Parcours thématique

Le temps des loisirs

Olivier Chovaux

Introduction

Esquissés dans la seconde moitié du XIXe siècle, les contours de la culture minière accordent aux loisirs une place singulière. L'émergence progressive d'un temps « à soi », d'un « temps libéré » distinct de l'activité salariée apparaît autant comme une conquête fruit de luttes et de revendications sociales que comme un espace de réalisation personnelle et collective, ayant pour effet de renforcer l'identité minière, dans ses déclinaisons individuelles et collectives. Dans le bassin minier du Nord – Pas-de-Calais, cet « avènement des loisirs » se caractérise par sa diversité, et l'intégration progressive des activités qui le caractérisent (sports, vacances collectives, « loisirs ordinaires ») dans une temporalité et des espaces particuliers (stades, gymnases, arrière-salles des estaminets, univers domestique du mineur, etc.). En tous points enchâssés dans cette « culture de masse » dont les formes se figent au cours du premier Vingtième siècle, ces activités de loisirs n'en affichent pas moins quelques traits saillants : un mode d'organisation pour partie déterminé par les Compagnies des mines puis les Houillères nationales, une vitalité et densité associative, de forts liens de sociabilité intra-communautaires ou qui au contraire distinguent les groupes, les catégories, les nationalités (polonais, italiens notamment).

Des pratiques diversifiées, au cœur des sociabilités collectives

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la stratification des loisirs en pays minier combine des formes de pratiques très variées : héritées du XIXe, certaines d'entre-elles privilégie l'espace domestique du mineur, telles la colombophilie ou les concours de pinsons ou canaris : conçues autant comme un loisir que comme une activité sportive à part entière (puisque se déclinant sous une forme compétitive, les volatiles étant l'objet de soins attentifs et spécialement préparés pour les concours).

 Le comportement du mineur avec ses pigeons : enquête sociologique

Le comportement du mineur avec ses pigeons : enquête sociologique

Une enquête du CNRS sur les pratique colombophiles chez les mineurs a été menée par Monsieur Louchet. Celui-ci interrogé sur le perron du lycée de Bruay-en-Artois, donne les résultats de l'enquête. Il explique le comportement des "coulonneux" et pourquoi le mineur est tout particulièrement attaché à ce loisir.

05 nov 1961
03m 01s
Fiche (00037)
 Concours de lâchers de pigeons

Concours de lâchers de pigeons

Ce sujet est consacré aux concours de pigeons. On assiste au transport et au lâcher de pigeons. Dans son colombier, un "coulonneux" écoute le bulletin de renseignement colombophile de radio Lille. Puis Christiane Rabiega se rend chez Monsieur Vicard qui attend ses pigeons. Quand ils arrivent, il récupère la bague qui sera insérée dans un étui (le constateur) qui attestera de l'heure d'arrivée.

05 nov 1961
03m 05s
Fiche (00038)

D'autres, telles la peinture, généralement pratiquée en « amateur » ou encore la pêche placent le mineur dans un cadre et des paysages naturels, même s'ils ont été parfois profondément transformés par les aménagements industriels. Activités de délassement, d'épanouissement mais également lieu d'expression d'un genre artistique particulier (à l'image des toiles d'Augustin Lesage), cette première catégorie s'inscrit dans les pratiques de « compensation » ou de « sociabilité fermée ».

 Peintres mineurs, un loisir une passion

Peintres mineurs, un loisir une passion

A Douai s'est tenu le quatrième salon de peintures de mineur organisé par les Houillères. Ce salon témoigne d'un véritable phénomène social, dans le Bassin minier. Simons est allé à la rencontre de ces mineurs, peintres amateurs (dont Messieurs Guluch, Antoine Vanderveken, Jean Dasset) qui témoignent sur leur approche de la peinture. Pour eux, c' est avant tout "une évasion, une méditation, une contemplation","Une vie de couleurs et de formes".

10 jan 1965
07m 42s
Fiche (00041)
 Une société de pêche à Wingles

Une société de pêche à Wingles

Reportage à Wingles dans une région marécageuse qui comporte de nombreux étangs. Le président de la Société de pêche de l'étang de Wingles explique le fonctionnement de cette section et parle de l'avenir, en particulier de l'aménagement d'une nouvelle zone. L'empoissonnement se fait avec de gros poissons. Un petit carré a été aménagé pour créer une zone de "self-service" pour la truite où les amateurs locaux peuvent venir pêcher le dimanche.

