Parcours thématique

Tourisme et gestion durable de la montagne - Pistes pédagogiques pour des cours de Cinquième

Nicolas Rocher, IA IPR d'histoire-géographie de l'Académie de Clermont-Ferrand

Cette proposition pédagogique s'appuie sur une sélection d'extraits vidéos. Elle complète le parcours thématique plus général " Tourisme et gestion durable de la montagne ".

Le fil directeur en est l'étude du tourisme en montagne afin d'identifier en quoi celui-ci correspond à une durabilité de développement. Si cette proposition s'applique au programme de Cinquième, on peut également s'appuyer sur ce corpus vidéo afin de traiter la partie du programme de Première relative à la « gestion durable d'un milieu », premier point de la question « Valoriser et ménager les milieux » au sein de la partie consacrée à « aménager et développer le territoire français ».

Place dans la programmation

Le programme de géographie de la classe de Cinquième est consacré à l'étude du développement durable. Dans sa première partie (« I - la question du développement durable »), il invite le professeur à faire comprendre aux élèves « les enjeux du développement durable » : les enjeux économiques, sociaux et environnementaux du développement durable dans un territoire doivent en effet être précisés, définis et mis en relation. Pour ce faire, les élèves doivent être confrontés à une étude de cas permettant de rencontrer un enjeu d'aménagement dans un territoire. A cette fin, parmi les pistes proposées, le professeur peut faire le choix d'un « équipement touristique et de loisirs [1]».

Le recours aux études de cas dans les démarches d'apprentissage (et plus globalement à la « démarche inductive ») s'est généralisé avec la mise en place des programmes de collège et de lycée actuels à partir de 2008. Ceux-ci préconisent en effet de recourir de façon récurrente à la démarche inductive : il s'agit de faire comprendre aux élèves la complexité des faits historiques et géographiques en partant de l'étude la plus complète possible d'exemples et de cas concrets autour desquels l'activité des apprenants est sollicitée. Ils en arrivent ainsi à la connaissance problématisée d'un exemple précis. Dans un deuxième temps, sous la conduite du professeur, les collégiens ou lycéens sont amenés à procéder à une mise en perspective, c'est-à-dire un élargissement du champ d'apprentissage qui, s'appuyant sur le cas étudié le comparent à d'autres exemples ou à des situations générales.

Avec une classe de Cinquième, on peut proposer de bâtir une étude de cas à partir du travail autour d'un extrait vidéo. On proposera pour cela d'utiliser la vidéo Canons à neige et manque d'eau : exemple à La Clusaz .

 Canons à neige et manque d'eau : exemple à La Clusaz

Canons à neige et manque d'eau : exemple à La Clusaz

Reportage sur les stations de ski qui souffrent de la sécheresse en montagne et doivent produire de la neige artificielle. La matière première de cette neige de culture est l'eau. Exemple à La Clusaz, où la neige de culture est utilisée depuis 1992. Des retenues d'eau ont été conçues pour alimenter les canons. Bien qu'elle soit récupérée en suivant un protocole, l'eau pompée se raréfie également.

14 fév 2011
02m 01s
Fiche (00011)

Cette étude de cas devra permettre de faire identifier aux élèves « les principaux enjeux du développement durable dans le territoire étudié. [2]»

[1] Voir le programme de la classe de Cinquième consultable sur Eduscol :

http://media.education.gouv.fr/file/special_6/51/8/Programme_hist_geo_education_civique_5eme_33518.pdf

[2] ibid.

Problématique

En quoi l'étude d'un aménagement touristique permet de faire émerger les éléments constitutifs de la notion de développement durable ?

Objectifs

  • Localiser et situer un espace
  • Décrire et expliquer un paysage touristique
  • Prélever des informations permettant d'illustrer une situation
  • Se servir d'un traitement de texte afin d'y insérer des captures d'écran et des copies de textes.
  • Développer un discours écrit construit et argumenté

Démarche déroulement

L'étude de cas permettant d'identifier les enjeux du développement durable dans un territoire étudié doit être réalisée en une à deux heures.

Une première visualisation de la vidéo peut être proposée en classe entière. Cela permet au professeur de donner les clefs nécessaires à une bonne compréhension du document par les élèves (identification de la source, rappel quant au contexte d'un hiver relativement chaud, travail de localisation et de situation grâce à l'outil cartographique proposé dans Montagnes Magiques ...).

Dans un deuxième temps, on peut demander aux élèves de prélever les informations tendant à montrer en quoi l'utilisation des canons à neige peut sembler être un moyen d'assurer une pérennité de l'activité touristique. On attendrait alors que les enfants aient sélectionné quelques captures d'images montrant le faible enneigement des pistes et qu'ils sachent l'expliquer par les passages du reportage évoquant les conditions climatiques peu favorables de ce début de saison. L'utilisation de ces canons pourrait ainsi apparaître comme une réponse à une situation conjoncturelle et permettant un tourisme pérenne et donc un développement économique durable de la station...

Mais l'essentiel de l'activité réside dans la mise en critique de cet argument. On peut en effet demander aux élèves de proposer un court développement permettant de répondre à la question suivante : « à l'aide d'arguments de différentes natures, montrez que l'utilisation intensive des canons à neige ne correspond pas à un développement durable de la montagne ».

Parmi les arguments possibles, on attendra par exemple ceux d'ordre environnemental (absorption importante de la ressource en eau, dégradation paysagère avec le creusement de lacs de retenue et de réservoirs...) mais aussi ceux d'ordre financier et économique ainsi que les arguments d'ordre social (la question d'éventuels conflits d'usage risque de se poser du fait de la captation de la ressource en eau au profit du tourisme essentiellement ; de plus le pompage des nappes phréatiques pose la question de la disponibilité future de cette ressource ; on peut enfin se questionner par rapport aux conditions politiques dans lesquelles les populations locales ont été consultées et qui engagent les habitants de la commune pour le futur).