Christine de Rivoyre à propos de son roman Belle Alliance

23 mars 1982
10m 22s
Réf. 00002

Notice

Résumé :

L'écrivain Christine de Rivoyre présente son dixième roman Belle Alliance, qui vient de paraître aux éditions Grasset, et revient plus largement sur son attachement pour les Landes.

Date de diffusion :
23 mars 1982
Source :
Personnalité(s) :

Éclairage

Christine de Rivoyre est née à Tarbes, en 1921, dans une famille bourgeoise attachée aux traditions. Après des études supérieures à Paris et aux États-Unis, elle commence une carrière de journaliste culturel au quotidien Le Monde (1950-1955) où elle se spécialise dans la littérature anglo-saxonne et la danse. Dans la décennie qui suit, elle occupe la direction littéraire du magazine féminin Marie-Claire, pour enfin, depuis 1966, se consacrer à sa carrière d'écrivain. Elle a reçu de nombreux prix littéraires : le prix des Quatre Jurys pour L'Alouette au miroirs (1955), le prix Interallié pour Le Petit Matin (1968) ou encore le Grand Prix de la ville de Bordeaux pour Boy (1973).

Ses romans, véritables tableaux de mœurs, se veulent tantôt reflet des modes et illusions d'un temps passé, tantôt portraits désuets d'enfances bourgeoises ou encore réflexion sur la nostalgie des racines.

Si les Landes sont un topique récurrent dans l'œuvre de Christine de Rivoyre (Boy 1973 ; Le Petit Matin 1968), c'est Belle Alliance, publié en 1982, qui, en cristallisant le goût de l'auteur pour ce pays et la valeur nostalgique associée, en est la quintessence même dans une véritable ode au paysage landais.

Le roman se déroule, en quasi-totalité, à Belle Alliance, maison familiale au cœur des Landes dans laquelle se réfugie Margot, excédée du comportement de son amant Manuel. La mélancolie de la retraite sentimentale laisse peu à peu la place à une certaine douceur nostalgique propre au retour sur l'enfance.

L'auteur envisage ainsi la narration en terme d'une triple alliance, entre Margot, Manuel et les Landes, donnant lieu ainsi à une triple éponymie entre le lieu de la fiction, son moteur narratif et le titre du roman. Le paysage landais est ici traité dans une personnification permanente au service d'un hymne à la nature. Bien plus qu'une toile de fond, les forêts, les ruisseaux, les paysages apparaissent comme une entité formelle et spatiale à part entière dans et pour la narration.

L'attachement de Christine de Rivoyre aux Landes a conditionné certains de ses choix de vie, notamment quitter Paris pour s'installer près d'Onesse et vivre entourée de ses chiens et de ses chevaux, tout en assouvissant sa passion pour la botanique.

Cet amour de la nature l'amène à se reconnaître disciple de Colette (1873-1954), romancière assimilée au courant régionaliste pendant l'entre-deux-guerres, tandis que son goût de la vie lui fait admirer Simone de Beauvoir (1908-1986), malgré la divergence de leurs idées respectives. En filigrane, de manière plus ou moins affirmée selon ses romans, Christine de Rivoyre amorce une réflexion critique sur la société de son temps, s'insurgeant contre l'ennui et dépréciant la bourgeoisie de province et ses codes.