26 avr 1970
03m 22s
Fiche (00045)

Des pratiques au cœur de la vie des communautés et minorités

D'autres en revanche visent à renforcer et rendre plus visibles les liens unissant les communautés. Le paysage sonore du pays minier est à ce titre un univers peuplé de musiciens, de chanteurs, de chorales, de fanfares et d'harmonies.

 Défilé et souvenirs de l'harmonie de la fosse n°13

Défilé et souvenirs de l'harmonie de la fosse n°13

"A l'affiche du monde" s'intéresse à la vitalité musicale de la région Nord-Pas-de-Calais à travers la famille Calinski, dont le fils est membre de l'Harmonie de la fosse n°13 de Sains-en-Gohelle. Chez le père, mineur retraité, qui joue aussi dans la fanfare, on raconte quelques souvenirs et on regarde en famille des photographies des orchestres de jazz ou de bals auxquels il participait. Après la Libération, il existait de nombreuses formations et il n'était pas rare qu'un musicien participe à plusieurs d'entre elles. Une époque désormais révolue.

25 nov 1970
02m 33s
Fiche (00054)
 Présentation de la chorale des petits chanteurs d'Artois

Présentation de la chorale des petits chanteurs d'Artois

Monsieur Hardy, directeur de la Chorale des petits chanteurs d'Artois à Libercourt, explique pourquoi il a créé cette chorale mixte, mélangeant filles et garçons, mais aussi jeunes Français et Polonais. A l'origine cette chorale a été créée pour les enfants des mineurs (de la fosse n°5 de Libercourt). Il évoque sa passion pour le chant. La chorale chante une extrait de "L'amour de moi").

18 déc 1966
02m 57s
Fiche (00043)
 André Verchuren reçoit une lampe de mineur

André Verchuren reçoit une lampe de mineur

André Verchuren accompagné d'une formation de jeunes accordéonistes d'Hénin-Liétard est interviewé par Pierre Célie. André Verchuren a fait ses débuts à Hénin-Liétard (aujourd'hui Hénin-Beaumont) où son père, ancien mineur, tenait une école d'accordéon. Un jeune accordéoniste lui offre une lampe de mineur. Il joue "La valse de la forêt" qu'il dédie aux mineurs.

09 sep 1962
02m 29s
Fiche (00008)

Leur présence lors des fêtes religieuses ou profanes, lors des cérémonies commémoratives, les récitals et concerts donnés dans les églises ou les salles paroissiales, sont autant d'occasions de développer les formes d'une sociabilité plus ouverte, tournée vers l'extérieur, voire d'afficher les traits d'un particularisme culturel (Chorale des Mineurs italiens d'Auby, des Mineurs polonais du Douaisis, orchestre Kubiak...).

 Présentation de la chorale des mineurs italiens d'Auby

Présentation de la chorale des mineurs italiens d'Auby

La Chorale des mineurs italiens du groupe de Douai à Auby chantent "La penna nera". Pierre Obry interviewe le chef de la chorale et quelques chanteurs.

04 oct 1959
02m 29s
Fiche (00030)
 Portrait d'un mineur de la chorale des mineurs polonais du douaisis

Portrait d'un mineur de la chorale des mineurs polonais du douaisis

Reportage à Waziers où les mineurs remontent d'une journée de travail. Le soir ils chanteront, en habit dans la chorale des mineurs polonais de Douai. L'un d'entre eux est interviewé chez lui pendant qu'il se met en tenue. Le sujet se termine par l'extrait d'un chant interprété dans une église.

24 déc 1975
03m 20s
Fiche (00047)
 L'orchestre Kubiak interprète "Hanienka"

L'orchestre Kubiak interprète "Hanienka"

L'orchestre Kubiak interprète une chanson polonaise Hanienka. Stéphane Kubiak est à l'accordéon et sa femme au piano.

06 mar 1960
02m 25s
Fiche (00224)

Le temps du sport de masse

Si ces activités semblent quelque peu s'effacer du paysage minier dans les années soixante (au point de ne parfois plus constituer que des « buttes-témoins » d'un passé désormais révolu, ou qui demeure l'apanage d'une minorité ou des mineurs retraités), d'autres formes de pratiques connaissent un essor remarquable : la massification des sports, et notamment des sports collectifs, s'inscrit tout naturellement dans la seconde vague de démocratisation des pratiques sportives qui caractérise la France des Sixties. Dans le Nord – Pas-de-Calais, elle est aussi la marque d'un « paternalisme sportif » singulier, né dès l'entre-deux-guerres, et que les Houillères du Bassin du Nord Pas-de-Calais reprennent à leur compte. L'encadrement des mineurs et le contrôle de la population juvénile (masculine et féminine), sur fond de préoccupations hygiénistes et éducatives, étant des priorités affichées : pratiqués à l'école et au sein de clubs bénéficiant du soutien financier des Houillères et des municipalités (notamment en terme d'équipements et d'installations), sports collectifs et individuels saturent l'espace récréatif : handball à Billy-Montigny, basket-ball à Vendin-le-Vieil, gymnastique à Harnes ou encore natation à Valenciennes.

