

Présentation

Retrouvez ce parcours sur le site de l'Académie de Grenoble .

Ce parcours traite du rapport entre les médias et le pouvoir dans la France de Vichy, dans la France des débuts de la Guerre d'Algérie, et dans la France contemporaine.

Place dans le programme

  • Troisième > Histoire > Une géopolitique mondiale > Des colonies aux Etats nouvellement indépendants
  • Troisième > Enseignement moral et civique
  • Terminale > L et ES > Histoire : Le rapport des sociétés à leur passé

Objectifs pédagogiques

Sensibiliser les élèves au statut de l'information en général et des médias en particulier.

Le but de cette intervention est de rendre compte d'une expérimentation afin de sensibiliser les élèves de Troisième au statut de l'information en général et des médias en particulier. Cette expérimentation a été menée sur une année scolaire.

Dans le cadre présenté ici, on s'arrêtera sur trois des objectifs de ce travail tels que les définissent les programmes officiels (BO n° 25 du 20 juin 1996) complétés par le socle commun des connaissances et des compétences (BO n°29 du 20 juillet 2006) :

  • Le choix des documents étudiés offre l'opportunité de resituer dans leur contexte les événements majeurs et les grandes figures de l'histoire de France et du monde (seconde guerre mondiale, Vichy et la résistance, le général de Gaulle, la décolonisation ...)
  • Repérer des informations nombreuses, pratiquer de mises en relation complexe entre documents de natures différentes afin de rédiger un texte cohérent et argumenté
  • Lire et utiliser le langage de l'image animée, le programme de troisième étant particulièrement propice à l'examen raisonné et à la critique de ce type de document.

L'objectif spécifique de cette expérimentation est de développer chez les élèves l'esprit critique dans leur rapport aux sources d'information.

Précision

Cette activité s'insère dans une séquence utilisant plusieurs types de documents (cartes, vidéos, textes...)

Pour consulter la totalité de la séquence de cours, on se reportera au document édité sur le site de l'Académie de Grenoble .

Ci-dessous ne sont présentées que les fiches-élèves portant sur les vidéos en ligne.

Activités

Le statut de l'information sous la France de Vichy

 Bombardement allemand sur Londres

Bombardement allemand sur Londres

Hermann Goering est chargé de lancer une grande attaque aérienne contre l'Angleterre qui se traduit par des bombardements nocturnes massifs sur la capitale, Londres.

02 oct 1940
02m 51s
Fiche (00225)

Relevez la date de diffusion de cet extrait et son thème.

Comment est présentée l'aviation allemande ? Quelles sont ses cibles ?

D'après le commentaire, quelles sont les causes de cette attaque aérienne ?

 Le 22 juin 1941 : l'Allemagne attaque l'Union soviétique

Le 22 juin 1941 : l'Allemagne attaque l'Union soviétique

Le 22 juin 1941, Hitler se lance à l'attaque de l'Union soviétique. Le document retrace l'offensive victorieuse des Allemands au cours de la première semaine de combats.

04 juil 1941
06m 59s
Fiche (00239)

Relevez la date de diffusion de cet extrait et son thème.

Quel est, d'après le commentaire, le bilan de cette offensive pour les Allemands ?

D'après le commentaire, quelles sont les causes de cette attaque aérienne ?

Analyse

Connaissances

Le but de cette séance est de présenter les phases militaires de la 1ère moitié du conflit (étude à partir du croisement entre des cartes et les extraits vidéos) et plus spécifiquement le sort de la France. Elle introduit l'étude de la France de Vichy (Voir le parcours La France dans la Seconde Guerre mondiale : introduction ).

Capacités à visée argumentative

  • Les élèves doivent tirer des informations des reportages audiovisuels.
  • Ils vont croiser l'apport de documents audiovisuels et de cartes (utilisation des documents de leur manuel) afin de mettre en contexte les documents audiovisuels.
  • Ils seront amenés à synthétiser ces informations afin d'élaborer collectivement la trace écrite du cours.

Capacités spécifiques à l'analyse d'image

  • Introduction à une vision critique de la source qui nous est proposée, notamment quant à ses conditions de production (documents de propagande réalisés à Berlin et diffusés dans les cinémas français).
  • Introduction à l'analyse critique du commentaire (audio)

Commentaires

Parce qu'ils sont révélateurs de la production de reportages d'actualité en temps de guerre (et particulièrement dans la situation française de pays vaincu et occupé), les extraits vidéo sur le bombardement de Londres ou l'attaque de l'URSS permettent d'amorcer un travail indispensable de distanciation et d'analyse critique face à une source.