Diane Barbe

Transcription

Présentateur
Littérature, nous accueillons maintenant Christine de Rivoyre en tant qu’écrivain cette fois. Alors c’est un livre Belle Alliance qui est publié chez Grasset auquel vous pensez déjà depuis une bonne dizaine d’années, si je suis bien informé, lors d’un passage en 1972. Vous espériez à l’époque pouvoir écrire un jour ce livre sur les Landes, voilà qui est fait. Alors, Jean, vous avez lu ce livre, qu’en pensez-vous ?
Journaliste
C’est donc le dixième roman de Christine de Rivoyre et j’ajouterai à ce que vous venez de dire Gérard que pour moi, je crois que Belle Alliance c’est vraiment le chef-d’œuvre, jusqu’à présent, de Christine de Rivoyre. Alors Belle Alliance donc ce dixième roman de Christine de Rivoyre c’est la triple alliance d’une femme qui est Margot, l’héroïne de ce roman, d’un homme Manuel et surtout et surtout d’une région. D’une région qui sont ces Landes, si chère au cœur de Christine de Rivoyre, parce qu’elle y réside maintenant, pratiquement une partie de l’année. Alors sous les traits de Margot, éprise de liberté, d’indépendance, allumeur tour à tour, enjouée parfois aussi féroce, on retrouve bien sûr, d’emblée, l’auteur; Margot, c’est bien sûr Christine de Rivoyre. Un roman sans doute mais aussi et surtout un hymne de fervent à la nature, à ces Landes que célèbre avec un lyrisme bien oublié aujourd’hui Christine de Rivoyre. Un livre qui oscille entre le rire et les larmes. Tout commence un beau jour de juin quand Margot, lasse des velléités de son amant, Manuel, qui refuse une fois de plus de la suivre dans ses vacances, décide de quitter Paris et d’aller faire retraite dans les Landes pour communier aux sources de l’enfance, aux souvenirs de la famille. Ce retour aux sources, nous vaut d’ailleurs les plus belles pages de ce livre de Christine de Rivoyre. Alors on a vraiment le sentiment, Christine de Rivoyre, que ce livre sommeillait en vous, Gérard le disait tout à l’heure, depuis très longtemps et que finalement c’est un peu un exutoire.
Christine (de) Rivoyre
Alors, sans doute, j’avais déjà écrit sur les Landes n’est-ce pas, puisque Le Petit Matin se passait dans les Landes mais les Landes de l’occupation. Et dans un autre livre Boy je parlais également des Landes ; mais un peu insidieusement, si vous voulez, à la faveur de personnages comme celui de cette Maria Sentucq qui était exactement la chère Marie Lacoste qui a été dans notre famille pendant plus de 60 ans. Mais dans Belle Alliance je voulais que le pays soit traité comme un personnage, en fait qu’il soit aussi important que la mère de Margot, que son enfance, que son amant qui ne cesse de la hanter tout en n’étant pas là ; que cette jeune amie qu’elle retrouve et pour laquelle elle va se dévouer et que les autres personnes qu’elle rencontrera. Car tout se passe dans les Landes, puisque ça commence par une fuite et que ça se termine par un retour. L’action n’est pas tellement importante, ce qui est important c’est tout ce que cela charrie comme histoire de ce pays et d’une enfance heureuse dans un pays.
Journaliste
On va vous retrouver, si vous voulez bien Christine de Rivoyre dans votre cadre landais, à Onesse-et-Laharie. Est-ce qu’il y a deux Christine de Rivoyre, est-ce qu’il y a la parisienne, la journaliste écrivain à succès, et également la landaise, êtes-vous, si je puis emprunter cette expression, une réplique de [incompris] ?
Christine (de) Rivoyre
Oh, peut-être, j’espère. En tout cas, je n’ai jamais perdu les Landes, jamais je n’ai perdu Paris non plus. J’ai habité dans 7 ou 8 quartiers différents, que je connais très bien. Et quand je me promène dans les rues de Paris je suis presque aussi heureuse que quand je me promène dans la forêt.
Présentateur
Qu’est-ce que ça vous fait quand vous redécouvrez les images d’Onesse-et-Laharie ?
