Le centre commercial Carrefour à Vitrolles

01 octobre 1970
01m 21s
Réf. 00383

Notice

Résumé :

A Vitrolles, l'ouverture au public du nouveau centre commercial Carrefour donne lieu à une fête populaire. Le centre a une façade de 470 mètres de longueur et possède 22 000 m² de surface, pour exposer tous les produits. Il y a 4000 places de parking, un restaurant, un pub, une station service et une banque.

Date de diffusion :
01 octobre 1970
Source :

Éclairage

Les années soixante-dix voient se multiplier en France de nouvelles formes d'implantation commerciale, celles de la grande distribution. Dans un premier temps, dans les années soixante, on voit apparaître des supérettes puis des supermarchés relativement proches des quartiers denses dans les années soixante, qui ont en commun d'être de grandes surfaces commerciales en libre-service, rassemblant la totalité des produits alimentaires ou non alimentaires quotidiens traditionnellement dispersés dans de petits commerces spécialisés. La véritable révolution commerciale a lieu par la suite avec l'implantation généralisée d'"hypermarchés", caractérisés par le gigantisme et la localisation en grande périphérie, à proximité des grandes voies de circulation. Ce modèle de distribution, imité du système nord-américain, est le fait de commerçants avisés, d'anciennes sociétés succursalistes (du type Casino) qui ont compris et anticipé les changements urbains et les nouveaux comportements de consommation. La France d'alors voit se multiplier les enseignes et les implantations, beaucoup plus fortement et rapidement que ses proches voisins européens.

Il faut donc rappeler le contexte de l'extension des grandes surfaces. Il se caractérise par la croissance économique, le plein emploi ou presque, la hausse du pouvoir d'achat et donc l'accès à une consommation de masse pour les biens d'équipements ménagers, l'automobile, l'habillement etc. Parallèlement, la croissance urbaine très forte entraîne le développement de quartiers périphériques plus ou moins bien desservis et équipés. La grande distribution est indissociable de la consommation de masse et, dans ses localisations, de la généralisation de l'automobile comme mode de transport individuel et familial et de la construction d'autoroutes et rocades urbaines.

L'exemple du Carrefour de Vitrolles, objet du reportage, est tout à fait illustratif de ce processus. D'abord par la date d'ouverture en 1970, il est l'un des premiers "hypers" de France. Par sa localisation, relié à Marseille par quelques kilomètres d'autoroute, à proximité de l'aéroport et d'une grande zone d'activités en construction (la zone industrielle de Vitrolles), il participe du développement de l'Est de l'Etang de Berre, espace privilégié de ce que l'on a appelé le "desserrement marseillais" pour des activités à l'étroit dans la ville, avant que l'on se rende compte qu'il s'agissait aussi d'une perte de richesse pour elle. Pionnier du gigantisme, il est l'un des plus grands de France et d'Europe, avec 22 000 m2 de surfaces commerciales qui seront ensuite portées à plus de 30 000, et surtout des parkings immenses (4 000 places). Le reportage insiste à juste titre sur ce qui est l'innovation du Carrefour de Vitrolles et une découverte pour les clients : la galerie commerciale en forme de rue, la reconstitution d'une sorte de ville avec des restaurants, des banques, une station-service. Le commentaire souligne ce qui va en faire l'attrait : ce n'est pas qu'un lieu de vente, c'est aussi un lieu de sortie, de loisirs. Rapidement les grands hypermarchés périphériques de Marseille (Vitrolles, Plan-de-Campagne, La Valentine), tiendront lieu de centre-ville pour les habitants des quartiers populaires.

Nicole Girard

Transcription

(Musique)
Journaliste
A quelques kilomètres de Marseille, au pied du rocher de Vitrolles, l'ouverture au public d'un nouveau centre commercial donne lieu depuis hier à une grande fête populaire. Les installations de vente réunies derrière une façade de 470 mètres de longueur et sur 22.000 mètres carrés de surface ont été rationnellement réparties et leur attrait décoratif souligné par celui des produits exposés. Les 4.000 places de parking offertes tout autour des rayons constituent pour leur part un élément de séduction supplémentaire pour ce style de commerce. Pour marquer les premières journées d'existence de cette ville puisqu'on y note la présence de restaurants, d'un pub, d'un bar, de station-service auto et d'une banque, un programme de festivités a été mis sur pied et présentés sous le chapiteau de 6.000 places que nous avons vu au début de se reportage. Mais le gigantesque magasin est déjà, nous semble-t-il, un spectacle en soi, et l'on peut même y flâner sans idée bien arrêtée. Les nombreux gadgets équipant chaque rayon nous donneront chaque fois l'envie d'aller y voir de plus près.
(Musique)