Portrait croisé de Mélanie Henique et Jérémy Stravius

08 novembre 2009
03m 36s
Réf. 00119

Notice

Résumé :

Reportage au Pôle Espoirs d'Amiens où les nageurs Mélanie Hénique et Jérémy Stravius, ont vite été repérés pour leurs résultats. Ils participent à des compétitions régionales, puis aux Championnats de France où Jérémy décroche l'or en 100 m dos et Mélanie bat le record de France du 50 m papillon. Après Rome pour les championnats de monde, Jérémie et Mélanie ont en ligne de mire les Jeux Olympiques de Londres en 2012. Leur entraîneur, Michel Chrétien pense qu'ils ont, l'un comme l'autre, de bonnes raisons d'y travailler. Déjà dans le passé, comme le souligne l'ancien champion Stéphane Lecat, des nageurs picards ont brillé aux Jeux.

Type de média :
Date de diffusion :
08 novembre 2009
Source :
Lieux :

Éclairage

Mélanie Hénique, spécialiste du 50m papillon, et Jérémy Stravius, dont la distance de prédilection est le 100m dos, participent pour la première fois, au cours de l'été 2009, à des championnats du monde de natation dans la catégorie sénior. Les deux nageurs picards, après avoir accumulé les titres chez les jeunes et obtenu de probantes victoires lors des championnats de France séniors disputés peu de temps auparavant à Montpellier, ont ainsi l'occasion de se confronter à l'élite mondiale. S'ils ne peuvent prétendre rivaliser avec les meilleurs spécialistes de leurs disciplines (Mélanie Hénique est éliminée en série et Jérémy Stravius en demi-finales), ils sont néanmoins promis, au regard de leurs performances, à un bel avenir.

Le travail intensif coordonné par Michel Chrétien au sein du Pôle Espoirs d'Amiens semble en effet commencer à porter ses fruits. Cette structure, que Mélanie Hénique a intégrée en 2006 et Jérémy Stravius l'année suivante, regroupe l'élite des jeunes nageurs français. Labellisée par la Fédération Française de Natation, elle offre à ces compétiteurs, qui visent le plus haut niveau international, la possibilité de s'entraîner dans des conditions optimales: horaires aménagés, suivi médical, mise à disposition de structures d'entraînement et d'hébergement. Dans ce cadre, l'Etat, qui est - depuis la promulgation en 1984 de la loi Avice relative à l'organisation et à la promotion des activités physiques et sportives - "responsable du développement du sport de haut niveau", apporte une aide substantielle à la Fédération Française de Natation.

L'existence d'un Pôle Espoirs à Amiens n'est pas non plus sans conséquences sur la dynamique sportive locale. Elle permet en effet à l'Amiens Métropole Natation de disposer d'un réservoir de nageurs de haut niveau. Déjà par le passé, cette ancienne section de l'Amiens Sporting Club, autonome depuis 1991 (elle se dénomme jusqu'en 2004 "Amiens Natation"), a formé des compétiteurs de rang international comme Roger-Philippe Menu . D'autres clubs picards ont également connu de très belles réussites, que l'on pense aux succès en nage libre et en papillon de la pensionnaire du Sporting Club Abbeville, Catherine Plewinski (médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 et de Barcelone en 1992, multiple championne du monde et d'Europe), ou aux performances du sociétaire du club de natation de Péronne, le brasseur Stéphane Vossart (finaliste aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992). Cette profusion de nageurs côtoyant (ou ayant côtoyé) l'excellence rend compte de la qualité du système de détection et de formation mis en place, en collaboration avec la Fédération Française de Natation, dans la région Picardie.

De fait, Mélanie Hénique et Jérémy Stravius concrétisent tous les espoirs fondés en eux après leur première expérience mondiale infructueuse de 2009. La première obtient une troisième place aux championnats du monde de Shangaï en 2011 sur 50m papillon tandis que le second monte plusieurs fois sur les podiums mondiaux (l'or sur 100m dos, l'argent sur 4x100m nage libre et 4x200m nage libre à Shangaï, l'or sur 4x100m 4 nages et 4x100m nage libre, l'argent sur 50m dos et le bronze sur 100m dos à Barcelone en 2013) et olympiques (l'or sur 4x100m nage libre et l'argent sur 4x200m nage libre à Londres en 2012).

