parcours pédagogique

L’art in situ

Virginie Paillas - Chargée d'ingénierie de formation

Présentation

Ce parcours a été conçu pour des élèves de cycle 3. Il peut bien entendu être utilisé pour d'autres niveaux.

Problématique

Ce parcours, par la confrontation de trois œuvres réalisées «in situ», est l’occasion de présenter des courants artistiques qui travaillent avec le lieu qu’ils occupent pour en saisir la nature et la dire : intervenir dans un espace spécifique est également rendre compte de son histoire. Les élèves sont amenés à caractériser le travail de création in situ tout en isolant les spécificités du land Art et de l’art urbain (street Art).

Compétences mises en oeuvre

  • Donner un avis argumenté sur ce que représente ou exprime une œuvre d’art.
  • Dégager d’une œuvre d’art, par l’observation ou l’écoute, ses principales caractéristiques techniques et formelles.
  • Relier des caractéristiques d’une œuvre d’art à des usages, ainsi qu’au contexte historique et culturel de sa création.

Activité 1

Découverte collective et réflexion individuelle autour de trois œuvres

Durée : 45 minutes

Découverte de trois œuvres de façon simultanée ou consécutive sans dévoiler l’identité des artistes : le Pont neuf emballé par les Christo, les Cabines de Ernest Pignon-Ernest et Garden Mountain d'Andy Goldsworthy.

Les trois œuvres peuvent être présentées séparément sur des temps de lecture découverte collectifs plus courts, mais le travail de confrontation permettra de caractériser le travail de création in situ tout en isolant les spécificités du land Art et de l’art urbain (street Art). D’autres œuvres peuvent être proposées en effectuant des choix qui permettent de distinguer certaines caractéristiques du travail des ces trois artistes : aspect monumental et choix de matériaux pour les Christo, dessins grandeur nature représentant des corps ou des personnages pour Ernest Pignon-Ernest et enfin créations à partir d’éléments naturels et réalisées en pleine nature pour Andy Goldsworthy.

Oeuvre 1

Le pont neuf emballé

Domaine artistique : Arts du visuel

Type d’œuvre : sculpture in situ / photographie

Auteurs : Christo et Jeanne-Claude

Durée de l’événement : du 22 septembre au 7 octobre 1985

Localisation : Paris

Matériaux : toile de polyamide dorée retenue par des cordes et des chaînes d’acier.

Voir l'oeuvre sur le site officiel Christo and Jeanne-Claude.

Oeuvre 2

Garden Mountain

Domaine artistique : Arts du visuel

Type d’œuvre : sculpture in situ / photographie

Auteur : Andy Goldsworthy

Matériaux : feuilles d’iris et épines - Hauteur : 1.05 m

Avec l'aimable autorisation de la RMN.

Oeuvre 3

Les Cabines

Domaine artistique : Arts du visuel

Type d’œuvre : dessin, collage / photographie

Auteur : Ernest Pignon-Ernest

Durée de l’événement et localisation : affichages en 1997 à Lyon – 1999 à Paris

Matériaux : dessins imprimés en sérigraphie, en noir sur un papier blanc ordinaire

Avec l'aimable autorisation de l'artiste.

Voir le site officiel d'Ernest Pignon-Ernest.

Oral collectif

Durée : 15 min

  • Consigne : Observez attentivement ces trois œuvres pour pouvoir les décrire. Je ne vous dis pas qui sont les auteurs mais je vous donnerai ensuite des indices pour trouver qui est l’auteur de chacune de ces œuvres.

  • Chacun peut dire ce qu’il voit, ce qu’il pense, donner son avis.

L’enseignant accueille tous les propos sans émettre de jugement et écrit au tableau ce que les élèves disent (il n’y a pas de mauvaise réponse).

Réflexion individuelle

Durée : 10 min

Oeuvre 1 Oeuvre 2 Oeuvre 3
Qu’est-ce que tu vois ?

Comment est-ce fait ?




A quelle catégorie ces œuvres appartiennent-elles ? (Peinture, dessin, sculpture, photographie…)
A quoi cela te fait-il penser ? Quelle impression cela te donne ? A ton avis, pourquoi l’artiste a-t-il fait cela ?
Invente un titre pour chaque œuvre.

Oral collectif

Durée : 20 min

  • Consigne : On va maintenant essayer tous ensemble de décrire ces œuvres et de voir ce qu’elles ont en commun et en quoi elles sont différentes.

L’enseignant reprend collectivement les descriptions des élèves, il commence à noter les points communs et les différences.