 Le handball aux Carabiniers de Billy-Montigny

Le handball aux Carabiniers de Billy-Montigny

Monsieur Lecoint, entraîneur de handball présente cette activité au sein des Carabiniers de Billy-Montigny. La section de handball créée en 1942, accueille non seulement des mineurs, mais aussi des joueurs venant d'autres milieux professionnels.

29 nov 1959
02m 36s
Fiche (00032)
 La gymnastique féminine avec le club de L'Espérance d'Harnes

La gymnastique féminine avec le club de L'Espérance d'Harnes

Reportage sur la gymnastique féminine à "l'Espérance" d'Harnes. Monsieur Leroy, moniteur de la section féminine et masculine composée de 130 membres, présente cette section qui a déjà eu deux internationales.

08 fév 1960
03m 21s
Fiche (00033)

Le football, une culture populaire...

Primus inter pares au sein du système des sports fédéral, le football mérite que l'on s'y arrête quelque peu, les compagnies des mines ayant très tôt perçu tout l'intérêt d'un contrôle efficient de sa pratique et des formes de spectacle sportif qu'il autorise dès les années vingt. A l'image de l'US Bully, la plupart des clubs de football amateur sont d'abord l'expression d'une volonté patronale d'offrir un « loisir sain et fédérateur » aux populations locales.

 Présentation de L'Étoile sportive de Bully-les-Mines

Présentation de L'Étoile sportive de Bully-les-Mines

Interviewé sur le stade René Corbelle, le président de L'Étoile sportive de Bully-les-Mines, Monsieur René Bourette, parle de la création de l'école sportive des différentes sections, dont une société colombophile. La section principale est celle du football. Par ailleurs trois majors du stage des entraîneurs viennent de Bully.

04 oct 1959
01m 48s
Fiche (00031)
 Mineurs footballeurs

Mineurs footballeurs

Un dimanche après-midi, des mineurs s'entraînent au football. Michel Drucker interroge Monsieur Dufresne, mineur de fond, qu'il avait rencontré la veille sur le carreau de mine. Ainsi la plupart des joueurs qui sont sur le stade à Avion ce jour là sont mineurs.

17 avr 1968
01m 10s
Fiche (00052)

Le cas du Racing Club de Lens constitue presque une sorte d'archétype, au sens où il est à la fois lieu de production et vecteur de diffusion de cette image du « footballeur-mineur », qui participe aujourd'hui de sa propre identité et des représentations collectives qui lui sont associées.

 Le Racing Club de Lens, club des Houillères

Le Racing Club de Lens, club des Houillères

Monsieur Hus, président du RC Lens, explique le succès du club par la politique des jeunes, et l'aide des Houillères du Bassin Nord-Pas-de-Calais. Il explique que les joueurs sont employés aux mines et sont joueurs semi-professionnels. La direction des HBNPC "a compris le bien social que peut apporter une équipe de football dans une région où le football est roi". Il conclut "si on devait appeler le RCL Racing club minier, on serait plus près de la vérité".

01 mar 1964
03m 05s
Fiche (00039)

Le temps des héros sportifs

L'héroïsation de certaines figures de champions, tels les footballeurs du RC Lens Ladislas Smid, Stephan Dembicki, Georges Beaucourt ou encore Oudjani et Wisniewski, participe de ce processus permettant de diffuser sur le terrain et au sein de ce « peuple des tribunes » que sont les supporters du RCL, les valeurs et stéréotypes du monde de la mine (valeur physique, courage, sens du devoir, altruisme, etc).

 Les anciens du Racing Club de Lens

Les anciens du Racing Club de Lens

Rencontre avec des anciennes gloires Racing Club de Lens. Vital Lerat, ancien dirigeant, explique les raisons de la reprise du club par les Houillères (HBNPC). A la fin de leur carrière footballistique, les joueurs trouvent un emploi aux HBNPC comme Stanis qui est électricien ou Georges Beaucourt chef du contentieux du groupe d'Aniche. Certains d'entre eux faisaient partie des grandes équipes de la période de guerre comme le hongrois Ladislas Siklo qui a commencé à jouer au RCL en 1934.

