parcours pédagogique

La colonisation française 1920-1939

Claude Robinot - Enseignant d'histoire-géographie de l'Académie de Versailles

Présentation

Retrouvez ce parcours sur le site de l'Académie de Versailles .

A travers une large sélection de documents, on analyse les formes et les aspects de la colonisation française entre les deux guerres.

Place dans le programme

  • Première > L et ES > Histoire : Colonisation et décolonisation > Le temps des dominations coloniales
  • Première > S > Histoire : Colonisation et décolonisation > Le temps des dominations coloniales

Objectifs pédagogiques

Le but de ce parcours est de confronter les films des Jalons pour l'histoire du temps présent avec d'autres documents pour caractériser les formes et les aspects de la colonisation française entre les deux guerres.

(Ce parcours est modulable, les 12 documents sont groupés par deux ou trois et peuvent être étudiés séparément)

Activités

Formes et aspects de la colonisation française

Le départ de la croisière noire 1924

 Le départ de la "croisière noire"

Le départ de la "croisière noire"

Le 25 octobre 1924, à Colomb-Béchar, une cérémonie militaire est organisée pour le départ de la "croisière noire". Les 8 autochenilles Citroën prennent la route à travers la Centre-Afrique, sous la caméra de Léon Poirier.

25 oct 1924
06m 01s
Fiche (04720)

Comment est présenté le continent africain dans ce film ? ( Relevez les procédés cinématographiques : cadrages, musique, commentaires et montage qui contribuent à renforcer cette impression ; Vous pouvez pour illustrer votre propos faire des captures d'images par copier-coller)

Film d'actualité de 1925 sur la guerre du Rif, Maroc

 Opérations militaires dans le Rif marocain [muet]

Opérations militaires dans le Rif marocain [muet]

Dirigées par Lyautey, des troupes françaises et indigènes (spahis marocains, tirailleurs sénégalais...) mènent des opérations militaires dans les régions montagneuses du Rif marocain pour traquer les tribus rebelles et s'emparent de plusieurs fortins.

01 aoû 1925
03m 29s
Fiche (04715)

Déclaration d'Abd-El-Krim sur la guerre du Rif

Abd-El-Krim, chef d'une éphémère République confédérée des tribus du Rif, défia jusqu'en 1926, les armées espagnoles et françaises.

"Nous sommes accusés d'être des rebelles, mais nous combattons pour notre pays. Aussi bien n'avez-vous pas été vous-même le premier peuple qui pris les armes et se précipita pour la défense de la liberté de son sol et de son héritage ? [...] Nous avons envoyé notre frère et nos ministres à Paris parce que c'est le berceau de la Liberté, la capitale de l'égalité et la mère de la civilisation moderne et parce que nous avons espéré que la noble nation française, qui si souvent a protégé les faibles et les affligés, reconnaitrait le droit du Rif à vivre comme une nation libre. Notre but, notre principe, notre idéal, c'est la paix et l'indépendance."

Déclaration reproduite dans le Journal L'Humanité, du 24 Août 1925.

Regardez le film, lisez les notices, quelle impression donnent ces images sur le déploiement des forces ?

S'agit-il d'un simple soulèvement de tribus berbères ?

Quel est le statut du Maroc à cette époque ?

Lisez le texte ci-dessus, Quelle est la revendication d'Abd-El-Krim ?

Quels arguments oppose-t-il au gouvernement français pour défendre sa cause ?

Voyage du président de la république en Algérie pour le centenaire de la conquête

 Alger accueille le président Gaston Doumergue

Alger accueille le président Gaston Doumergue

1930 marque le centenaire de la prise d'Alger. Des célébrations sont organisées à l'occasion de cet anniversaire : après une revue navale dans la rade d'Alger, Gaston Doumergue est accueilli par une foule enthousiaste et défile dans les rues de la ville.

14 juin 1930
03m 04s
Fiche (04714)

Abd-El-Kader, chanson colonialiste de Gesky (1930 ?)

Texte de la chanson :

Ah qu'il parle bien notre cher président

Ah qu'il est éloquent et quel diplomate épatant

A Dunkerque il dit "Vive le nord"

A Marseille il vous sort "Vive le midi coquin de sort !"

