Parcours thématique

Patrimoines en dialogue

Pauline Jéhannin

Présentation

Ar Re Yaouank

Ar Re Yaouank

Le groupe Ar Re Yaouank interprète "An toull".

28 déc 1995
02m 59s
Fiche (00656)

La construction du patrimoine en Bretagne n'est pas uniquement ancrée dans le passé. Bien au contraire, elle sait concilier identité et ouverture, contribuant à l'image large et dynamique du patrimoine de la région. S'il trouve ses racines dans la tradition et l'histoire, le patrimoine est avant tout dirigé vers la modernité. Cet héritage qui revit dans la société contemporaine n'est-il d'ailleurs pas destiné à être transmis aux générations futures ? Par ailleurs largement ouvert, le patrimoine n'exclut pas les apports extérieurs mais il sait s'enrichir par le dialogue et le métissage.

Ouverture aux influences extérieures

Carrefour maritime historique, la Bretagne est une région ouverte économiquement et culturellement sur les plus lointains horizons. Son patrimoine est par conséquent marqué par les apports et les influences extérieurs. Destination touristique et balnéaire privilégiée à partir de la fin du XIXe siècle, la Bretagne contemporaine séduit pour la première fois une population riche et urbaine. Elle devient une terre d'accueil à partir de cette même époque pour les premières populations immigrées venues chercher du travail, apportant avec elles leurs savoir-faire. L'histoire de certains d'entre eux a marqué pour toujours le patrimoine architectural urbain en Bretagne, telle que celle de la famille Odorico à Rennes. Quelques décennies plus tard débute l'exode rural en Bretagne. Face aux transformations du monde moderne, les Bretons revendiquent l'originalité de leur identité culturelle, redécouvrant en particulier ses racines celtiques. Le festival des cornemuses de Lorient devient alors le lieu privilégie d'expression de cet héritage culturel. Au même moment, la présence de populations étrangères en Bretagne s'accélère. Le projet de construction d'un centre culturel islamique témoigne de la prise de conscience de cet accroissement de la population immigrée d'origine maghrébine à Rennes.

Michel Le Bris

Michel Le Bris

Christine Goémé se promène avec Michel Le Bris à Plougasnou, sur les lieux de son enfance. Au fil des paysages, il raconte comment il a grandit dans cet endroit somptueux. Puis il rencontre, Alfred Rospars, son instituteur : évocation de son enfance en Bretagne, son attachement à cette région, l'influence de son instituteur, des livres "La Guerre du feu" de J.-H. Rosny et "La condition humaine" d'André Malraux sur sa vocation d'écrivain.

22 mai 1993
30m 18s
Fiche (00883)

Interceltisme

Festival des cornemuses à Lorient

Festival des cornemuses à Lorient

Bilan de la deuxième édition du Festival interceltique des cornemuses qui s'est tenu la semaine passée à Lorient. Concours de bagadou (remporté par le bagad de Brest Saint Marc devant le bagad Bleimor), noce bretonne, lutte bretonne et défilé dominical ont assuré le spectacle pour des milliers de personnes.

08 aoû 1972
04m 47s
Fiche (00706)
 Neuvième édition des Fêtes des Cornemuses à Brest

Neuvième édition des Fêtes des Cornemuses à Brest

A Brest, de la rue de Siam vers le Château, la foule applaudit le défilé de groupes folkloriques, vêtus de costumes traditionnels. Le défilé se termine sur une scène où le pipe-band d'Edimbourg joue de la cornemuse.

07 aoû 1962
01m 01s
Fiche (00019)

Le concept d'interceltisme est une forme d'ouverture culturelle sur l'extérieur, principalement développée et popularisée par le festival interceltique des cornemuses de Lorient. Depuis le début des années 70, ce rendez-vous invite à maintenir vivants les liens culturels existants entre les différents pays de la diaspora celtique, de renouer avec les racines celtes, par le biais de la musique. Principe essentiel du festival, l'ouverture sur le monde est un garant de créativité, et par là même de renouvellement et de modernisation des musiques traditionnelles. Le festival est donc un lieu de métissage et de création, contribuant à l'édification d'une image dynamique des cultures traditionnelles des nations celtes. Parmi les festivals musicaux les plus importants d'Europe, le Festival interceltique de Lorient est l'un des principaux lieux de diffusion de la vitalité de l'identité culturelle régionale. Ainsi, la musique demeure aujourd'hui l'aspect le plus diffusé de la culture bretonne à travers le monde.

