Festival des abbayes : concerts de musique classique dans les abbayes des Landes

14 juin 2001
05m 52s
Réf. 00742

Notice

Résumé :

Le Festival des abbayes organise des concerts de musique classique avec de grands noms de la musique dans des abbayes, pour mettre en valeur le patrimoine landais. Visite guidée de l'abbaye bénédictine de Sorde, l'Abbaye du Xème siècle où jouera le chœur de l'opéra de Bordeaux puis visite guidée de l'église romane fortifiée St Pierre de Montfort en Chalosse avant le concert du quintet espagnol les "Spanish BROSS".

Type de média :
Date de diffusion :
14 juin 2001

Éclairage

Festival des abbayes

L'année 1969 compte beaucoup pour le département des Landes. La création du Parc naturel régional des Landes de Gascogne et l'inauguration de l'écomusée de Marquèze, dans la Grande Lande, les projets ambitieux de la MIACA sur toute la côte aquitaine et enfin la redécouverte de sites patrimoniaux majeurs, en Chalosse et pays d'Orthe, augurent du meilleur pour l'avenir touristique de ce secteur. Une synergie qui a pour objectif de tirer le département de sa somnolence et d'en finir avec sa réputation de "désert culturel".

Précédant le programme de "développement culturel" promu par le ministre de la culture Jacques Duhamel (1971-1973), le festival des abbayes, créé la même année, est initié par le préfet Yves-Bertrand Burgalat qui associe dans un premier temps à ce projet les seules abbayes d'Arthous et de Saint-Sever. L'Association pour le Développement et l'Animation Musicale en Aquitaine (ADAMA) soutient ensuite cette action qui prend de l'ampleur en incluant les édifices majeurs classés du département.

Si des raisons d'ordre technique – acoustique notamment – sont avancées, c'est avant tout des raisons d'ordre culturel qui orientent les choix, créant une nouvelle alliance entre lieux sacrés et musique religieuse ; c'est dès lors, aussi, un prétexte pour réconcilier les Landais avec leur patrimoine ecclésial, suggérant, en les menant in situ, la nécessité d'en assurer au plus tôt la restauration. Ainsi, très rapidement sont concernés d'autres lieux qui parlent à tous ceux qui connaissent la valeur du patrimoine architectural landais : Amou, Brassempouy, Cagnotte, Dax, Hastingues, Montaut, Montfort en Chalosse, Mugron, Peyrehorade, Pouillon et Saint-Paul-lès-Dax.

Un pari gagné dont on évalue, trente années plus tard, les retombées. Car les bonnes habitudes sont prises : entre les Journées du patrimoine qui, depuis 1984, permettent, au moment de l'équinoxe d'automne, de découvrir des pans cachés de l'héritage culturel de l'Hexagone et le Festival des abbayes, autour du solstice d'été, qui donne l'accès aux plus grandes œuvres musicales dans des lieux historiques qu'il faut valoriser, les Landes n'ont plus rien à envier aux autres régions de France.

Et le Conseil général de soutenir ces actions en faveur de la culture, lui qui, déjà en 1969, assurait les travaux de restauration de l'abbaye d'Arthous, développant très tôt un programme de manifestations culturelles destiné à valoriser ces lieux restés longtemps en déshérence.

