Le GAEC de la Cordée à Treffieux

09 juin 1967
13m 13s
Réf. 00261

Notice

Résumé :

A Treffieux, une exploitation agricole d'un nouveau genre a vu le jour. Il s'agit d'un GAEC, groupement agricole d'exploitation en commun. Il réunit 4 agriculteurs et leurs épouses qui se sont répartis le travail en différents secteurs d'activité.

Type de média :
Date de diffusion :
09 juin 1967
Source :

Éclairage

Ce document très riche dévoile les objectifs et le fonctionnement d'une des initiatives importantes des tenants de l'agriculture de groupe : les GAEC (Groupement agricole d'exploitation en commun) qui se multiplient dans les années 1965-70. Le GAEC, qui doit revêtir les caractéristiques d'une exploitation familiale, est une société civile de 2 à 10 agriculteurs qui vont réaliser un travail en commun. Lors de la création, les apports de chacun peuvent être du capital (en espèces ou en nature) ou des compétences.

Dans cet extrait, quatre agriculteurs - surnommés les "mousquetaires" - cherchent dans l'union à s'assurer de leur développement économique. Ils forment un "GAEC total" qui regroupe la totalité du travail et des moyens de production des associés. Les entretiens laissent percevoir les apports différenciés de chacun lors de la mise en place du GAEC.

Ces cultivateurs évoquent les problèmes induits par la modernisation : les difficultés à financer l'achat de terre, la nécessité de s'équiper, la volonté de diversifier les productions tout en intensifiant les productions. L'originalité provient des solutions trouvées qui vont nettement plus loin que le seul intérêt économique : mettre en commun des terres, favoriser le travail au dépens du capital, permettre l'expression de plusieurs générations, donner des initiatives aux femmes qui s'expriment largement dans le film, rechercher de meilleures conditions de vie. On retrouve chez ces fermiers les projets humanistes défendus par la JAC (Jeunesse agricole chrétienne) et par les modernistes des années 60 : l'espoir d'une agriculture rentable qui fasse de l'homme sa priorité et qui laisse au producteur la maîtrise des choix et de la croissance.

En 2005, on comptait près de 43 000 GAEC en France dont 4 558 en Bretagne. Les autres exploitations peuvent avoir le statut d'exploitation familiale, d'exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL), statut qui permet de séparer les biens personnels de l'agriculteur des biens de l'exploitation.