Christine (de) Rivoyre
Ça me touche. Je regarde ces enfants, voyez Onesse, écrit, je trouve ça très touchant. J’aime bien penser que ce village peut exister, que les gens peuvent imaginer qu’il existe. Vous savez, toute ma famille, je ne suis qu’un quart landaise. Moi j’imagine que dans toutes mes vies antérieures, j’étais successivement un lièvre, une grive, un chien…
Présentateur
Vous croyez à la métempsychose ?
Christine (de) Rivoyre
Oui, je crois dans en ce qui me concerne, vous voyez, quand je vois tous mes animaux comme ça, vous voyez ce petit cheval, les chiens.
Présentateur
C’est le petit cheval du Petit Matin ça, non ?
Christine (de) Rivoyre
Ça, c’est un petit cheval. Figurez-vous qu’il est né dans ce jardin. Il est né là. Sa maman est irlandaise hein, c’est un double poney, ce sont des petits chevaux qui sont très agréables à monter.
Présentateur
C’est bien acclimaté aux Landes.
Christine (de) Rivoyre
Oh, il y est né. Moi je dis qu’il est landais, elle est irlandaise mais lui est landais. Vous voyez comme il est beau, et il ressemble un peu au cheval du Petit Matin. En fait, les chevaux dans les Landes sont parmi les chevaux les plus heureux, car c’est un sol exceptionnel, c’est un paysage toujours renouvelé, on croit que la forêt landaise est monotone. Elle n’est que variétés.
Présentateur
Mais il faut savoir quitter les nationales ou les départementales.
Christine (de) Rivoyre
Mais naturellement et puis il faut savoir s’enfoncer dans la forêt, il faut savoir aller au bord des ruisseaux, il faut savoir franchir des petits guets, il faut savoir découvrir une merveilleuse source derrière une petite élévation de terrain. Tout n’est que vallonné, et je ne parle pas de la côte qui est une merveille. Parce que, autrefois, il y avait un petit train qui partait de l’intérieur du pays, de 30 km à peu près, et qui allait jusqu’à la mer. On l’appelait le [incompris]. Ça veut dire qu’on était un peu secoué dessus vous voyez, vous l’imaginez. Et puis ce petit train est maintenant, on a arraché les rails et c’est devenu une piste formidable pour aller jusqu’à la mer.
Présentateur
Mais vous avez dit avoir célébré les Landes qui, selon vous est un pays mal aimé et qu’on connait surtout à travers ce que Mauriac a pu en dire ?
Christine (de) Rivoyre
C’est-à-dire que moi je pense que les Landes de Mauriac sont surtout des Landes intérieures. Que c’était son paysage intérieur. Que Mauriac, ce qu’il a voulu étant donné que Mauriac était quand même un homme épris de métaphysique, c’était un philosophe chrétien, le problème de la grâce, il s’en servait et il cherchait; il avait la bourgeoisie landaise comme cible et comme décors, les Landes. Or, moi je n’ai pas les mêmes problèmes que Mauriac en ce sens que si je suis chrétienne; je le suis, je ne crois pas tellement au péché originel enfin, je suis moins tracassée par la grâce.
Présentateur
Vous êtes positiviste.
Christine (de) Rivoyre
Je suis un peu rCtchmi le="34 lgème de lae2 8a5le elocuteur">Présentateur Vous êtes positiviste.rntter5obl="uxn data-tc-in="371968" data-tc-out="372864"te. forêt landaiseit laum En tout c Vous êtes positiviste. > -et-Laharie. ersonnagea ndla g-et-Laharie. in="3062E0; sest vous voca-tz pan> l faloran> Rivoye re" div>Christine (de) Rivoyre Ça, c’est un petit chevai92171e êtes positivi9pen7je connaipta-249uteur">Prdata-ut="196907">En tout c Vous êtes positiviste.Prdata-ut="196907">En tout cs positiviste.Moi j’ih6> Ça, c’est un petit chevai9458ay êtes positivi969 connai monotoneac a pà se recon"196907">En tout cs positiviste. E0; se rea-tc- ur">P payrais="uxsue pour mai monoton; esse de, il se2E0; sest au quot01813/spanh6 cl om#xC9;t"urltxsue p esse de, il s mère de Mdata-ts, de 30vocabusa caspan c nent dtrta-, deract="50283">D’une région qui sont ces L10837j êtes positiv4199e feEns our mainEn tout c Vous êtes positiviste.\n<\/ourant le chef-d’œu dévonecdo-tc-rent">Pr,u d amantta-tcv ourant r Moi j’ih6> Ça, c’est un petit cheva4253 no êtes positiv4265elleOuiut="196907">En tout c Vous êtes positiviste.Christine (de) Rivoyre Ça, c’est un petit cheva427925r êtes positiv44">0uriac sont surtout des j" data-vergsoit n exutoire. par un uisque l data-t d’sage que cette jeune amie qu’e44">0ur êtes positiv449, d par un uu de Beauv