Nouvelles influences

Odorico

Odorico

Isidore Odorico, originaire d'Italie, est issu d'une famille de mosaïstes. Après des études aux Beaux-Arts de Rennes, il reprend l'atelier familial. Artisan et artiste, il exerce notamment son talent en décorant des maisons de l'Ouest.

24 juil 1992
10m 32s
Fiche (00232)

Odorico, fabrique de mosaïque implantée à Rennes, portant le nom d'une famille d'immigrés italiens, a marqué le patrimoine architectural de nombreuses villes bretonnes. En 1882, la création de l'entreprise coïncide avec l'arrivée pour la première fois en Bretagne d'un nombre non négligeable d'immigrés étrangers à la recherche de travail. A l'image des frères Odorico, certains d'entre eux sont venus apporter leurs savoir-faire. Technique d'ornementation datant de l'Antiquité, au style revisité sous l'influence de l'art déco, la mosaïque connut un large rayonnement dans l'Ouest à travers la seconde génération Odorico. Par ses travaux d'une grande qualité artistique, l'œuvre de l'entreprise a su embellir un très grand nombre de constructions urbaines de l'époque. A partir des années 90, grâce au travail de Hélène Guéné-Loyer, on redécouvre la beauté de ces créations venues embellir une partie du patrimoine urbain et balnéaire de la Bretagne.

Promotion de la diversité culturelle

Le centre culturel islamique de Rennes

Le centre culturel islamique de Rennes

Après deux années d'existence, le Centre Culturel Islamique de Rennes est inauguré officiellement. Ce lieu réunit une école coranique et une mosquée.

18 mai 1985
03m 12s
Fiche (00755)

Suite à une décision prise au début des années 80 par la municipalité rennaise, un centre culturel islamique voit le jour dans le quartier du Blosne à Rennes. La population immigrée d'origine maghrébine en Bretagne est relativement peu importante à l'échelle de la France. Le centre culturel islamique de Rennes n'en demeure pas moins un outil essentiel aux yeux de la municipalité rennaise. Lieu de culture et de culte qui prône l'ouverture, il est destiné à accueillir l'ensemble de la population de la ville. Cet équipement culturel est donc un instrument de promotion de la diversité culturelle, voué à contribuer à la reconnaissance et à l'affirmation des divers héritages culturels de la population rennaise.

Prolongements

Inauguration d'un centre culturel islamique à Rennes

Inauguration d'un centre culturel islamique à Rennes

18 sep 2006
01m 46s
Fiche (00757)

En résonance avec la modernité

La Bretagne a traversé au cours du XXe siècle une rapide évolution économique et culturelle. Malgré les métamorphoses, la société bretonne a su conserver la mémoire de ses racines, par la préservation de la langue, l'affirmation de son identité, la revendication de son patrimoine. Le patrimoine est un témoignage du passé d'autant plus valorisé dans une époque de mutations. Toutefois, cet héritage n'est pas uniquement inscrit dans le souvenir, mais il est avant tout voué à entrer en dialogue avec le temps présent, à l'image de la société bretonne d'aujourd'hui. Dès les années 20, le groupe Ar Seiz Breur souhaitait initier un mariage entre tradition et modernité dans la création artistique bretonne. Depuis plusieurs décennies, le patrimoine religieux ouvre ses portes à la création artistique contemporaine, tandis que les lignes des costumes traditionnels inspirent les plus grands couturiers internationaux. C'est de cette façon que le patrimoine demeure en mouvement. Loin d'être un héritage figé, il revit dans la société contemporaine, est réinventé et plus que jamais destiné a être transmis aux générations futures.

Tradition et modernité

Les <i>Seiz breur</i>

Les Seiz breur

Le mouvement artistique breton Ar Seiz Breur (les sept frères) est en exposition au Musée de Bretagne. Ce mouvement a concerné de nombreux domaines artistiques, et a eu pour but de faire passer la culture bretonne et ses symboles dans l'art.

10 oct 2000
02m 19s
Fiche (00237)

Avec le mouvement Ar Seiz Breur à partir du milieu des années 20, le régionalisme prend des accents de modernité. Ce rassemblement d'artistes bretons naît de la volonté de renouveler l'expression artistique bretonne, en dépassant le style traditionnel des artisans de la région du début du siècle. Le mouvement propose une alliance artistique entre modernité et tradition. Les artistes du groupe font rimer l'inspiration traditionnelle et l'histoire de la région avec l'art déco. L'art régional se renouvelle par l'utilisation de nouvelles techniques et de principes plastiques modernes tout en maintenant les caractéristiques de l'identité régionale. On voit alors qu'une ouverture de la tradition artistique régionale, et par là même de l'identité bretonne, est possible.