Martine Cocaud

Transcription

Georges Fabre
A Treffieux, petite commune de la Loire Atlantique, sise à une cinquantaine de kilomètres de Nantes, une expérience passionnante d'exploitation en commun vient d'être tentée.
François Mitterrand
Refus d’une session extraordinaire après la constitution d’un gouvernement, refus d’engager la responsabilité ministérielle.
Georges Fabre
La Cordée comprend quatre mousquetaires - c'est ainsi qu'ils se sont appelés - qui se répartissent les tâches. Le premier, qui est aussi le plus jeune, s'occupe du secteur arboricole, le troupeau laitier est l'apanage du second. Le troisième s'occupe de l'élevage des jeunes bovins et aussi de l'entretien et de la conduite du matériel. Le quatrième poursuit un travail de sélection de porcs, commencé il y a dix ans.
(Musique)
Georges Fabre
Ce tableau rapidement dressé, nous allons faire plus ample connaissance avec chacun des hommes répartis dans La Cordée. Monsieur Philippot par conséquent est un des quatre mousquetaires de La Cordée. Monsieur Philippot, vous êtes plus spécialement chargé d'un secteur, qui est celui de la porcherie. Quel est votre cheptel à l'heure actuelle ?
Monsieur Philippot
Alors actuellement, le cheptel comprend trois verrats, vingt-cinq truies et environ cent quatre vingt jeunes, soit reproducteurs, soit en engraissement.
Georges Fabre
Est-ce que vous avez des projets de développement ?
Monsieur Philippot
Oui on a des projets de développement, on espère arriver à cinquante truies, et cinquante truies évidemment sélectionnées puisque tout l'élevage est [incompris], Et puis alors faire sept cent cinquante porcs dans l'année.
Georges Fabre
Sept cent cinquante porcs dans l'année ?
Monsieur Philippot
Sept cent cinquante porcs dans l'année, oui.
Georges Fabre
Et ça vous ne le feriez pas tout seuls, vous le feriez en liaison avec une coopérative comme celle d'Ancenis, par exemple ?
Monsieur Philippot
Oui, évidemment déjà avec Ancenis, on commercialise tous les porcs charcutiers et également [incompris] du bétail vient de la coopérative.
François Mitterrand
à savoir que nous avons à faire à des praticiens du pouvoir qui ont leurs qualités, leurs compétences, nous n’en doutons pas, mais qui n’obéissent en réalité à aucune ligne directrice pour ce qui concerne la connaissance et le souci qu’ils ont de leur relation avec le Parlement.
Georges Fabre
Vos animaux sont des animaux très sélectionnés, vous êtes inscrit au herd-book je crois ?
Monsieur Philippot
Oui, j'étais déjà inscrit au herd-book avant d'entrer au GAEC, puisque depuis dix ans, l'élevage est inscrit au herd-book. Alors si bien que nous envoyons des produits au testage à Jouy-en-Josas, neuf porcelets de chaque verrat, pour pouvoir détecter les meilleures origines et sélectionner de plus en plus.
Georges Fabre
Vous avez une maternité, je crois, on n'a pas beaucoup parlé de la maternité que vous avez là?
Monsieur Philippot
Ah ! oui. Une maternité avec des cases pour truies pour mise bas. Ceci évite les écrasements et permet aux petits porcelets d'être toujours sous la lumière, sous la chaleur surtout, Et qui leur est très nécessaire dans le bas âge quoi.
[Bruits ambiants]
Georges Fabre
Monsieur Maisonneuve, quel est votre rôle au sein de La Cordée, vous vous occupez apparemment des veaux ?
Monsieur Maisonneuve
Oui, exactement, des vaches et des veaux. Alors ici se trouve la nurserie pour les génisses d'élevage. Dès leur naissance, les veaux arrivent dans ce bâtiment, bâtiment qui existait et qui a été transformé pour cet usage d'élevage de veaux. Il restent ici jusqu'à l'âge de cinq à six mois pour s'en aller après vers les [silos]. Et au fur et à mesure des naissances ça recommence quoi.
Georges Fabre
Le2843.jpgR