que cette jeune amie qu’e449et surtout un hymn45156riapan> sue imit quRoyalotement d-tc-iles p exutota-tls Land enfinrs, lese Fa Rivoyreol-sx-ent lus dans l"157739">que cette jeune amie qu’e45156riurtout un hymn4565veurprix den ca par/div>"id.< n pays t damanttut savo
Rlass=roïnre caut="196907">En tout c Vous êtes positiviste.Moi je dih6> Ça, c’est un petit cheva4582rt urtout un hymn4631 No mest la monotoneer quata-dnce, rux-lr, rux-l/span> gens pepacdf; de/I> iC9;t-out="306219">Tout n’est que vallonné,4631 urtout un hymn4666678a5leh6 elocdes v clasterrain.terrain.En tout c Vous êtes positiviste. Ça, c’est un petit cheva467riacurtout un hymn470059quand je renm geninrlmbl je renm geninotoiut="196907">En tout cest un petit cheva470059qurtout un hymn476651c prix nrs, leuccès, et v qui a p>Si lee dévc-in="1921pan> o ouvc-in="1921p> nr-ilxn data-tc-in="371968" Vous êtes positiviste.En tout cest un petit cheva480171eurtout un hymn483285 connai5" dat succès, et nEn tout cest un petit cheva483285 urtout un hymn49mence forêt landmors familiaelnt pasrtend même idab-in=leI> iC9ulliance an86), malgr&# d’un homme où du paycuteur s'inys pourlianco 1972. Figurez-vh6> Ça, c’est un petit cheva49ent importante, ce 4956r7quand j data-tc-ut="196907">En tout cest un petit cheva4956r7qmportante, ce 5015e feEn vne, tout, Landes intérieme idasa-tc- que forêt lant, cuère une t suiva-tc- r s de ?En tout cles traits de Margot15e fmportante, ce 520960des n’ees intérieurata-tc-omme t lp>Si le data-vivrie couccèe rent lp>Si lesusroit blésuivruffriristinens pristinentite n dr,pu e prgoû su;t"uris9428im-12 cotnt la chèOnelta-tpde curata-tctine de, Alors c’est un livre Belle0960dmportante, ce 52\/lantait de lopique ré, , resdep>Si letc-orvibr formp>Si letc-orf nd qu’ildire ?Parce que, autrefois, il y 52\/lanmportante, ce 53303t publié t des j" fait qutout /span> ,pour mai ar/nMoi j’imagine que dans to53303t mportante, ce 538837je Belt andis qoù va de Rin est lai Tras làine par un un pays.Vous êtes positiviste.Moi j’imagine que dans to54116n mportante, ce 54-vous ata ="148821 deracdpan vuut="249195">Figurez-vh6> Ça, c’est un petit cheva54-vousmportante, ce 5478ur No "217>"148821 deracdpan vutn="26râce, il smidasysttcme forêt lme ?En tout cas, je n’ai jama5478urmportante, ce 555221ent dlBelt andis qoù e renconRlass=forêt ls famne, , sign data-tc-is a-tcta-tc- clture recon"196907">En tout cs positiviste. l fa qutout d’un s, C > racdviolu'unepit de losuis mvne, En tout cs positiviste. tffirmbléuccèe rendee sotndes, t-out="196907">En tout cas, je n’ai jama571, dmportante, ce 587499ntait de lo rntter5-tc-in=a la parisienne, r">Chlandais.En tout cest un petit cheva587499nmportante, ce 59293ve ça genttast vr data-t,n> l doit traiau reuen sesden n clatc-out="120405">Et dans un autre livre 59293vemportante, ce 605uelleIre une absoretrnleieme idan nta-oi n ;t"urgivre de Cn qui en un paysupde cur onsi jcrneler tffcltow rd payje tonequi t="71189">Un roman sans doute mais aussi05uellmportante, ce 610197leIre une "compoout des de Cn qui en un payeecetite cs="ux-cocment pds d'Oe, flnt">rs de , leut="157739">que cette jeune amie qu’e610197lmportante, ce 614360deu e pulliance celare une Oneler nudest auss celre r&#nx-loc data-tc-in="371968" Vous êtes positiviste. rb-in=leI> ians une trique cette 39">que cette m reset-p-and-de col 2
spanr /span.. da
THÈMES8643>

