Rentrée à la faculté d'Avignon

24 octobre 1963
01m 12s
Réf. 00334

Notice

Résumé :

Le centre d'enseignement supérieur scientifique dépendant de l'Université d'Aix Marseille vient d'ouvrir ses portes à Avignon. 160 étudiants du Vaucluse, du Gard et des Bouches-du-Rhône sont inscrits. Le centre est installé dans les locaux de l'ancienne école normale.

Date de diffusion :
24 octobre 1963
Source :

Éclairage

Au cours des années soixante, les effectifs d'étudiants augmentent considérablement, conséquence du baby-boom qui suit la Libération et de l'expansion économique et sociale qui s'accompagne d'une augmentation des niveaux d'instruction et de qualification. Or la carte universitaire a peu changé depuis le XIXe siècle et la France compte seulement seize villes universitaires dans les années cinquante. Les vieilles facultés, souvent édifiées au coeur des villes, ne peuvent plus assurer l'accueil des nouveaux flux étudiants. C'est le cas de l'Université d'Aix-Marseille qui va sortir de ses localisations traditionnelles, tant à Aix qu'à Marseille. Outre la construction de nouveaux bâtiments, une solution d'urgence est celle de la création d'annexes universitaires dans les autres grandes villes de la région : Avignon, Toulon puis Nice.

Le centre universitaire scientifique d'Avignon, dont l'ouverture est l'objet du reportage, est une annexe de la Faculté des Sciences de Marseille, tout comme le Collège littéraire universitaire le sera de la Faculté des Lettres d'Aix. Établissements de proximité, destinés à soulager les grandes facultés voisines, ils ne dispensent que des enseignements de première année (propédeutiques littéraire et scientifique), assurés d'ailleurs par les enseignants d'Aix ou de Marseille. Des locaux sont souvent disponibles dans ces villes moyennes, comme les anciennes Ecoles Normales d'instituteurs. Le nombre d'étudiants concernés est relativement modeste comme l'indique le commentaire.

Toutefois, cela permet au journaliste de situer cette ouverture universitaire dans l'histoire longue. En effet en 1303, avant même l'installation de la papauté en Avignon, le pape Boniface VIII a autorisé la création d'une Université, essentiellement consacrée au droit, qui durera jusqu'en 1793, date de la disparition des universités d'Ancien Régime qui avaient peu de choses à voir avec les institutions contemporaines. Si cette affirmation de continuité est donc contestable, la fonction universitaire d'Avignon ne fera que se renforcer, puisqu'au cours des années 1960, des enseignements de licence s'ajouteront à la propédeutique et le centre universitaire d'Avignon deviendra une université indépendante après 1968 avec l'application de la loi d'orientation de l'enseignement supérieur (loi Faure). L'Université d'Avignon sera ainsi une des premières universités implantées en ville moyenne et considérées comme un outil d'aménagement du territoire et du développement local dans les années 1980.

Nicole Girard

Transcription

(Musique)
Journaliste
Depuis quelques jours, Avignon est redevenue une ville universitaire. Le Centre d'Enseignement Supérieur Scientifique, dépendant de la faculté d'Aix-Marseille, a ouvert ses portes. Il existe, en France, 14 établissements semblables, dont le rôle est d'alléger l'effectif des facultés voisines. On y prépare les certificats prpédeutiques de mathématiques, physiques et chimie et sciences naturelles.
(Musique)
Journaliste
Pour l'instant, 160 élèves sont inscrits au centre d'Avignon. Ils sont, en majorité, originaires du Vaucluse, du Gard et des Bouches-du-Rhône. Le centre s'est installé dans les locaux de l'ancienne Ecole Normale, et dispose de classes, laboratoires et amphithéâtre, agréablement cernés par un magnifique parc ombragé.
(Musique)
Journaliste
Ainsi, la ville d'Avignon renoue avec un passé universitaire vieux de 660 ans, puisque la première faculté y fut crée en l'an de grâce 1303, et qu'elle ne ferma ses portes qu'avec la chute de l'Ancien Régime.
(Musique)