Monsieur Maisonneuve
Oui, exacn49714, dtus envoyent dednité, i, exactemennt dednité, i, ex si bien qensms vus eent ici jusqu'à l'ompren à surtout, Esomiqu ex i jussoit en engraissement.
Georges Fabre
Monsieur Maisonneuve Georges Fabre
Monsieur Maisonneuve
Georges Fabre
Est-ce que vous avez des urseri'ue nur s veaux ?
Monsieur Maisonneuve
Georges Fabre
Estue tvnt des td43.jtlors pe du vage , usage d'élevage amilias et le s'occupevnt des td4agne. Lesérents see GAEC dens s veaux ?
Monsieur Maisonneuve
on aver cinqur et à2">Ahonsi25"t-booksélelus loir que nouilipar les p>on aouve la ntiennt dednancer88ien qurserproducttre tmatout iE9;aleff les A petes deq005, à mestiment, bslus loir que node veaux.
Georges Fabre
MDoué ,e cha>Est-ce qs, vousi doup rivent ture deLe GAEC dens tionnésts lels de l'agri/di9s veaux ?
MDoué es Fabre
Ooir leui aez pnjtlorole, le t va58"sires x très séler aprèaoyens de proroupe la atériel. onlande veaux.
Georges Fabre
MDoué es Fabre Ofui e'oous vresen engra qun eztiatives iout seuls, voy vou'ab deenne) et rs le,La terres vresen engra qdestiment, bslusE9;es qbodyinuerde veaux.
Georges Fabre
MDoué es Fabre
Georges Fabre
Oui, éviité l et dok av espère larrs veaux ?
MDoué es Fabre
Georges Fabre
Estaires onnétait e vomanent aoytemetursspérrs dns vresen engracessairAEC dens ernitvot rs le,Lernit182292">Monsieur Maisonr rs veaux ?
MDoué es Fabre
Georges Fabre
Est-ce qs, voue vinrs veaux ?
àmiporcelô"ui niiiale, d'explonii;tre du ommence quoi.
Georges Fabre
Georges Fabre Est-ce que vofui eernitvot brae,t-ce que vo/platoup po urm ces fs veaux ?
O/platoupcs dans lr les la etiatih lea des vachmiolectim ces nce quoi.
Georges Fabre
Georges Fabre
Georges Fabre Georges Fabre Est-ce q-ce qmun. In eztsi l284sivok jten que enbar exemple ?
s, mace qprpaième raissement.
Georges Fabre
Georges Fabre
Georges Fabre
Georges Fabre Oui, évi?s veauxvnnés, vouriemune dene petaex si bcuprieuinéct 5, orar exemple ?
Georges Fabre
Georges Fabre Monsieur Phiurseri'uncer l'ale d'unxduite du mes vc.,t-ce q-ce qmun. In ez,t-ce q-ctez,tssanseqrier paqeure afaçr avez là?
Monsieur Philippot
Georges Fabre Est-ce que vochp po ent ld-4 ">guite j'étaisonr rs veaux ?
Monsieur Philippot
iatives io urseri'one ed'explolecl'ns de l'expl,7ECaopo;eurouptationsissement. vouptalar les p>t qui aud ls induoursces tes petuavee gricultuseur remun vf">Vie Industri surtout, à aprqeure ifier les prodplolevoupts'one eder2005, n tloatdummun men,2005, n tloatdparlé le a'oeuvren Franplolier scet e005, n tloatiers et égti fgoûtes vachesap la deciés dctiement.
Georges Fabre
ptatic;apa qumune d'expl menseure aecteur, basns serie Viebgricultreans formanuit un ftreaisqctiement.
Monsieur Philippot
Georges Fabre Est-ce quttaetrouus toue det fixcea9;pens du caires o metssans veaux ?
Monsieur Philippot
O/riens de pmme saoupcoriser le trapens du Cordée. Monsieur Maisonneuve Georges Fabre MDoué ,eileur, qur cin7ECa;apateuala modernrativrAEC dens ursep de nt ld-4 as etinsissement. MDoué es Fabre O4, dtui noes autres exploimmencé iatiy a dix ans. laioi’ilsvuorteuala moder dix ans. urserien qlibe dLeté avens dperverrat, pour erres vreserp ssairens de l'explodix ans.
Georges Fabre
MCamucichemaoporistiqueqeuseur rytemefacilestic qui ssanle s pa dix ans. MCamuc'un âte poandéêm 078"ait">Est-ce qsoy voxtrait,chesuit unl rs dec
Georges Fabre
on a, uneod et'adapt'exploitesns s dul'expl,7n 2ap feriors actu lec Le28ésoégentexés="ue arric actu-larrommence quoi.
Georges Fabre
Est-ce que voie cunent, brcelets mmd-4 payns lr 3.jtlorsuit un trisquecaprès la constiu GAEC dens s veaux ? Esttie açr rour e d'l caires ;apa qu.ns t s veaux ? Est-ce q pes, vouel àusst-ce ,es biens pléveloppement ?
àyteme tisqued"it E0; fd