Arts et patrimoine > /a> Littérature ivoyre en ta /a> ic

col- n a="223nlearhix tine-de-rivoyre--son-roman-belle-allia1/ out="i rdu-film-le-’es-mata--a-dax
cla img datarce-rivoyre-oman-b claa-t/120x90belle-allia1"
picto-t colv> picto-vspao"> Landes de l’1982,à Dax8645 d
col- n a="223nlearhix tine-de-rivoyre--son-roman-belle-allia3/loc-ivoyre-d-oc e penet
cla img datarce-rivoyre-oman-b claa-t/120x90belle-allia3"
'oc penet"/
picto-t colv> picto-vspao"> 'oc penet8645 d col- n a="223nlearhix tine-de-rivoyre--son-roman-belle-allia4riv-e bonc="i rdre-Si ptipntroce, feli> rdiv> cla img datarce-rivoyre-oman-b claa-t/120x90belle-allia4" picto-t colv> picto-vspao"> col- n a="223nlearhix tine-de-rivoyre--son-roman-belle-allia5rivoyre- -aise-une-ame-d-olalinr ck cla img datarce-rivoyre-oman-b claa-t/120x90belle-allia5" picto-t colv> picto-vspao"> L ata-tc-iseiun âme1982,d'Olalinr D ck8645 d col- n a="223nlearhix n a="22 mi l"a&#xme.id/11/df">mi llv> re /
p> m reset-p-an 6 2 criptb nd h3>PERSONNALITÉS8643>

Arts et patrimoine iv cldiv>

ic col- n a="223nlearhix tine-de-rivoyre--son-roman-belle-allia1/ out="i rdu-film-le-’es-mata--a-dax cla img datarce-rivoyre-oman-b claa-t/120x90belle-allia1" picto-t colv> picto-vspao"> Landes de l’1982,à Dax8645 d m reset-p-an 6 2 criptb nd m reset-p-an 6 2 criptb nd m reset-p-an 6 2 criptb nd /a/spa dat-Clair739">que cdat-Clair73 dfooter d
ACCUEIL>
ss="ina-panel ux-ope tine-de-rivoyre-n"2xe/crmants" alce Crachem impression/fiche-media/Landes00002/chriiiiiiiiiiiiiCRÉDITS daa
dtine-de-rivoyre-n"2xe/ out="i " alce a-tc-out="640impression/fiche-media/Landes00002/chriiiiiiiiiiiiiPRÉSENTATION daa
MENTIONS LÉGALES daa
alce Cquitter sempsnps eon> 'Utir no"640i tarlaa="_bivok" rel="noder 22
CGU daa
alce n act
CONTACT daa
FAQ daa
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-
rivoyre-