Sébastien Stumpp

Transcription

(Musique)
Valérie Chopin
Mélanie Hénique et Jérémy Stravius, deux nageurs prometteurs, deux jeunes licenciés du club d’Amiens qui partagent un autre point commun : leur début en petit bassin.
Stravius§Jérémy
Quand j’étais petit, j’habitais en face et… en face de la piscine. Donc forcément, j’y allais souvent.
Hénique§Mélanie
J’habitais juste à côté du Nautilus. Donc pendant les vacances, j’y allais avec des copines et puis mon frère. J’adorais ça.
Valérie Chopin
Souvent premiers, les deux ados sont vite repérés. Compétitions régionales puis championnat de France, en avril dernier, à Montpellier, Jérémy décroche l’or en 100m dos. Mélanie bat le record de France du 50m papillon.
(Musique)
Valérie Chopin
Chacun dans sa nage de prédilection élargit alors ses horizons. Direction Rome pour les championnats du monde. L’occasion pour nos deux picards de côtoyer de grands noms de la natation.
Inconnue 1
Mélanie est 8ème.
Hénique§Mélanie
Je pense surtout à Aurore, Aurore Mongel parce qu’elle est vraiment… enfin, elle est exceptionnelle. Son 100m et son 200, c’est vraiment génial, quoi. Oui, je pense souvent à elle, quoi. Et d’avoir fait équipe avec elle, je pense que ça fait vraiment plaisir, quoi.
Stravius§Jérémy
Je n’avais jamais vu une piscine aussi grande. Je n’avais jamais vu des athlètes aussi élevés, quoi. Michael Phelps, donc déjà, le voir lui, voilà, ça fait quelque chose, quoi.
Valérie Chopin
Depuis, Jérémy et Mélanie partagent la même envie, le même objectif : aller jusqu'au plus haut niveau avec, en ligne de mire, 2012 et les jeux olympiques de Londres. Le projet est ambitieux mais l’un comme l’autre ont de bonnes raisons d’y travailler.
Chrétien§Michel
Jérémy est un garçon qui a de grosses capacités physiques, une grande capacité de travail. Maintenant, je pense que la difficulté vient dans la construction d’une mentalité de haut niveau.
Valérie Chopin
Hygiène de vie, récupération, suivi médical, autant d’aspects sur lesquels Mélanie doit elle aussi plancher.
Chrétien§Michel
Elle nage très vite sur de courtes distances. Mais malheureusement, le 50m papillon n’existe pas aux Jeux. C’est le 100m. Donc maintenant, l’objectif, il est bien là : comment tenir un 100m papillon ? La réponse dans les 2 ans qui viennent.
(Musique)
Valérie Chopin
Alors on vient de le voir, Mélanie Hénique et Jérémy Stravius, ont le même objectif. C’est les JO 2012. Clairement, vous pensez, vous, qu’ils peuvent y arriver ?
Lecat§Stéphane
Ils ont participé au championnat du Monde de Rome cet été où ils ont bien figuré tous les deux. Donc bien sûr, c’est vraiment réalisable.
Valérie Chopin
Alors des picards médaillés internationaux, ça s’est déjà vu, ça ?
Lecat§Stéphane
Oui, donc il y a eu Catherine Plewinski au championnat d’Europe de Sheffield, il y a eu Stéphane Vossard qui été finaliste aux jeux olympiques de Barcelone, Robert Enier qui a fait les jeux de Moscou. Bon, moi-même également. Donc oui, c’est vraiment réalisable dans la région, oui.
Valérie Chopin
Et alors, j’imagine qu’en voyant Mélanie et Jérémy, justement, commencer à bien avancer, ça doit motiver du côté des clubs ?
Lecat§Stéphane
Oui, ça uscvitebveascopt d envie dans les clube. Etju’enoublvie, malheureusement,FaloipanAgnrèe. Maision r unvuiveir de nageur, en ftit,minimes qui ont bienexplolité leurs ontenitalitst, l été dernier, au championnat de France, t ion eprère que dtic, 2012 voir 206), ilsepuiisent vraimentexplolicer à haut niveau.
Valérie Chopin
les clubs, les entraîneus y travaillent. Alors vous arlvizt de aloipanAgnrèe. Je vous tropuse deble réouvrier. Direction Abbevillu.
.
.
>
.aside">