Les élèves ont bien perçu les problèmes posés par la provenance des images et donc le caractère de "propagande officielle" qu'elles véhiculent. En effet, ces deux extraits sont très favorables à l'armée allemande : ses attaques sur Londres puis sur l'URSS sont à chaque fois légitimées ("réplique légitime aux attaques anglaises", "défenses légitime face à la menace communiste qui plane sur l'Europe"). De plus cette armée est présentée en termes flatteurs (modernité technique, supériorité stratégique sur les adversaires...). Il faut savoir qu'à cette époque, les actualités cinématographiques (en tout cas celles diffusées du 7 août 1940 au 14 août 1942 sous le label "Actualités mondiales") étaient la version pour la France du journal allemand de l'UFA Deutsch- Wochenchau, il était conçu, monté et sonorisé à Berlin et ne comprenait que quelques sujets portant spécifiquement sur la France.

Cette activité souligne l'importance de l'indispensable travail de mise en contexte d'un point de vue. A ce niveau, le croisement de l'information avec une carte présentant les victoires militaires de l'Axe de 1939 à 1941 permet de faire comprendre aux élèves que la confrontation de documents de nature différente permet une meilleure compréhension des phénomènes.

Le statut de l'information dans une démocratie en temps de guerre

Le début de la guerre d'Algérie

 Les événements d'Algérie en novembre 1954

Les événements d'Algérie en novembre 1954

Dans la nuit du 1er novembre 1954, une vague d'attentats a lieu sur l'ensemble du territoire algérien. C'est le début du soulèvement des nationalistes algériens.

11 nov 1954
01m 01s
Fiche (00036)

D'après la notice générale, quel est le nom de l'organisme ayant produit ce reportage ?

De quels événements traite ce reportage ?

Relevez quelques mots qui présentent les auteurs de ces événements.

Les motivations des auteurs de ces événements sont-elles précisées ?

Quelle forme prend la réaction du gouvernement français ? Comment cette réaction est-elle justifiée par l'auteur de ce reportage ?

 La proclamation d'indépendance de Madagascar

La proclamation d'indépendance de Madagascar

Madagascar accède à l'indépendance le 26 Juin 1960 au terme d'un processus graduel d'autonomisation politique : instauration du suffrage universel par la loi Defferre en 1956 puis adhésion par référendum à la Communauté française en 1958.

06 juil 1960
02m 59s
Fiche (01657)

Analyse

Connaissances

Présentation de la décolonisation française et de ses formes, violente (Algérie) et pacifique (Madagascar). L'étude permet une étude plus approfondie du déclenchement de la guerre d'Algérie (1954-62).

Capacités à visée argumentative

  • Dans un premier temps, les élèves doivent tirer des informations des reportages audiovisuels (détail des événements, présentation des acteurs ...)
  • Dans un deuxième temps, ils croisent ces documents avec des documents de nature différente afin de contextualiser et de critiquer le document source.
  • Ils doivent, en conclusion, réaliser un tableau synthétique de deux colonnes reprenant les principales idées clefs, arguments et exemples.

Capacité spécifique à l'analyse d'image

  • Analyse critique de la source et de ses conditions de production (par les élèves).
  • Analyse critique du commentaire audio (par les élèves).
  • Analyse d'un "arrêt sur image", introductif à la notion de plan et de séquençage dans l'étude de l'image animée.

Commentaires

Parce qu'il est révélateur de la réaction du gouvernement français face aux revendications d'indépendance, l'extrait vidéo sur "Les événements d'Algérie en novembre 1954" se prête tout à fait à un travail indispensable de distanciation et d'analyse critique face à une source. La presse filmée et la télévision prennent d'emblée la décision de considérer les événements en "adoptant le vocabulaire des autorités" et en "taisant certains faits pour en avantager d'autres". Ce document illustre le caractère parcellaire et partisan de l'information : l'engagement du commentaire est très net, il ne s'encombre pas d'interrogations sur les motivations de la rébellion, et encore moins sur sa légitimité. Il exprime d'emblée la défense d'une Algérie colonie française qui ne se "prêtera pas au rôle des agitateurs". Aucune place n'est faite ici à une information pondérée et raisonnée qui tienne compte du pourrissement pourtant bien connu de la situation algérienne (globalement nord-africaine) depuis 1949 et des causes profondes de la guerre. Le commentaire privilégie avant tout la logique des autorités politiques et joue sur une sémantique négative pour désigner les rebelles : hors-la-loi, terrorisme, complot organisé par des ligues musulmanes, agitateurs...

Les élèves ont bien perçu les problèmes posés par la provenance des images et donc le caractère "version officielle" qu'elles véhiculent. A ce niveau, la comparaison avec la proclamation du FLN mais également avec des documents témoignant du rôle de l'armée française en Algérie (et notamment sur la pratique de la torture) ont été très éclairants.