Patrimoine et art contemporain

Inauguration du domaine de Kerguehennec dans le Morbihan

Inauguration du domaine de Kerguehennec dans le Morbihan

Le château de Kerguehennec fait partie des nouvelles vitrines du FRAC, fonds régional d'art contemporain. Ce lieu, qui associe le patrimoine architectural avec l'art contemporain, accueille les sculptures de onze artistes, notamment Marta Pan.

03 juil 1986
02m 51s
Fiche (00229)
L'Art dans les chapelles

L'Art dans les chapelles

Le festival "L'Art dans les chapelles" a pour volonté de mêler le patrimoine religieux et l'art contemporain. Les artistes, notamment François Dilasser et Léo Delarue exposent leurs œuvres dans les chapelles situées le long du Blavet dans le Morbihan.

18 aoû 2001
02m 21s
Fiche (00239)

Le domaine de Kerguéhennec est le résultat du projet innovant porté par le FRAC Bretagne et le Conseil général du Morbihan dès 1986. Le projet culturel imaginé pour le site souhaite associer à ce monument historique la vitalité de la création contemporaine. Le parc du château datant de 1710 est alors destiné à accueillir des sculptures contemporaines tandis que dans ses dépendances s'est installé un centre d'art contemporain. A partir de cette première initiative, on voir émerger en Bretagne d'autres projets similaires, où l'on entend mettre en perspective un site patrimonial avec des œuvres d'art contemporain. Depuis 1992, durant le festival « L'art dans les chapelles », le patrimoine religieux de la vallée du Blavet et du Pays de Pontivy ouvre ses portes aux créations d'art contemporain. Particulièrement innovants, ces projets culturels sont destinés à offrir une nouvelle vie à des lieux chargés d'histoire, contribuant à faire entrer en résonance patrimoine et modernité. Ce sont également des lieux majeurs de diffusion de la création contemporaine en direction du public.

Patrimoine breton, source d'inspiration

Talents aiguille en Bretagne

Talents aiguille en Bretagne

L'exposition Talents aiguille... de Bretagne, présentée au Musée de la fraise et du patrimoine, a pris fin par un défilé à l'espace Avel Vor de Plougastel. La collection, créée par divers couturiers - certains célèbres, d'autres moins connus - s'inspire du costume traditionnel breton.

13 oct 2008
01m 46s
Fiche (00760)

Les costumes traditionnels, s'ils ne sont plus utilisés depuis la Seconde Guerre mondiale, continuent de marquer l'identité culturelle de la Bretagne. Par sa diversité et sa richesse, l'habit régional, aujourd'hui symbole de tradition, est devenu une source d'inspiration de nombreux créateurs de mode contemporains. Inspirées par la tenue du pêcheur, mais aussi par les costumes féminins de célébration, les créations de la Quimpéroise Val Piriou font par exemple revivre les matériaux et les couleurs traditionnels dans un style breton réinventé et modernisé.

Prolongements

L'Ecole de Pont Aven

L'Ecole de Pont Aven

03 nov 1978
09m 42s
Fiche (00227)

Un patrimoine à la pointe de la modernité

 La cité des télécommunications à Pleumeur Bodou

La cité des télécommunications à Pleumeur Bodou

Le musée des télécommunications de Pleumeur Bodou s'appelle désormais la cité des télécommunications. France Télécom veut faire de son musée, consacré à la transmission de l'image et du son, un lieu attractif orienté vers les nouvelles technologies.

03 oct 2006
02m 44s
Fiche (00468)

Encore peu exploré, le patrimoine technique et industriel surprend par sa présence un peu partout en Bretagne. À l'image du site de Pleumeur-Bodou, le patrimoine technique contribue à diffuser une image dynamique et moderne de la Bretagne, rappelant le parcours technologique et industriel de la région dans la seconde moitié du XXe siècle. Classé monument historique en 2000, le radôme devient alors un élément central du patrimoine scientifique et technique en Bretagne. Pleumeur-Bodou se convertit en lieu de mémoire autour des évolutions des technologies contemporaines en matière de transmission d'image et de son. Ouverte au public, la station offre désormais un parcours à travers le progrès technologique en matière de télécommunication spatiale, faisant la liaison entre l'histoire et l'avenir des technologies. Destinée à la découverte et à la connaissance des technologies nouvelles par un large public, la cité des télécommunications est vouée à rappeler le rôle pionnier du site et à diffuser un visage encore méconnu de la Bretagne.

Autres modules