Bénédicte Boyrie-Fénié

Transcription

Sophie Nény
Bonsoir, Aquitaine Première a choisi de vous faire découvrir une partie du patrimoine architectural des Landes en Pays d’Orthe et en région de Chalosse. En effet, depuis 32 ans, le Festival des Abbayes organise toute une série de concerts de musique classique à l’intérieur des abbayes pour mettre en valeur les vieilles pierres. A quelques kilomètres de Peyrehorade et de Salies-de-Béarn, le village de Sorde-l’Abbaye. Dès l’origine du festival, les organisateurs ont voulu mettre en valeur cette église du Xème siècle.
silence
(silence)
Pierre Faussat
Il faut replonger 30 ans en arrière pour savoir que les Landes étaient un petit peu, un département un petit peu isolé, même culturellement. On appelait ça le désert d’ailleurs, désert culturel. Et le mérite de nos prédécesseurs a été de faire vivre cette musique et de façon à ce qu’elle perdure, puisque maintenant, on peut dire que le Festival des Abbayes est la première manifestation musicale du département en matière de musique classique.
Sophie Nény
Dans les années 70, en organisant ce type de concert à l’intérieur de ces belles bâtisses, le Festival des Abbayes créait l’événement. Il donnait envie aux touristes et aux autochtones d’en apprendre un peu plus sur l’histoire du patrimoine landais. Mathias a en charge la visite du monastère.
Mathias Larché
Nous sommes à l’intérieur, ici, du monastère, donc qui a été conçu en même temps que l’église mais qui a été détruit plusieurs fois. La majeure partie du monastère date essentiellement du XVIIème siècle. Nous nous trouvons ici dans l’ancien jardin médicinal qui était très important puisque les moines soignaient les malades ainsi que les pauvres de la région ; ils soignaient essentiellement les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle car ce monastère était une étape très importante sur le chemin de Saint-Jacques.
Sophie Nény
La particularité de ce monastère, sa grange batelière unique en France. Par cette porte, les bateaux livraient les céréales aux 16 moines qui offraient gîtes et couverts à une centaine de personnes.
Pierre Faussat
Il y a quelque chose de magique dans nos belles soirées d’été dans le département, de visiter un lieu particulièrement enchanteur que sont nos vieilles églises, nos vieilles abbatiales ; d’y vivre en même temps en communion avec la musique classique. Tout ça, ça fait un mélange absolument détonnant et qui fait que maintenant, on ne peut pas se passer du Festival des Abbayes. Je pense que c’était le but, c’était effectivement conquérir les amateurs de musique classique en même temps en leur faisant découvrir des sites que, peut-être, ils n’auraient pas eu l’occasion de voir autrement.
Sophie Nény
Sorde ne se résume pas à une seule abbaye. Une fois le concert terminé, il n’est pas rare de croiser les mélomanes à la recherche d’autres vestiges.
Jean-Louis Lespiau
On a toute l’histoire de Sorde qui débute ici avec les villas gallo-romaines et enfin, débuter, c’est un grand mot, c’est, on débute à l’ère de l’humanité, avec des abris préhistoriques en amont, là-bas, sur la route de Salies-de-Béarn ; et ensuite, ici, sur les vestiges, on a une villa gallo-romaine et la maison des abbés a été bâtie sur les vestiges de la villa gallo-romaine.
musique
(musique)
Sophie Nény
Le Choeur de l’Opéra de Bordeaux est attendu le 27 juin dans cette église abbatiale.
musique
(musique)
Sophie Nény
Nous venons de quitter Sorde et son abbaye bénédictine. Nous nous trouvons actuellement à Montfort-en-Chalosse. C’est ici dans cette église Saint-Pierre qui est située juste derrière moi, que se produit ce soir le quintet espagnol Les Spanish Brass. Un ensemble de cuivres composé de deux trompettes, un cor, un tuba et un trombone. Les musiciens se produiront dans cette église presque millénaire, le plus ancien monument de la région, appelé autrefois Saint-Pierre de Josse. Neuf belles verrières décorent l’intérieur de l’église. A gauche de la partie centrale se trouve l’autel de la vierge. Il est surmonté d’une statue de Marie en stuc doré. Elle écrase Eve qui a dans la bouche la pomme du péché.
Françoise Dartigue
C’est une église romane, comme vous pouvez l’attester. Elle a une particularité, c’est une église fortifiée. Alors, la fortification, elle ne vient pas, elle n’a pas été en même temps que la construction de l’église. D’abord une église romane, simple, une église de campagne, une seule nef, un clocher. Ce qui est tout à fait particulier ici, c’est l’avancée des toits. Vous voyez la charpente qui avance tout à fait pour protéger les murs. Alors, pourquoi faut-il protéger les murs ici ? Et bien, on a la malchance d’avoir cette pierre qui était un peu blanche mais qui est une pierre de Nousse, une carrière qui est dans un village à côté, mais c’est une pierre gélive. Alors, elle prend l’eau, elle éclate et après, les oiseaux sont enchantés, ils se nourrissent.
Sophie Nény
Marier la musique avec les vieilles pierres, à Montfort-en-Chalosse, on en a pris l’habitude. Chaque année, les habitants ne sont donc pas surpris de trouver des musiciens dans leur église. Il faut dire qu’ici, l’ancien président de l’harmonie n’était autre que Pierre Faussat, l’actuel Directeur musical du festival.