01 mar 1964
03m 32s
Fiche (00040)

Dans la même veine, l'imaginaire minier possède son petit Panthéon de « héros singuliers » dont la carrière et les exploits sportifs ont autorisé une trajectoire sociale ascendante : Georges Carpentier, Charles Humez, Raymond Kopa ou encore Jean Stablinski ... : nés en pays minier, leur réussite a justement été de s'en extraire par la pratique d'un sport éminemment populaire (boxe, football cyclisme), mais sans toutefois renier les formes d'attachement à une culture et au territoire originels, favorisant ainsi l'identification du « peuple de la nuit » [1] à ces figures de champions.

 Les débuts du footballeur Raymond Kopa à Noeux-les-Mines

Les débuts du footballeur Raymond Kopa à Noeux-les-Mines

Interviewé chez lui à Angers, Raymond Kopa parle de sa naissance à Noeux-les-Mines, dans une maison qui donnait sur un stade. Il s'est fait remarquer par Angers en gagnant le concours du jeune footballeur. Il explique que les clubs de la région (Lens, Lille,...) le considéraient alors comme "trop petit".

07 mar 1978
02m 22s
Fiche (00048)
 Charles Humez : de la mine à la boxe

Charles Humez : de la mine à la boxe

L'ancien champion de boxe, Charles Humez a pris sa retraite à l'âge de 32 ans et est retourné à Hénin-Liétard (aujourd'hui Hénin-Beaumont). Il revient sur sa carrière et évoque la dureté de ce métier. Ancien mineur de jour, la boxe lui a permis de se sortir de ce milieu et de gagner de l'argent pour sa famille. Il pense que si on n'a pas souffert étant jeune, il est difficile de faire de la boxe, c'est pourquoi elle est pratiquée par beaucoup d'ouvriers.

06 fév 1959
02m 02s
Fiche (00050)
 Jean Stablinski, l'ancien mineur devenu cycliste

Jean Stablinski, l'ancien mineur devenu cycliste

Rencontre dans le Nord avec le champion du monde cycliste Jean Stablinski dans son domicile. Après avoir joué un air d'accordéon, il se confie à Robert Chapatte. Il évoque sa vie de mineur, qui a précédé celle de coureur cycliste.

22 sep 1962
02m 46s
Fiche (00051)

[1] Diana Cooper-Richet, Le peuple de la nuit. Mines et mineurs en France (XIXe/XXIe), Perrin, 2011.

Des vacances et loisirs collectifs encadrés

Ces loisirs « sous contrôle » trouvent tout naturellement leur place dans une politique sociale des Houillères aux formes plus explicites : les ateliers éducatifs recréent un univers fortement hiérarchisé où les activités artisanales proposées aux mineurs (menuiserie, vannerie, travail du cuir, etc.) n'ont autre objectif que de conforter leur habitat et leurs conditions de vie matérielle.

 Activités des mineurs aux ateliers éducatifs de Bruay-en-Artois

Activités des mineurs aux ateliers éducatifs de Bruay-en-Artois

Reportage aux Ateliers éducatifs de Bruay-en-Artois dont l'activité consiste à aider avec des moyens matériels et des conseils, le mineur ou sa famille, à la réalisation pratique d'objets utiles ou décoratifs. Des participants sont interviewés et on assiste à la réalisation de différents projets.

21 mai 1967
05m 47s
Fiche (00044)

L'organisation de vacances collectives constituant le volet le plus visible de cette politique : dans le sillage des mouvements de jeunesse et d'éducation populaire, les colonies des Houillères offrent aux fils et filles de mineurs des activités en tous points identiques à celles offertes aux autres enfants. La mer, la montagne et la campagne sont également offerts aux adultes, qu'ils soient actifs ou retraités.

 Interview de jeunes mineurs de retour d'un séjour de ski

Interview de jeunes mineurs de retour d'un séjour de ski

Christiane Rabiega et Paul-André Picton, interrogent à leur retour sur le quai de la gare de Bully-Grenay, de jeunes mineurs à propos de leur séjour dans un centre de ski des Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais.

