Les zincs landais font un tabac

29 mai 2014
01m 39s
Réf. 00930

Notice

Résumé :
Les comptoirs de bars et de restaurants font partie de la culture française, qui s'est diffusée dans le monde entier. Rencontre avec l'un des deux derniers fabricants de "zincs", à Dax. Cet artisanat est presque disparu et pourtant, chaque jour, Thierry Nectoux fabrique des comptoirs pour le monde entier.
Type de média :
Date de diffusion :
29 mai 2014
Source :
FR3 (Collection: Midi en France )
Personnalité(s) :
Lieux :

Éclairage

Coup de projecteur à l’occasion de l’émission « Midi en France » du 29 mai 2014 sur Thierry Nectoux, artisan, géomètre de formation, qui représente à lui seul le savoir-vivre à la Française, l’indispensable accessoire de bistrot, le fameux zinc. Ce n’est pas du tout un zinc, c’est le mot populaire de l’étain, les comptoirs sont en étain, populairement appelé un zinc. Cet artisan est la troisième génération spécialiste du comptoir en étain depuis 1930, il a vite attrapé le virus familial. A l’atelier, les comptoirs sont fabriqués sur mesure et façonnés selon la méthode du grand-père. C’est un métier encore  très manuel, il faut entre dix à quinze heures pour faire un mètre de comptoir.

Ils ne sont plus que deux dans le monde spécialisés dans cette fabrication, chaque pièce est unique. Chaque mois, entre six et sept pièces sortent de l’atelier en direction de Tokyo, Singapour ou New-York. Les zincs « Made in Landes » fleurissent bien au-delà de l’Hexagone.
 

Ainsi, depuis trois générations, les Ateliers Nectoux ont prouvé leur savoir-faire dans la réalisation, la réparation et la restauration artisanale des fameux comptoirs en étain sur mesure. Connus et reconnus aux quatre coins du monde, ils perpétuent la spécialité française du comptoir en étain traditionnel “Les Zincs”.
Marie Pendanx