Exposition de céramique à Vallauris

23 juillet 1957
02m 11s
Réf. 00309

Notice

Résumé :

L'exposition 1957 de céramiques à Vallauris jouit cette année d'un prestige particulier en raison de la participation de Pablo Picasso, qui présente plusieurs pièces. L'artiste est venu en famille visiter l'exposition.

Date de diffusion :
23 juillet 1957
Source :

Éclairage

Vallauris, village situé entre Cannes et Antibes, a une tradition de fabrication de céramique culinaire, qui a connu son apogée au XIXe siècle. Cette production traditionnelle rencontre des difficultés avec la concurrence des ustensiles en métal au XXe siècle, et une reconversion vers des productions de céramique artistique est entamée avant la Seconde Guerre mondiale.

Picasso, qui s'intéressait depuis longtemps à la poterie, visite l'exposition "Poteries, fleur et parfums" de Vallauris en 1946. Il va peu après s'installer à Vallauris et travailler régulièrement, avec l'atelier Madoura de Suzanne et Georges Ramié, à la réalisation d'oeuvres céramiques. Il poursuivra cette activité de céramiste pendant plus de vingt ans, réalisant plus de quatre mille pièces.

Picasso réalise des décors d'objets de céramique traditionnels, comme les assiettes ou les plats, sur lesquels il dessine ses thèmes favoris : la tauromachie, les animaux (poissons, oiseaux...) et des portraits. Mais rapidement il intervient aussi sur la forme des objets, transformés avant le séchage de l'argile, par des apports ou des incisions, pour réaliser une véritable création en trois dimensions. Les becs verseurs peuvent devenir des têtes d'animaux, les anses d'un vase, les bras d'une femme ou les ailes d'une chouette. Il invente aussi la pâte blanche, qui est une céramique décorée en relief et non émaillée.

Par ailleurs, il utilise le procédé de la linogravure, travaillée avec l'imprimeur Hidalgo Arnera pour les affiches annonçant les expositions de céramiques de Vallauris. Picasso réside à Vallauris jusqu'en 1955, et il fait don à la ville de la sculpture d'extérieur L'homme au mouton.

L'activité de céramiste de Picasso à Vallauris contribua à faire connaître le travail des autres artistes céramistes, comme Picault, Ozère, Capron etc. Quelques années plus tard, Jean Marais entama, lui aussi, une carrière d'artiste céramiste à Vallauris, qu'il poursuivit jusqu'à la fin de sa vie.

Bernard Cousin

Transcription

(Musique)
Toursky
L'exposition des potiers de Vallauris a revêtu cette année un caractère exceptionnel, en raison de la participation de Picasso. Picasso, qui vient de présenter au public un ensemble assez éblouissant, illustrant la plupart des recherches de cet artiste qui n'a pas fini de garder à son temps la jeunesse et le sel. Picasso devait arriver avec ses enfants et parcourir les oeuvres de ses confrères et amis, Madoura, Innocenti, Ozère, Picault. Si l'influence du maître de Guernica n'est pas toujours lisible, on en décèle pas moins, au travers des tentatives et des réussites cette leçon de courage, qui a toujours serré les dents de Picasso sur les terrifiants pépins de la réalité, comme l'a dit Jacques Prévert.. Comme dans tous les vernissages, l'encre a coulé au nom de l'admiration et de l'amitié. Car on ne peut imaginer Picasso sans l'amitié. Une amitié dont il chauffe toujours le four insatiable de sa curiosité.
(Musique)
Toursky
Visites et commentaires, Jean Cocteau était là. Riant encore d'avoir été pris à l'entrée pour son propre père par une jeune personne qui sans doute ignorait son immortalité. Il y en eut pour tous les goûts, il y en eut pour tous, et même pour les midinettes. Car elles étaient venues acclamer Jean Marais, Jean Marais qui tourne actuellement sur la côte «Un Amour de poche». Et malgré l'exiguïté de ce titre, aucune admiratrice ne put le dérober.