28 déc 1959
02m 02s
Fiche (00070)

Fréquentant les centres de La Napoule, Berck-sur-mer ou le centre Latournerie à Menton, les familles de mineurs bénéficient d'un « droit aux vacances » qui peut s'apparenter à ceux dont bénéficient les travailleurs de la France des Trente Glorieuses. A la différence près que les modes d'organisation de ces espaces récréatifs demeurent calqués sur ceux du travail.

 La Napoule, centre de vacances des Houillères

La Napoule, centre de vacances des Houillères

Reportage au centre de congés des mineurs de La Napoule à Mandelieu, pour ses 20 ans, sur les bords de la Méditerranée, plus familièrement appelé "le château". Yvon Morandat, président du conseil d'administration des Houillères, explique que depuis 1947, le "château" a été aménagé de façon à accueillir chaque année 10 000 mineurs du Nord-Pas-de-Calais. Il ajoute que La Napoule et Berck ne sont plus suffisants, aussi un accord a-t-il été passé avec Villages Vacances Familles.

22 oct 1967
03m 21s
Fiche (00073)
 Les nouvelles installations du centre de congés des mineurs de Berck

Les nouvelles installations du centre de congés des mineurs de Berck

A Berck, le Centre de congés des mineurs du Bassin du Nord-Pas-de-Calais a ouvert une nouvelle aile qui permet d'accueillir plus de familles de mineurs. Paul-André Picton s'est rendu sur place pour interviewer Monsieur Bassin, directeur du centre ainsi que plusieurs vacanciers : des mineurs en activité et leurs femmes et des retraités.

05 juin 1960
02m 52s
Fiche (00071)

Conclusion

Aussi les loisirs participent-ils de plein droit aux formes d'expression d'une culture minière, dont ils déclinent certaines valeurs et caractéristiques. Par la pratique et le spectacle sportifs, par le développement des loisirs et des vacances collectives, ou le maintien d'activités plus traditionnelles, la population du pays noir, dans les années soixante, met ses pas dans ceux de la culture de masse. Au-delà des inflexions déjà soulignées qui ont pour effet de renforcer les solidarités et de cultiver un sentiment d'appartenance (dans la géographie, dans l'expression de singularités identitaires ou de classes d'âge), la particularité de ce temps libéré est d'être finalement un temps contraint, contrôlé, et règlementé. Dans la majorité des cas précités, l'offre de loisirs relève en effet du bon vouloir des Compagnies (puis des Houillères) et s'inscrit dans une politique sociale dont les ramifications vont jusqu'à toucher le mineur dans l'intimité d'un quotidien « à soi » dont il devrait seul bénéficier de l'usufruit. Elle n'en cimente pas moins les communautés et les générations.

Bibliographie sélective

  • Alain Corbin (dir.), L'avènement des loisirs, Flammarion, coll. Champs histoire, 2009.

  • Olivier Chovaux, Cinquante ans de football dans le Pas-de-Calais. Le temps de l'enracinement (fin XIXe/1940), Artois Presses Université, coll. Histoire, 2001.

  • Olivier Chovaux, "Pratiques et spectacles sportifs au Nord de la France (XIXe/XXe)", Revue du Nord, Université Charles de Gaulle Lille 3, 2004.

  • Olivier Chovaux, "« Sang et Or », ou l'expression d'un « supportérisme sous surveillance » ? (1937-1958)", dans : Attali (Michaël) Dir., Sports et médias du XIXe à nos jours, Editions Atlantica, 2010, p.267-278.

  • Olivier Chovaux, "Pratiques et spectacles sportifs en Nord – Pas-de-Calais en 1958 : le temps des masses ?", dans : Philippe Roger Dir., Le Nord – Pas-de-Calais en 1958, CEGES, Université Charles de Gaulle Lille 3, N°44, 2009, p.97-112.

  • Olivier Chovaux, "Identités et représentations du football nordiste au premier Vingtième siècle", dans : Gastaut (Yvan), Mourlane (Stéphane) Dir., Le football dans nos sociétés (1914-1918) : une culture populaire, Autrement, coll. Mémoires-Culture, 2006, p. 24-40.

  • Diana Cooper-Richet, Le peuple de la nuit. Mines et mineurs en France (XIXe/XXIe), Perrin, 2011.

  • Williams Nuytens, La popularité du football. Sociologie des supporters à Lille et à Lens, Artois Presses Université, coll. Cultures sportives, 2004.

  • Philippe Tétart (dir.), Histoire du sport en France. De la Libération à nos jours (tome 2), Vuibert, 2007.

  • Georges Vigarello, Du jeu ancien au show sportif. La naissance d'un mythe, Seuil, coll. La couleur des idées, 2002.