Mais quand en Algérie il part pour quelques jours,

Tout le long du parcours, Il potasse un très beau discours.

Il parle d'un ton bref : "Mes zamis y'a plus bezef

Me voici, je suis Algérien et si je viens C'est pas pour rien"

"Je suis venu pour vous dire en un sourire

Je suis venu pour vous répéter tant et plus"

REFRAIN

"A si le brave Abdel Kader revenait en Algérie

Il serait heureux Abd El Kader, de voir comme elle est jolie

Y'a du pinard, du chemin de fer, du chameau de l'industrie

Aussi je suis fier de lever mon verre à la santé d'Abd El Kader"

Le vin d'Algérie est un si doux nectar, qu'on s'en sert blague à part Pour rajeunir le bon vieux pommard

Quant à son cheptel il est de plus en plus beau,

Les vaches ont des veaux Et les juments ont des jumeaux !

A la Casbah Messieurs c'est la pure vérité,

il y l'électricité, La TSF, La CGT

Pour traverser le désert monzami maintenant

On se sert des chenilles et des autos, Citroën remplace les chameaux

N'en j'tez plus des merveilles sans pareil, N'en j'tez plus

L' percepteur va vous tomber dessus

A l'occasion du centenaire de la conquête de l'Algérie le président Doumergue se rend à Alger. Regardez le film et relevez les éléments visuels qui marquent la présence française. Relevez aussi les moments où les indigènes sont présents : que veut-on suggérer ?

Relevez dans les paroles de la chanson de Gesky les éléments qui justifient la présence française en Algérie et faite la relation avec les images du film.

L'exposition coloniale de 1931 à Vincennes

 L'Exposition coloniale de 1931 à Vincennes

L'Exposition coloniale de 1931 à Vincennes

L'Exposition coloniale inaugurée en mai 1931 à Vincennes permet de montrer aux visiteurs les richesses et les splendeurs de la "plus grande France", les territoires colonisés par la France depuis plusieurs siècles sur les cinq continents.

06 mai 1931
03m 15s
Fiche (04713)

La vocation coloniale de la France

"Aujourd'hui la conscience coloniale est en pleine ascension. Des millions et des millions de Français ont visité les splendeurs de Vincennes. Nos colonies ne sont plus pour eux des noms mal connus, dont on a surchargé leur mémoire d'écoliers. Ils en savent la grandeur, la beauté, les ressources : ils les ont vues vivre sous leurs yeux. Chacun d'eux se sent citoyen de la grande France, celle des cinq parties du monde. Cette révélation vient à son heure. Alors que la lutte économique est plus sévère que jamais, les colonies enseignent aux Français le courage et la confiance. Elles n'accueillent point les faibles, il faut avoir l'âme bien trempée pour y prospérer et seulement pour y vivre. L'élite qu'elles exigent et qu'elles forment aura le corps robuste et le cœur sans défaillance : ceux à qui manqueraient ces qualités s'élimineront d'eux-mêmes : la rudesse de la tâche à accomplir fera les soldats et les ouvriers. [...]."

Paul REYNAUD, ministre des Colonies, Le Livre d'or de l'Exposition coloniale internationale de Paris 1931

Tract des artistes surréalistes contre l'Exposition coloniale

"NE VISITEZ PAS L'EXPOSITION COLONIALE !

On s'est servi de l'argent que l'on avait en trop pour envoyer en Afrique, en Asie, des navires, des pelles, des pioches, grâce auxquels, il y a, enfin, là bas, de quoi travailler pour un salaire et cet argent, on le représente volontiers comme un don fait aux indigènes. Il est donc naturel , prétend-on, que le travail de ces millions de nouveaux esclaves nous ait donné les monceaux d'or qui sont en réserve dans les caves de la banque de France. (...) Au discours et aux exécutions capitales, répondez en exigeant l'évacuation immédiate des colonies et la mise en accusation des généraux et des fonctionnaires responsables des massacres de l'Annam, du Liban, du maroc et de l'Afrique centrale."

André Breton, Paul Eluard, Benjamin Perret, Aragon, René Char, Yves Tanguy ...

