Nathalie Desoutter, une femme jockey dans le Grand Steeple-Chase

16 mai 2013
02m 03s
Réf. 00771

Notice

Résumé :

Elle est timide et réservée et pourtant elle se présente dimanche à l'une des courses d'obstacles les plus renommées du monde. Nathalie Desoutter sera la seule femme de ce grand Steeple-chase de Paris. Jockey depuis 10 ans, elle revient sur sa passion du cheval et la difficulté d'être une femme dans le monde machiste des concours hippiques.

Type de média :
Date de diffusion :
16 mai 2013
Source :
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

Depuis 1874, le Grand Steeple-Chase de Paris, littéralement "course aux clochers" est l'épreuve reine de la course d'obstacles. Un Groupe I réservé aux chevaux de cinq ans et plus. Endurance, courage, puissance, vitesse, intelligence : toutes les qualités des chevaux et de leurs jockeys sont sollicitées sur un parcours qui n'épargne personne. Incertaine jusqu'aux derniers mètres, la course offre toujours la tension des grandes rencontres sportives... et le sacre de très grands champions ! Disputé sur l'hippodrome d'Auteuil, ce Groupe I se voulait l'équivalent français du "Grand National Steeple-Chase", épreuve britannique prestigieuse disputée sur l'hippodrome d'Aintree, près de Liverpool, à partir de 1839. Depuis sa création, la distance de l'épreuve et le nombre d'obstacles n'ont cessé de varier pour préserver la sélectivité et la rigueur légendaire du parcours, allant jusqu'à 6900 mètres (pour 22 obstacles en 1924 et 1925) et 28 obstacles (pour une distance de 6500 mètres de 1971 à 1980). Ainsi 9 chevaux seulement en 137 ans ont remporté plus d'une fois l'épreuve. Pour sa 136ème édition, en 2014, la distance de 5800 mètres passe à 6000 mètres ! Course à part qui sacre toujours un champion hors du commun, elle n'a jamais souri aux jockeys femmes (28 femmes jockeys étaient titulaires d'une licence professionnelle en France en 2010).

Parmi elles, Nathalie Desoutter (165 partants - 18 victoires en 2013) figure comme une des plus grandes ambassadrices du genre. En 2013, elle sera la seule femme au départ des 5.800 mètres. Dans cet univers très masculin, elle a dû faire ses preuves et convaincre... jusqu'à sa propre famille. "C'est un métier d'homme, c'est un métier assez macho, confie-t-elle. Dans ma famille, ils étaient machos aussi et ils ne voulaient pas trop que je rentre dans le métier. Ils pensaient que ce n'était pas du tout fait pour une femme. Et je me suis battue. Je suis quelqu'un de très têtue. J'étais vraiment décidée. Moi, ce métier représente toute ma vie et j'ai tout donné pour y arriver." Née dans les Landes à Dax, en 1981, Nathalie Desoutter décroche sa licence à 16 ans, à l'école des courses hippiques de Mont-de-Marsan. C'est la troisième fois qu'elle participe à cette épreuve reine de l'obstacle. Un rendez-vous incontournable, qu'elle a manqué en 2010 en raison d'une blessure trois semaines avant le jour J. "On m'a dit que je n'allais jamais remonter, explique-t-elle. Je pensais que c'était fini pour moi. Mais j'ai tellement de volonté et d'envie que je me suis dit que c'était pas possible. Donc je me suis battue. J'ai patienté, j'ai fait ce que l'on m'a dit au millimètre. Et c'est rentré petit à petit dans l'ordre." Pour cette édition 2013, Nathalie Desoutter montera Quarouso, un cheval avec lequel elle a déjà sauté mais aussi avec lequel elle est déjà tombée. Leur complicité est néanmoins son meilleur atout. "Je sais ce qu'il va faire, insiste-t-elle. Donc avec lui, il n'y a aucune appréhension des obstacles. Si vraiment, il devait se tromper, faire une bêtise, ce serait au contraire sur une simple haie ou un obstacle sur lequel il va se négliger. Mais le rail-ditch, la rivière, qui sont obstacles les plus durs d'Auteuil, bah avec lui, pas de problème." En cas de victoire, Nathalie entrerait dans la légende hippique : elle serait la première femme jockey à remporter cette course d'obstacles, la plus dure du monde. Mais pour sa 135e édition, le Grand Steeple Chase de Paris 2013 sacrera Bel la vie, un hongre de 7 ans monté par Bertrand Lestrade. Nathalie Desoutter, après avoir monté sa course à la corde parmi les premières places, terminera finalement huitième de ce monument de l'obstacle.

Vincent Péré Lahaille

Transcription

Journaliste
Il est 7 heures du matin, mais le réveil a sonné depuis longtemps pour Nathalie Desoutter. Dimanche, elle se présente au grand Steeple-Chase, une spectaculaire course d’obstacles à Paris. Un véritable marathon de 5 800 mètres qui emprunte les plus gros obstacles de l’hippodrome d’Auteuil. Elle sera la seule femme au départ. Et dans cet univers très masculin, elle a dû faire ses preuves et convaincre jusqu’à sa propre famille.
Nathalie Desoutter
C’est un métier d’homme, c’est un métier assez macho. Dans ma famille, ils étaient machos aussi, et ils ne voulaient pas trop que je rentre dans le métier, parce qu’ils pensaient que ce n’était pas du tout fait pour une femme. Et je me suis battue, je suis quelqu’un de très têtu. Pour moi, ce métier représente toute ma vie.
Journaliste
Née dans les Landes à Dax en 1980, elle décroche sa licence à 16 ans à l’école des courses hippiques de Mont-de-Marsan. C’est la troisième fois qu’elle participe à cette épreuve reine de l’obstacle, un rendez-vous incontournable qu’elle a manqué en 2010. Elle s’est blessée trois semaines avant et n’a pas pu concourir.
Nathalie Desoutter
On m’a d’abord dit que je n’allais jamais remonter. J’ai pensé que c’était fini pour moi, mais j’ai tellement de volonté et d’envie que je me suis dit que ce n’était pas possible. Donc, je me suis battue, j’ai patienté, j’ai vraiment fait ce qu’on m'a dit au millimètre, et c’est rentré petit à petit dans l’ordre.
Journaliste
Cette année, elle montera Caruso, un cheval avec lequel elle a déjà sauté, mais aussi avec lequel elle est déjà tombée. Mais aujourd’hui, leur complicité est son meilleur atout.
Nathalie Desoutter
Je sais ce qu’il va faire. Donc avec lui, non, il n’y a aucune appréhension des obstacles. Si vraiment il devait se tromper ou faire une bêtise, ça serait au contraire sur une simple haie. Mais le Raid hitch et la rivière qui sont les obstacles les plus durs d’Auteuil, ben avec lui, il n’y a pas de problème.
Journaliste
En cas de victoire, Nathalie entrerait dans la légende hippique. Elle serait en effet la première femme joker à remporter cette course d’obstacles considérée comme la plus dure du monde.
bruit
(bruit)