Parcours thématique

Les femmes du bassin minier du Nord-Pas de Calais au XXe siècle

Anthony Deberdt

Introduction

Ce parcours est issu d'une proposition pédagogique pour le cours d'histoire de première générale séries ES et L. Il n'a pas la vocation à refléter la démarche qui aura été suivie dans le cadre d'un cours. Le scénario pédagogique est consultable sur le site d'histoire-géographie-éducation civique de l'académie de Lille à l'adresse suivante : http://histgeo.discipline.ac-lille.fr/events/projet-memoires-de-mines/utilisation-pedagogique-des-videos-en-histoire

Les documents ont été sélectionnés pour leur exploitation possible dans le cadre des programmes officiels de l'Education nationale.

Le choix des documents audiovisuels

Ce parcours se fonde sur deux vidéos.

Vidéo 1 : la formation ménagère et familiale des jeunes filles : le centre ménager de Masny

 La formation ménagère et familiale des jeunes filles : le centre ménager de Masny

La formation ménagère et familiale des jeunes filles : le centre ménager de Masny

Christiane Rabiega se rend au centre ménager ouvert par les HBNPC à Masny qui forme les futures femmes de mineurs. La directrice, Mlle Gosset, présente les activités du Centre : cours pratiques de cuisine, de repassage, d'entretien, de puériculture. Des cours théoriques sont aussi prodigués : français, calcul, technique.

01 nov 1959
04m 17s
Fiche (00170)

Le centre ménager ouvert par les HBNPC à Masny forme les futures femmes de mineurs. Sa directrice, présente les activités du Centre : cours pratiques de cuisine, de repassage, d'entretien, de puériculture. Des cours théoriques sont aussi prodigués : français, calcul, technique. Cette vidéo permet de repérer les différentes fonctions des femmes dans la société de l'époque.

Elle peut être enrichie du visionnage d'une vidéo complémentaire :

 Le paternalisme des Houillères

Le paternalisme des Houillères

11 déc 1958
47s
Fiche (00131)

Cette seconde vidéo permet de rappeler le poids des Houillères dans la région, et la situation sociale du bassin minier à la fin des années 1950.

Les Houillères sont des compagnies assurant l'exploitation du charbon. Elles encadrent la vie entière du mineur et de sa famille grâce à leur richesse. Cet encadrement fut généralement perçu comme le symbole de l'existence d'un paternalisme envers les mineurs. En effet, les Houillères s'occupent des logements, de l'encadrement médical (société de secours minière), du ravitaillement en charbon des familles, des vacances (centre de vacances de La Napoule)...

Vidéo 2 : le problème de l'emploi pour les femmes

 Le problème de l'emploi pour les femmes

Le problème de l'emploi pour les femmes

Ce magazine de 1972 aborde le problème de l'emploi des femmes dans le Nord-Pas-de-Calais, sur des images de soudeuses sur un chantier naval à Dunkerque. Le commentaire souligne que des secteurs comme les mines et la sidérurgie offrent peu de possibilité aux femmes, il faut donc créer des emplois "adaptés à la main d'œuvre féminine". Un responsable souligne qu'il faut ouvrir les industries modernes au travail féminin ce qui suppose la formation des femmes à ces métiers et que l'on ne réserve plus des emplois en fonction du sexe.

17 juin 1972
01m 57s
Fiche (00207)

Ce magazine de 1972 aborde le problème de l'emploi des femmes dans le Nord-Pas-de-Calais, sur des images de soudeuses sur un chantier naval à Dunkerque. Le commentaire souligne que des secteurs comme les mines et la sidérurgie offrent peu de possibilités aux femmes, il faut donc créer des emplois "adaptés à la main d'œuvre féminine".

Cette vidéo permet d'aborder les dynamiques économiques et sociales qui touchent les femmes dans la seconde moitié du XXe siècle (féminisation de la population active, précarité de l'emploi féminin).

Que nous apprennent ces documents ?

Les différentes fonctions des femmes dans les années 1950

  • Les femmes du bassin minier sont perçues comme des épouses de mineurs

Le document sur le centre ménager permet de repérer la fonction maternelle de la femme. Ce centre donne des cours pour apprendre aux jeunes femmes à s'occuper d'un nouveau-né. La femme est alors perçue comme une mère de famille.

Au-delà, la femme se définit par son statut de femme mariée. Sa formation dans le centre ménager a pour objectif de créer une femme compétente pour gérer un foyer et pour décharger son mari des charges domestiques.