Valider les propositions de catégories d’œuvre, amener le terme d’installation si les élèves ne le connaissent pas, souligner qu’il s’agit là d’une œuvre qui a été photographiée mais qu’elle n’existe plus.

S’appuyer sur les éléments d’analyse : formes /techniques et significations/usages.

Mettre en commun les titres attribués.

  • Inciter les élèves à écrire ou dessiner pour garder trace des œuvres soit dans le tableau d’observation, soit dans le cahier dédié à l’Histoire des Arts.

Activité 2

Découverte des artistes : retrouver l’œuvre

Durée : 40 minutes

A partir d’éléments d’information donnés sur les trois auteurs, on demande aux élèves d’associer un artiste à une des œuvres. L’enseignant apporte les éléments complémentaires pour les situer géographiquement et dans le temps (période historique) afin de compléter une fiche de description de l’œuvre ou un carnet d’œuvres, cahier d’Histoire des arts...

Découverte d’un premier artiste

Durée : 10 minutes

  • Consigne : Ces œuvres ont des points communs et des différences, on va essayer de comprendre ce qu’ont voulu faire ces artistes. Vous allez découvrir trois artistes et vous allez essayer de deviner quelle œuvre chacun d’eux a créée.
Ernest Pignon-Ernest décrit ses choix artistiques et sa manière de travailler

Ernest Pignon-Ernest décrit ses choix artistiques et sa manière de travailler

Ernest Pignon-Ernest décrit ses choix artistiques, sa manière de travailler en intégrant ses oeuvres dans un lieu et dans un contexte. 

22 juin 2014
02m 25s
Fiche (06201)

Ecoute collective d’un extrait d’interview d’Ernest Pignon-Ernest et prise de notes individuelles.

  • Consigne : Ecoutez attentivement cet extrait d’entretien et répondez aux questions.

  • Exemples de question pour guider l’écoute :

Comment cet artiste réalise ses œuvres ? Note les mots qui te sont inconnus.

A ton avis quelle est l’œuvre qu’il a réalisée ? Note ce qui te permet de justifier ton choix.

Oral collectif :

L’enseignant regroupe les réponses, et poursuit le questionnement pour mettre en avant des éléments de sa démarche : Où intervient-il ? Avec quoi compose t- il ses œuvres ? Comment pourrait-il faire pour que ça semble plus réel (pour faire prendre conscience qu’il s’agit de dessins et pas de photographies) ?

A votre avis quelle œuvre a-t-il réalisée ? (éléments déterminants pour écarter les deux autres propositions : dans la rue, des dessins collés).

Commencer à questionner sur les points communs et les différences, apporter le terme d’oeuvres in situ.

Découverte collective d’un second artiste

Durée : 10 minutes

  • Consigne : Nous allons parler d’un autre artiste. Je vais vous donner des informations, et vous allez essayer de trouver quelle œuvre il a réalisée. Pensez à me dire pourquoi vous faites ce choix.

L’enseignant donne des informations sur Andy Goldsworthy et le land art.

  • Travail d’analyse des démarches par confrontation : « ce qui est commun », « ce qui est différent ».
  • On va essayer de voir ce qui est différent et quels sont les points communs. On peut relancer sur les lieux (Où a-t-on l’habitude de voir des œuvres d’art ?). Nommer les courants : art urbain ou street art et land art.

Formaliser le tableau points communs / différences

Ce qui est commun Ce qui est différent

Découverte collective d’un troisième artiste

Durée : 10 minutes

  • Consigne : il ne nous reste plus qu’un artiste à découvrir, regardez comment on présentait son travail au journal télévisé au moment de la réalisation de cette œuvre et répondez aux questions.
 Christo emballe le Pont Neuf

Christo emballe le Pont Neuf

En 1985, l'artiste Christo emballe pendant quinze jours le Pont Neuf à Paris. Cette installation éphémère in situ nécessite d'importants moyens financiers et humains pour créer une œuvre monumentale au cœur de la ville. La performance suscite l'enthousiasme des participants pour le projet de l'artiste.

27 juil 1985
03m 40s
Fiche (05308)

Qui parle ? Comment est réalisée cette œuvre ? Où se trouve-t-elle ? Comment l’artiste explique-t-il son travail ? Travaille-t-il tout seul ?

L’enseignant regroupe les réponses et finalise le tableau comparatif à partir du visionnage de la vidéo. Le caractère éphémère est mis en avant avec la notion de traces par la photographie, les vidéos, les dessins préparatoires. On cherchera à montrer que l’art in situ parle du lieu, que l’espace et le temps ont une importance dans l’élaboration de chacun des projets.