Pierre Faussat
Le Festival des Abbayes a une exigence, c’est de toujours présenter de grandes formations et, bien sûr, de grands noms de la musique classique. Cette année, avec le violoniste Pierre Amoyal, avec l’orchestre de, le Choeur de l’Orchestre de Bordeaux Aquitaine, je pense que nous avons là les événements phares auxquels viendront s’ajouter, bien sûr, d’autres concerts de musique ; notamment de musique baroque, de musique de quintet de cuivres avec les espagnols de Valence.
Sophie Nény
Au programme également, Urs Karpatz, les tziganes d’Europe du Nord. Siuvez lêécoad_ny7">Siuva/a.-Chalosse, onrtie du’arêvn xigence, c’est de tter de grajusnt deau 29tiale.Snuvonslêécoad_nySn72emelêécoad_nySophiocuteur">Sophie
h6 class="ux-locuteur">Sh6 /20 Le
0 col-md-9 cent
pleu >V . <\/div>\n\n","openA <\/div>\n\n","openAu00e3>THÈMESn="3>"> acc daiv c "openAsutton-more\"> Bénrbo"\"\n iste/recherche/Theme.id/7/df">Arts et patrimoine /div>
Musique /div> <\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 nis xqueoppant très < jan 1993<\/div ">19 pe res tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niLl de lax depio < jan 1993<\/div ">21 fviede l6 tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niLa bpan Los Cochesino de-Bs-Dax.<< jan 1993<\/div ">07ive.de l6 tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niigence, crocken a pris-abMarsa<< jan 1993<\/div ">18tiallde 91 tup":ftainer /Theme.id/12/df">Musique / rel="nofollow">
SophieArts et patrimoine /div>
Musique 3 /div> P bitude.< ettr iae-gal-l d "/ Bén\/div><\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 nispart taitan an> bitude.< ettr' iae-gal-l' d < jan 1993<\/div ">0
re6 tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niPltuen rade, Pouill< jan 1993<\/div ">06 octe res tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niLa porceursn m t< jan 1993<\/div ">20ivere re8 tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niMuriel Erdmann,re, irciimport m t< jan 1993<\/div ">10 nov> < tup":ftainer /Theme.id/12/df">Musique 3 / rel="nofollow">
Sophie<\/div>\n\n","openAu00 <\/div>\n\n","openAu00e3>LIEUXn="3>"> acc daiv c "openAsutton-more\"> Bénrbo"\"\n iste/recherche/Theme.id/7/df">Arts et patrimalosse (Canton /div> e) Musique alosse /div> e) < <\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niL'e guid "e.18tve.d < tup":ftainere-gra eassis <\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niLa co guid v \">eassis 22ivere 3 tup":ftainer Bénv\/Lamedia\/imagette\/"42/festis-abba2\" alt=t\t\t ayes-conc238" B=\"122\"\n al rel="nofollow con"Vis/Lan et en régi"/ Bén\/div><\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niVis/Lan et en régi< jan 1993<\/div ">2
r9s tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niLl gl'&#n xque'éla< jan 1993<\/div ">22iocteNous tup":ftainer /Theme.id/12/df">Musique alosse / rel="nofollow">
SophieArts et patrimCanton de) /div> P Musique alosse Bénv\/Lamedia\/imagette\/"42/festis-abba2\" alt=t\t\t ayes-conc033" B=\"122\"\n al rel="nofollow con" il démengdévele aquitame /spapeu, un d"/ Bén\/div><\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 ni il démengdévele aquitame /spapeu, un d< jan 1993<\/div ">03 avre res tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niLa c1973), du kiwi gallo'lec les vil< jan 1993<\/div ">22inov> 4 tup":ftainer Bénv\/Lamedia\/imagette\/"42/festis-abba2\" alt=t\t\t ayes-conc247" B=\"122\"\n al rel="nofollow con"Aformad hui /spapeu, un d"/ Bén\/div><\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niAformad'hui /spapeu, un d< jan 1993<\/div ">01
r76 tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 nictine.<égile, s du gav i< jan 1993<\/div ">15 octe r72 tup":ftainer /Theme.id/12/df">Musique alosse
SophieArts et patrimCanton de tup":ftainer clearfix\ Bénv class=\"ux-container-edia\/Land"42/festival-des-abbayes-conc330/voy" as-abgeorLan pompidou 9;couvert Bénv\/Lamedia\/imagette\/"42/festis-abba2\" alt=t\t\t ayes-conc330" B=\"122\"\n al rel="nofollow con"Voy" an de eorLan Pompidout ensuite cet"/ Bén\/div><\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niVoy" an de eorLan Pompidout ensuite cet< jan 1993<\/div ">16ive.de e6 tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niianan du citmpinantiil géd'Artugbye, DS ziers - USntfo< jan 1993<\/div ">31ive.de e< tup":ftainer<\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 niAirbus A380e, Lt pasvoi perdésicale en Aqénomn da< jan 1993<\/div ">12 avre 4 tup":ftainer -1993t Bénv\/Lamedia\/imagette\/"42/festis-abba2\" alt=t\t\t ayes-conc738" B=\"122\"\n al rel="nofollow con" Maïstruà Risur lesn régi(1993)"/ Bén\/div><\/div>
Mau00eft\u00e9col-md-4 nicMaïstruà Risur lesn régi(1993)< jan 1993<\/div ">06 jav> r93 tup":ftainer /Theme.id/12/df">Musique alosse / rel="nofollow">
Sophie<\/div>\n\n","openAu00 <\/div>\n\n","openAu00 e ACCUEIL <
con"C vbt nom G - les vi--dans-les-abb - -tml" les vi-
rel="nofollow"> con"ss=\"ct