Les élèves en arrivent à la conclusion que la propagande et la censure ne sont pas seulement le fait des dictatures ou d'une éventuelle décision unilatérale d'une force occupante (comme dans le cas des extraits de la Deuxième Guerre mondiale). Ce fut également un choix délibéré de l'Etat français à une époque où il exerçait un quasi monopole sur les documents d'actualité audiovisuels et dans un contexte de "troubles intérieurs" voire de guerre civile.

Le statut de l'information télévisée dans une démocratie contemporaine

Deux reportages sur des conflits

Le siège de Sarajevo

Le siège de Sarajevo

Sarajevo est assiégée par les Bosno-Serbes depuis trois mois, la vie quotidienne est difficile, et les habitants espèrent sans trop y croire l'intervention de l'ONU.

13 juin 1992
03m 02s
Fiche (00211)
 Combats et exode au Darfour

Combats et exode au Darfour

Le conflit au Darfour se poursuit depuis février 2003, entraînant l'exode de millions de réfugiés dont les villages ont été incendiés. L'opinion internationale a tardé à prendre l'ampleur de cette guerre peu médiatisée.

20 juin 2004
02m 43s
Fiche (01686)

Quelle est la date de diffusion de ces deux extraits ?

De quel lieu parle chaque reportage (ville ou région, pays) ?

Les causes de ce conflit sont-elles précisées dans ce reportage ? Sait-on comment les hostilités ont commencé ?

Citez plusieurs conséquences de ce conflit pour les populations civiles.

Qui vient en aide aux populations civiles ? Sous quelle forme ?

Analyse

Connaissances

Le but de cette séance est de permettre aux élèves de comprendre les raisons de la multiplication des conflits dans le monde à la suite de la fin de la Guerre froide. la notion centrale est celle de conflit politique (en lien avec l'idée de multiplication des frontières pour des causes politiques). L'étude de ces deux extraits sert en effet de fil conducteur afin de comprendre les causes de ces conflits , les conséquences pour les populations civiles , et les formes de la solidarité internationale

Capacités à visée argumentative

  • Les élèves doivent tirer des informations des reportages audiovisuels.
  • Ils vont croiser l'apport de documents audiovisuels et de documents d'autres natures afin de contextualiser et de critiquer les documents sources.
  • Ils doivent, en conclusion, réaliser un paragraphe argumenté de quelques lignes.

Capacité spécifique à l'analyse d'image

  • Analyse critique de la source et de ses conditions de production (par les élèves).
  • Analyse critique du commentaire audio (par les élèves).
  • Analyse du séquençage des vidéos par les élèves.

Commentaires

La comparaison de ces deux extraits, pourtant éloignés de 12 ans, permet de faire ressortir certains invariants dans la construction des reportages d'actualités contemporains. On constate une grande similitude dans la construction de ces reportages, tant au niveau des thématiques abordées que du montage des différentes séquences. Associés à la bonne interface technique du site (et notamment à la frise horizontale qui découpe chaque extrait en autant de plans), ils permettent d'introduire les élèves à l'étude des documents filmés et en particulier au langage de l'image animée (place prépondérante du montage).

Il existe un étrange parallèle dans le traitement, par les actualités françaises, de ces deux conflits à douze ans d'intervalle :

Les reportages s'ouvrent sur les difficiles conditions de vie des civils (parcours de la ville dévastée à bord d'un taxi, images de l'hôpital de Sarajevo/images des camps de réfugiés, abris précaires et le bétail mort de faim ; plans serrés sur les blessés de l'hôpital bosniaque / plans serrés sur les visages inquiets d'enfants soudanais).

Ils recueillent des témoignages poignants (dans les deux cas : témoignages de mères ; témoignages d'un "ancien" qui compare les atrocités à celles qu'il a pu connaître autrefois (dans un cas la Seconde Guerre mondiale, dans l'autre les conflits coloniaux) et qui conclut invariablement sur la "supériorité" dans l'horreur du conflit actuel). Il s'agit en fait d'émouvoir le téléspectateur pour le sensibiliser au sort de ces victimes de la guerre.

Les reporters présentent l'aide humanitaire apportée par la communauté internationale.

Les reportages se terminent sur une note pessimiste quant à l'avenir de ces populations.

L'émergence de ce parallèle se fait lors d'une discussion ouverte avec la classe à la suite de la reprise du tableau synthétique et avant l'élaboration de la trace écrite de la leçon mais elle ne donne pas lieu à une synthèse écrite spécifique sur la notion de montage. C'est plutôt une prise de conscience de la construction du message effectué par le journaliste et une transition idéale vers le chapitre suivant sur "Médias et Démocratie" en éducation civique.