L'Alcazar à Marseille

31 mars 2004
02m 15s
Réf. 00273

Notice

Résumé :

L'Alcazar de Marseille, rendu célèbre par Marcel Pagnol, était un cabaret où de nombreuses célébrités du music hall telles que Fernandel ou Yves Montand ont fait leurs débuts. Aujourd'hui, la salle de spectacle a laissé la place à une bibliothèque qui s'élève sur quatre étages.

Date de diffusion :
31 mars 2004
Source :
Personnalité(s) :

Éclairage

Le théâtre de l'Alcazar, qui pouvait accueillir deux mille personnes, avait ouvert en plein centre de Marseille, cours Belsunce, en 1857. Il fonctionna, avec quelques vicissitudes (incendie en 1873, fermeture provisoire en 1887, fermetures fréquentes pendant l'Occupation) pendant plus d'un siècle, accueillant les grandes vedettes françaises du music-hall et du tour de chant, mais aussi des spectacles proprement marseillais, comme les revues qui alternaient sketches et chansons, et se faisaient l'écho de la vie marseillaise de l'époque. Le public de l'Alcazar, surtout celui du "poulailler" était réputé comme particulièrement difficile, pouvant faire un triomphe à l'artiste ou l'éconduire par ses sifflets. Raimu, Fernandel, Tino Rossi et Yves Montand y firent leurs débuts, avant de "monter" à Paris. Concurrencé par le développement du cinéma puis de la télévision, l'Alcazar, après une première faillite en 1964, ferme définitivement ses portes le 9 août 1966. En 1979, l'ensemble des salles du music-hall est détruit, seule subsiste la façade et sa célèbre entrée, avec ses boiseries surmontées d'une grande marquise.

En 1997, la mairie de Marseille décide d'y installer la nouvelle bibliothèque municipale à vocation régionale (BMVR). La première pierre est posée par le maire, Jean-Claude Gaudin, en 2000. Les architectes Adrien Fainsilber et Didier Rogeon construisent une bibliothèque sur quatre niveaux, en privilégiant l'éclairage naturel : façade de verre et de marbre, rue intérieure surmontée d'une verrière ; l'entrée de l'ancien music-hall avec ses boiseries et sa marquise refaite à neuf à l'identique étant maintenue.

Le nouvel équipement de 20 000 m2 qui associe bibliothèque et espace culturel est ouvert au public en mars 2004. Il est organisé en espaces thématiques, autour de huit départements : Jeunesse, Musique, Langues et Littératures, Sciences et Techniques, Arts et Spectacles, Civilisation, Sociétés, Patrimoine. Des équipements spécifiques et des collections adaptées sont proposés aux déficients visuels dans l'espace "lire autrement". La BMVR de l'Alcazar fait également place à l'Académie de Marseille, fondée en 1726, et au cabinet Louis Brauquier, avec les livres et les souvenirs de voyage du poète, légués après sa mort par sa soeur en 1978.

Site internet :

La bibliothèque de Marseille.

Bernard Cousin

Transcription

Daniel Bilalian
Alors retrouvons le sourire maintenant avec l'Alcazar de Marseille. Voilà un nom qui sonne bon le Midi, et l'oeuvre de Marcel Pagnol. Des générations de marseillais y ont vu défiler les célébrités de l'époque : Fernandel, Yves Montand à leurs débuts. Aujourd'hui, la chanson a laissé place à la lecture, eh bien l'Alcazar c'est désormais une très grande bibliothèque. Francis Mazoyer et Christophe La Rocca.
Francis Mazoyer
L'Alcazar en pleine renaissance. Cette façade qui a repris des couleurs, c'est la mémoire de Marseille. Ce fut l'un des hauts lieux du music-hall français jusqu'à extinction des lumières en 1966. Aujourd'hui, l'Alcazar est devenu un petit Beaubourg. Une bibliothèque de 4 étages, 20 000 m2, et en plus, l'ouvrage plaît aux Marseillais.
Inconnu
C'est fantastique, c'est une merveille à tous points de vue. Et puis c'est un événement essentiel pour Marseille, c'est capital.
Serge Botey
Je dirais qu'elle a tous les éléments de la modernité en gardant l'âme d'une bibliothèque. Le puits de lumière tel qu'il est, ces ascenseurs qui sont des ascenseurs merveilleux et qui permettent encore cette dimension de la lumière.
Francis Mazoyer
Un lieu où la lecture est à la portée de tous. Pour les mal-voyants, des petites merveilles de technologie, un agrandisseur de mots, cet étrange scanner transforme le texte en une voix synthétique.
Vois synthétique
Dans la vallée de [incompris] presque au niveau de la mer et avec les nuages enfin au-dessus de soi on erspire l'air unique de l'Amazonie.
Roger Alessi
Pour des gens comme moi, comme on n'a pas une bonne vue c'est, c'est le néant complet. Donc avec des trucs comme ça, une machine comme ça, ce serait déjà le livre.
Francis Mazoyer
La grande bibliothèque de Marseille, c'est 1 million d'ouvrages, dont 350 000 en libre accès. Une salle réservée aux initiés regorge de livres anciens, celui-ci date du moyen âge.
Inconnue
C'est simplement des manuscrits enluminés, vous avez le texte ici...
Francis Mazoyer
Ici on manipule les documents avec précaution.
Brigitte Blanc
Lorsque l'on consulte des documents comme des cartes, des photos et essentiellement des manuscrits, on demande aux lecteurs en fait de mettre des gants blancs pour ne pas abîmer les documents.
Francis Mazoyer
Ce nouvel Alcazar flambant neuf est prêt à accueillir quelques 10 000 visiteurs par jour.