Le chemin de fer Congo-Océan

 L'inauguration de la ligne de chemin de fer "Congo Océan"

L'inauguration de la ligne de chemin de fer "Congo Océan"

Commencés en 1921, les travaux de la ligne de chemin de fer reliant Brazzaville à Pointe Noire au Congo durent 13 ans. La ligne, inaugurée le 10 juillet 1934, permet de relier les territoires situés à l'intérieur de l'AEF avec l'Océan Atlantique.

10 juil 1934
54s
Fiche (04712)

Dénonciation de l'exploitation des colonisés dans "L'Humanité"

"L'esclavage aboli par la loi s'appelle aujourd'hui le travail forcé. De belles formules de lois proclament que l'esclavage est aboli dans l'Afrique noire. Hypocrisie impérialiste ! Abolition dans les textes législatifs, non dans les faits ! (...) Des villages entiers sont après le passage des recruteurs, privés d'hommes valides. Rien que pour le Congo-Océan, le recrutement de la main-d'œuvre forcée a enlevé aux villages du Haut-Congo et de l'Oubangui le cinquième de la population mâle. (...) Et sur le chantier, de 15 à 16 heures par jour, sous les coups de nerfs de bœuf, ils travaillent jusqu'à ce que la misère physiologique ou la balle libératrice les délivrent. (...) Rappelons, outre les 1000 fusillés de la compagnie forestière, les 17 000 nègres morts de fatigue, de faim et de coups dans la construction des 140 premiers kilomètres du chemin de fer Congo-Océan. Plus de 120 morts par kilomètre. Presque autant de cadavres que de traverses sur la voie ! Voilà l'œuvre soit-disant civilisatrice de la colonisation."

Marcel Joubert, L'Humanité, 24 janvier 1929, Cité par I. Van der Poel Congo-Océan un chemin de fer colonial contesté (t2) L'Harmattan

Regardez et lisez les deux documents qui parlent d'un même sujet, la construction d'une ligne de chemin de fer. Montrez qu'ils sont en totale opposition et qu'il s'agit d'œuvres de propagande.

Voyage du président Daladier en Afrique du nord 1939

 Voyage du président Daladier en janvier 1939 en Afrique du Nord

Voyage du président Daladier en janvier 1939 en Afrique du Nord

Bizerte, Tunis, Alger... : à chaque étape de son voyage en Afrique du Nord effectué en janvier 1939, le président du Conseil Edouard Daladier reçoit un accueil enthousiaste de la part d'une population nombreuse venue l'acclamer.

02 jan 1939
08m 52s
Fiche (04710)

Une foire aux moutons au Maroc, printemps 1939

 La grande foire du mouton d'Azrou

La grande foire du mouton d'Azrou

Azrou, au Maroc, accueille au printemps une foire au mouton. A cette occasion, d'importantes fêtes berbères sont organisées : démonstrations équestres, chants, danses. Des officiers français assistent à la manifestation et passent des troupes en revue.

12 juil 1939
48s
Fiche (04711)

La Tunisie est un protectorat, l'Algérie est une colonie, servez-vous des images pour expliquer la différence entre ces deux termes (regardez dans les deux cas qui accueille le président Daladier).

Pourquoi le président du conseil, fait-il un voyage en Afrique du nord ? (Regardez la date, et pensez à relation avec la situation internationale)

Citez dans le discours que prononce Daladier en Tunisie, un phrase qui révèle la raison profonde de sa visite.

Dans le film sur Azrou, à part la foire aux mouton, quel est l'autre aspect traité (regardez les images) ? Quelle image des relations entre Marocains et Français veut-on donner ? Pourquoi ? (regardez la date de réalisation du reportage)

Question de synthèse

Rédigez une synthèse sur les formes et les aspects de la présence française dans les colonies.

Pour le plan, vous pouvez suivre les axes suggérés ci dessous :

  • En vous appuyant sur les documents 1, 4, 5, 7, 9 : Comment la France justifie-t-elle sa présence dans les colonies d'outre-mer ?
  • En vous appuyant sur les documents 1, 6, 12 : Vous expliquerez la vision que les Français ont des Indigènes colonisés.
  • En vous appuyant sur les documents 2, 3, 8 : Quelles oppositions rencontre la présence française dans les colonies ?
  • En vous appuyant sur les documents 11 et 12 : Pourquoi la France entend-elle resserrer ses liens avec les colonies à la veille de la guerre ?