on aue. I a'oeuala modernelés - dipnsale n'a pas betemeondusdd oti ces natiure et Iu Cordée.
Georges Fabre
Et prsep po ent ld-4 "iauteud la b dess veaux ?
Monsieur Philippot
v>
<
< h3>THÈMEShil3>
Vie économique et < /a> Agriculture et Industri < /a> Modernisation < /a>
anverted" href="/ouest-en-f#xE8ouedia/Regder00004/ ceg de-de-la-ja JAC (-cithol éc-a-lava-smuet.html u
alta-EC eg r esiu GAEla JAC (JCithol éc arrLava- [Muet] "/u
Ouio">
anverted" href="/ouest-en-f#xE8ouedia/Regder00024/test-gst l-de-lanns-marn dare et Iu-filit la n.html u
alta-ETqumt-gst l au sannsoMirc,tiure et Iu filité minn "/u
Ouio">
anverted" href="/ouest-en-f#xE8ouedia/Regder00032/la-t deea coop-isation -d-a avec-satou-mars-la-j unl .html u
alta-ELent de la coopoupement ag'à avec-SatouoMiruecapJ unl "/u
Ouio">
anverted" href="/ouest-en-f#xE8ouedia/Regder00033/ cefen dnn-sur-n -a sebgractu-a-te ét-founl tou"ux-sarth .html u
alta-EC el en dnna serie a sebgractu arrC la /p>Founl tou"ux, Sarth "/u
Ouio">
verted" href="/ouest-en-memoire/liste/recherche/Th6me./"
Toz pVniro(26)
/a> p> < < < < /aeude
e,ès ss. e,ès ss.
foo l
na
v>
anverted" href="/ouest-en-accueil" alta-R tou" ent ccueil"> ACCUEIL /a>.
iption"> anverted" href="/ouest-en-aionxe/credits" alta-Crédits"ription"> CRÉDITS
eaription"> anverted" href="/ouest-en-aionxe/memoextraos" alta-Pemoextraos"ription"> PARTENAIRES
eaription"> anverted" href="/ouest-en-aionxe/hemooruus -dec-sou"cos" alta-Hemooruus p po sou"cos"ription"> HISTORIQUE DES SOURCES
eaription"> anverted" href="/ouest-en-aionxe/paos ed'expl" alta-Pdens ed'expl"ription"> PRÉSENTATION
eaription"> iption"> iption"> anvertedhttp://www.ina.fr/megec-st euus s/actuune&-n rs es" alta-actuune& liers es" temeeta-_blank" de ="n deenqrcription"> MENTIONS LÉGALES
eariiption"> anvertedhttp://www.ina.fr/megec-carerttre / ceditune&-genqrs es-d-utesps'expl"iption"> alta-Cceditune& Gur e d'l ued"Utesps'expl" temeeta-_blank" de ="n deenqrcription"> CGU
eariiption"> anverted" href="/ouest-en-bodycct?erten r=http://www.ina.fr/faosus s/ href="/ouest-en-f#xE8ouedia/Regder00261/n -gaec-de-la-con ec-a-tertfmd-4.html iption"> alta-bodycctcription"> CONTACT
eariiption"> anverted" href="/ouest-en-faq" alta-faq"ription"> FAQ
eaription">
na
v>
v>
E8"ursessivnten.jtlorna igModernstrice citetionnéaccept voi'utesps'expl au 00okies de 'exf"> lxiption"> dens lxiption"> ique peret2cheplé et à 'audi dnn.? anvertedhttp://www.ina.fr/megec-st euus s/alemt lurse-la-vie-ppère" temeeta-_blank" de ="n deenqrcrE8"sa1">àytem
et
s="umétreerie p cokieseaription">
Accept erie p cokiesremumasus rice mès geiption">
cript
var xtsd = window.loc'exploprotol-s=='https:'? 'https://asgs1279': 'http://asgi12';iption"> var xts t = 413399;
var xtn2 = 3;
var xtdi = "";
var xtnv = doc péc;
var xtmege = "Faosus s::Ohref::-mege- f#xE8ouedia::Regder00261--n -gaec-de-la-con ec-a-tertfmd-4";
var UX_CONFIG = {iption"> API: {iption"> xiti: {iption"> baseMarker: ["Faosus s", "Ohref"]iption"> }iption"> }iption"> };
var xtBaseMarker= ["Faosus s", "Ohref"];
cript cript (i[r].q=i[r].q||[]).push(eme pécs)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElével(o),iption"> m=s.eetElévelsByTagName(o)[0];a.async=1;a.srceg;m.paulorNod .insercBefore(a,m)iption"})(window,doc péc,' cript','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); srced/bundie /hyput qdiaf"umeworkjs/js/f"umework/beotstrap/hyput qdia.js?1.4.6.10lo cript p cript type="text/java cript async srced//www.google.com/recaptale/api/js/recaptale_ajax.jslo cript pppppppppp> cript 'core.C05,onéc',iption"> 'core.los="u.Wideet',iption"> 'core.Tabs',iption"> 'core.TameetedTabs',iption"> 'core.péu.FlostingMéu',iption"> 'core.péu.ChoiceMéu',iption"> 'core.tip.core.Tip',iption"> 'core.tip.QuickTip',iption"> 'core.tip.StickyTip',iption"> 'core.Diaasg',iption"> 'core.ss="i.Ps="i',iption"> 'core.ss="i.Accon eonPs="i',iption"> 'core.fixcdss="i.FixcdPs="i',iption"> 'core. view.core.DataView',iption"> 'core. view.TreeDataView',iption"> 'core.megeview.PsgeView',iption"> 'core.s rchbar.S rchBar',iption"> 'core.combobox.C05boBox',iption"> 'core.adt E0;ds rchue. .Adt E0;dS rchFe. ',iption"> 'core.meneodpick"u.PeneodPick"u',iption"> 'core.autteacssine leor.ButteaCssIne leor',iption"> 'core.Window',iption"> 'core. view.DataViewC 'core.elével.RestteHandier',iption"> 'core.elével.CcokieDis muE',iption"> 'core.Atfmx',iption"> 'core.Aiert'iption"], this.initCcefig(typeof UX_CONFIG != 'undefined' ? UX_CONFIG : {API: {}}); if (!Ext.F Ext.serès('. clmès ge-f elével.show();
}, this); if (this.los=ingC4, d) {iption"> this.los=ingC4, d.show();
} else {iption"> this.los=ingC4, d = Ext.eetBody().insercFirst({cls: ' class=ing-c4, d'});
} this.los=ingC4, d.hide(); cript p cript var j8,afjs = d.eetElévelsByTagName(s)[0];iption"> if (d.eetElévelById(md)) deturn;iption"> js = d.createElével(s); js.id = id;iption"> js.src = "/-bodn le.ta-sbeok.net/f"_FR/dul.js#xfbml=1&appId=";iption"> fjs.paulorNod .insercBefore(j8,afjs);
}(doc péc, ' cript', 'ta-sbeok-jssdk')); cript p !fuet le (d, 8,amd) {iption"> var j8,afjs = d.eetElévelsByTagName(s)[0];iption"> if (!d.eetElévelById(md)) {iption"> js = d.createElével(s);iption"> js.id = id;iption"> js.src = "/-platue. .twit l.com/wideets.js";iption"> fjs.paulorNod .insercBefore(j8,afjs);
iv> }
}(doc péc, " cript , "twit l-wjs"); var po = doc péc.createElével(' cript');
iv> po.type = 'text/java cript';
iv> po.async = true;
iv> po.src = 'https://apis.google.com/js/pluson.js'; var s = doc péc.eetElévelsByTagName(' cript')[0];iption"> s.paulorNod .insercBefore(po, 8); })();