L'orchestre symphonique d'Amiens futur Orchestre de Picardie

16 juin 1981
03m 39s
Réf. 00702

Notice

Résumé :

Créé en 1933, disparu en 1964, l'orchestre symphonique d'Amiens renaît après la réforme du conservatoire d'Amiens qui devient conservatoire national de la Région Picardie. Présentation par Louis Lantoine, directeur du conservatoire et chef d'orchestre.

Date de diffusion :
16 juin 1981
Source :
Personnalité(s) :
Lieux :

Éclairage

Ce document diffusé en 1981 nous fait assister à la renaissance de l'Orchestre Symphonique d'Amiens qui deviendra en 1985 le Sinfonietta orchestre régional de Picardie et en 1995 l'Orchestre de Picardie. Créé à l'origine en 1933 par le directeur du conservatoire d'Amiens Pierre Camus, l'Orchestre symphonique d'Amiens était en effet disparu en 1964, pour renaître en 1981 sous la forme d'un rassemblement des professeurs et élèves du Conservatoire amiénois, devenu entre-temps Conservatoire National de Picardie. L'aventure ne dura pas longtemps et s'arrêta en 1983. A la fin de l'année 1984, l'orchestre est relancé avec l'aide de la ville d'Amiens et du conseil général de la Somme. Mais dans l'année 1985, la ville d'Amiens souhaitant se désengager, c'est le conseil régional qui reprend le financement l'orchestre qui prend le nom de Sinfonietta orchestre de Picardie. Il devient à cette occasion un orchestre professionnel sous la direction du chef d'orchestre Alexandre Myrat et se partage pour la diffusion de la musique en Picardie avec l'orchestre de chambre Pupitre 14 qui avait été créé en 1972 avec l'aide des trois conseils généraux (Aisne, Somme et Oise). Enfin, en 1995, Pupitre 14 et le Sinfonietta fusionnent sous la houlette du Conseil régional et des trois conseils généraux pour donner l'Orchestre de Picardie.

Depuis 1985, l'orchestre sillonne la région (à raison d'une petite centaine de performances annuelles), voyage à l'étranger, assure des coopérations avec les orchestres d'autres régions (l'Orchestre symphonique de Bretagne, l'Orchestre de l'Opéra de Lille etc...)

Des chefs prestigieux se sont succédé à sa tête depuis sa création, à commencer par Louis Langrée qui, après Lyon et la Camerata de Salzburg vient d'être nommé en 2012 à la tête de l'orchestre de Cincinnati. Il y eut ensuite entre 1998 et 2002 Edmon Colomer fondateur de l'Orchestre national des Jeunes en Espagne, puis directeur artistique et chef de l'orchestre des Baléares. L'actuel directeur, nommé en 2011, est le chef d'orchestre néerlandais originaire de Rotterdam Arie van Beek, qui fut directeur musical de l'Orchestre d'Auvergne de 1994 à 2010 et qui, à compter de septembre 2013, sera également directeur musical de l'Orchestre de Chambre de Genève. Quant au programme de l'orchestre Symphonique de Picardie citons, outre son activité symphonique, d'importantes productions lyriques telles :

Don Giovanni puis Madame Butterfly en 2004, à l'Opéra de Lille, mis en scène par Jean-François Sivadier ;

La Flûte enchantée, en 2006 dans une coproduction du Théâtre de la Monnaie, de l'Opéra de Lille, de la Fondazione Teatro San Carlo de Naples et du Théâtre de Caen ;

L'Italienne à Alger en novembre 2007, avec dans une mise en scène de Sandrine Anglade.

On soulignera enfin que l'Orchestre de Picardie a créé en 2004 un réseau européen d'orchestres symphoniques, unique en son genre, ONE Orchestra Network for Europe qui porte des projets de mobilité des artistes et des oeuvres à travers 11 pays de l'Union européenne.

Jacques Darras

Transcription

(Musique)
Pierre Jung
La création de cet orchestre, qui se produira donc pour la première fois jeudi soir à Amiens, est en fait le couronnement d’une année de réforme. Le conservatoire de musique d’Amiens, vieille institution avec ses rites et ses habitudes fait, en effet, peau neuve. Le fait que les élèves, leurs parents et tous les habitants puissent enfin voir jouer en publics les professeurs n’est pas le moindre mérite de cette rénovation.
(Bruit)
(Musique)
Louis Lantoine
Ce n’est pas une saison musicale que nous essayons de construire. Nous essayons simplement de démontrer que nous pouvons avoir un orchestre de niveau professionnel à Amiens. J’espère qu’après ce concert, on nous donnera les moyens de faire à nouveau quelques concerts avec un tel programme.
(Musique)
Pierre Jung
Autre nouveauté : dès la rentrée prochaine, en septembre, le conservatoire obtiendra davantage de subventions, notamment de l’Etat. C’est une des conséquences de son nouveau statut de conservatoire national (c’est le mot important) de la région Picardie.
(Musique)
Louis Lantoine
Cela va nous permettre de recruter des professeurs supplémentaires sans toutefois augmenter le nombre d’élèves, car en ce moment, les conditions de travail sont très mauvaises et dans certaines classes de solfège, il y a 40 élèves. C’est beaucoup de trop. Et nous allons pouvoir avoir aussi quelques disciplines supplémentaires. Je pense aux classes de déchiffrage et à l’aménagement de certaines classes.
(Musique)
(Bruit)