L’enseignant apporte des informations complémentaires sur le travail des Christo.

Synthèse en lien avec la problématique, pistes de questionnement...

Durée : 10 minutes

On revoit les œuvres présentées initialement et on leur attribue leur auteur, leur titre, le lieu et l’année de création/diffusion.

Garder trace : synthèse, fiche d’identité des œuvre, trace personnelle...

On peut élargir la fiche de l’œuvre en ouvrant à d’autres créations du Street art, poser la question « Connais-tu des œuvres de la rue ? ».

Aborder le rôle des musées et des lieux à vocation culturelle.

Prolongement : pour en savoir un peu plus sur le Land Art

Durée : 15 minutes

Andy Goldsworthy

Andy Goldsworthy

Le sculpteur Andy Goldsworthy est dans une réserve naturelle de Haute Provence. Il nous explique et nous montre son oeuvre, ici une sculpture faite avec des lauzes empilées. 

03 mai 2001
02m 29s
Fiche (06200)

Pour prolonger le travail de caractérisation de ces artistes in situ et plus particulièrement sur le courant du Land Art on peut regarder ce court document (vidéo de 2mn 30) qui présente deux facettes du travail d’Andy Goldsworthy à l’occasion de son travail pour le projet « Les refuges d’art » en Haute Provence. On cherchera à faire distinguer aux élèves les créations éphémères et le travail plus pérenne de cet artiste.

Ce pourra être l’occasion de revenir sur la notion d’art in situ, et aux similitudes entre les trois artistes présentés précédemment qui cherchent à travailler avant tout avec le lieu qu’ils occupent pour en saisir la nature : intervenir sur l’espace est également prendre en compte son histoire.

Cette vidéo, par les exemples proposés, peut permettre enfin de prolonger la séquence par un travail de création.

Activité 3

A ton tour de créer...

Mise en place d’une activité en art plastique en lien avec le land art ou le street art.

Apport possible ici d’œuvres complémentaires en lien avec le thème : on pourra proposer d’autres artistes in situ.

  • Arts visuels : Nils Udo, Richard Long, Georges Rousse, Daniel Buren...

  • Arts de la rue : musique populaire et musique actuelle : Rap

  • Histoire des arts / Arts visuels : Le mur en tant que support dans le Street Art / Art pariétal

 L'art contemporain à Nantes : l'opération « Estuaire 2007 »

L'art contemporain à Nantes : l'opération « Estuaire 2007 »

08 juin 2007
02m 36s
Fiche (05328)
 La vogue du smurf : l'animateur Sidney présente le mouvement hip-hop

La vogue du smurf : l'animateur Sidney présente le mouvement hip-hop

25 mar 1984
02m 29s
Fiche (05307)
 Ouverture du site de Lascaux II

Ouverture du site de Lascaux II

18 juil 1983
02m 15s
Fiche (03060)

Pistes de prolongement : soit traiter des thèmes approchants en art visuel, soit établir des liens vers d’autres disciplines à partir d’une des œuvres étudiées.

Par exemple, à la suite du travail sur le Pont neuf emballé :

  • Arts visuels : Montrer / cacher : Duchamp / Tinguely – Niki de Saint Phalle

  • Géographie / Architecture : les ponts – Viaduc de Millau

 Marcel Duchamp

Marcel Duchamp

21 jan 1968
02m 17s
Fiche (01314)
 Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely évoquent leur travail commun

Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely évoquent leur travail commun

26 mar 1967
06m
Fiche (05345)
 Le viaduc de Millau : une prouesse technique du XXIe siècle

Le viaduc de Millau : une prouesse technique du XXIe siècle

24 mai 2004
01m 54s
Fiche (01514)

Par exemple, à la suite du travail sur Les Cabines :

  • Littérature : Arthur Rimbaud à partir d’une photo de la série d’Ernest Pignon-Ernest

D’une façon générale ou pourra également compléter le travail sur la création in situ par un travail de découverte sur un musée et sur le rôle de ces institutions. On pourra citer à titre d’exemple le musée du Louvre et la Pyramide du Louvre, le musée Guggenheim...

 Les dix ans de la Pyramide du Louvre

Les dix ans de la Pyramide du Louvre

09 avr 1999
02m 04s
Fiche (01296)
 Le musée Guggenheim de Bilbao

Le musée Guggenheim de Bilbao

24 oct 1998
02m 21s
Fiche (05130)