Cette situation s'explique bien sûr par les mentalités de l'époque, mais aussi par une scolarisation courte pour les jeunes filles. Cette donnée permet de nuancer l'idée que les femmes ne participeraient pas à l'économie. En effet, en général, les femmes issues de milieux modestes doivent arrêter rapidement les études pour prendre un emploi.

  • Les femmes ont également un rôle économique dans le monde de la mine et plus généralement dans le monde du travail

Cette partie offre la possibilité de complexifier l'étude en démontrant la singularité de la condition féminine dans le bassin minier.

L'intégration des femmes dans le monde du travail se traduirait par une insertion progressive de 1945 à nos jours : de plus en plus de femmes prendraient un emploi pour s'émanciper de la domination masculine.

Mais, la réalité est plus complexe. Une partie importante des femmes prend un emploi assez tôt dans la période, par nécessité, notamment dans les milieux les plus modestes. Cette observation rompt avec l'image de femmes hors du monde du travail avant les années 1970. De plus, certaines femmes arrêtent de travailler après une naissance ou un mariage. Le salaire du mineur devient alors la source essentielle de revenus pour le foyer. Donc, l'intégration des femmes dans le monde du travail n'est pas linéaire.

Les différentes mutations de l'emploi féminin en France de l'après-guerre aux années 1970.

  • Une féminisation progressive de la population active, malgré le « problème de l'emploi des femmes »

Au préalable, il faut éviter l'écueil d'une simplification qui consisterait à présenter une intégration progressive des femmes dans le monde du travail ; sans prendre en compte les difficultés qu'elles peuvent rencontrer tout au long de la période (1945-1970). L'intégration des femmes s'est faite par étapes, et, en 1970 cette intégration reste incomplète. Selon la vidéo, en 1972, 100 000 femmes de la région Nord-Pas de Calais prendraient un emploi si cela était possible. Ce chiffre doit être mis en parallèle avec la progression de l'emploi féminin à l'échelle nationale. Il faut attendre le milieu des années 1960 pour observer une véritable montée de l'emploi féminin.

  • Femmes dans le monde du travail, un statut précaire et parfois déconsidéré

Entre les années 1950 et les années 1970, la représentation de la femme au foyer est très présente dans la société française notamment dans la publicité. La femme qui travaille est parfois déconsidérée, alors que celle qui gère son foyer est perçue positivement.

L'emploi féminin se limite surtout à quelques types d'emplois (travail dans les bureaux, dans l'industrie textile, dans le service public). Ces emplois sont généralement moins rémunérés et plus précaires. La vidéo pointe le problème de la formation des femmes, considérée comme inadaptée pour les emplois industriels. Toutefois, le problème semble plus large car il doit intégrer les représentations sociales qui différencient généralement des « emplois pour les femmes » et des « emplois pour les hommes ». À cette époque, seulement un ouvrier sur cinq est une femme, alors que quatre employés sur cinq sont des femmes.

Regard critique

« La formation ménagère et familiale des jeunes filles : le centre ménager de Masny », une vidéo à analyser en conservant une distance critique

Cette étude critique peut-être menée en comparant la vidéo avec un autre document :

 La gestion de l'argent du ménage par les femmes de mineur

La gestion de l'argent du ménage par les femmes de mineur

La paye du mineur est donnée par quinzaine en fonction du rendement et du poste. Un jeune galibot ne touche pas grand-chose. A l'image de la famille Flahaut, ce sont les femmes qui viennent chercher la paye et qui redistribuent ensuite l'argent de poche à chacun.

11 déc 1958
02m 43s
Fiche (00246)

La comparaison des deux vidéos permet d'identifier les limites du document ; et notamment le fait que les femmes dans les centres ménagers sont minoritaires.

« Le problème de l'emploi pour les femmes » (1972)

Cette réalité sociale peut être reliée au développement de lois républicaines concernant les femmes et le monde du travail, notamment la loi de 1965 qui permet aux femmes d'exercer une profession sans l'autorisation de leur mari ; ou la loi de 1972 qui institue le principe d'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes. Ce travail permet d'insister sur le décalage entre le principe voté et la réalité sociale.

Ces réflexions permettent de garder une distance critique par rapport à la vidéo étudiée. En effet, le « problème de l'emploi des femmes » ne se résume pas simplement à une inadéquation entre la structure économique de la région, dominée par l'industrie, et l'orientation professionnelle des femmes, plus tertiaire.