Le sculpteur César décoré par Gaston Defferre à Marseille

06 mars 1982
02m 39s
Réf. 00448

Notice

Résumé :

Le sculpteur marseillais César reçoit la distinction d'officier de l'Ordre National du mérite. La décoration lui est remise par le député maire de Marseille, au cours d'une cérémonie dans les salons de la Mairie.

Date de diffusion :
06 mars 1982
Personnalité(s) :

Éclairage

César Baldaccini est né à Marseille, dans le quartier de la Belle-de-Mai, en 1921. Il a été élève à l'École des Beaux-Arts de Marseille puis à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il s'intéresse dès les années cinquante au travail de la ferraille et de matériaux de récupération peu coûteux, réalisant notamment des sculptures d'animaux, dont le poisson qui en 1954 lui vaut le "Prix des Trois Arts". À Paris, il fait la connaissance de Picasso et de Giacometti, qui vont influencer son oeuvre.

En 1956, il participe à la biennale de Venise, puis il met au point la technique des "compressions", réalisées au départ à partir de carcasses de voitures, et celle des "expansions" en polyuréthane. Il crée en 1965 Le Pouce, d'une hauteur de 1,85m, qui a été décliné ensuite en des dimensions plus importantes, notamment aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988. Après une première exposition à New York en 1961, le travail de César est reconnu internationalement.

En 1971, il réalise, pour sa ville natale, une sculpture monumentale installée sur la Corniche pour un Mémorial des Rapatriés. En 1976, c'est une de ses oeuvres qui est choisie pour récompenser chaque année les meilleurs films français, dans une cérémonie qui va porter son nom : les Césars.

En 1982, il reçoit des mains du député maire de Marseille la distinction d'officier dans l'Ordre national du Mérite, lors d'une cérémonie organisée à la ville de Marseille. Le sculpteur d'avant-garde, qui se présentait comme "un autodidacte absolu", dont l'oeuvre s'inscrit dans le courant artistique du Nouveau Réalisme, est très ému au moment de recevoir cette décoration.

En 1985, il achèvera Le Centaure, sculpture de 4,70 m de haut, en hommage à Picasso. En 1988, César recevra le prix Rodin. Une grande rétrospective de son oeuvre sera organisée à la galerie nationale du Jeu-de-Paume en 1997 où il expose ses Grands Autoportraits aveugles, sortes de dialogues avec la mort. César mourra à Paris en décembre 1998, et recevra de multiples hommages posthumes. En 2008, dix ans après sa disparition, la fondation Cartier présentera une grande exposition consacrée à ses oeuvres.

Bernard Cousin

Transcription

Présentateur
Qui recevra cette fameuse coupe de France des mains du président de la République ? Mystère encore. La seule chose certaine, c'est que le précieux vase gardera sa forme originelle. Pas question, donc, pour le moment de le transformer en pale d'hélice comme celle que vous voyez derrière moi. Pas question, donc, de la confier à César pour qu'il la modifie comme il a pu le faire avec les Oscars du cinéma français. César, le Marseillais, César dont le nom propre - un pseudonyme, en fait - est devenu, à force de célébrité, un nom commun. César qui, depuis ce matin, est officier, officier de l'Ordre national du mérite s'entend, décoration remise par Gaston Defferre tout à l'heure à la mairie.
Journaliste
Tous les promeneurs de la Corniche connaissent le Mémorial des rapatriés réalisé en 1971 par César. Cet enfant de la Belle de Mai a explosé dans le monde entier. Les Beaux-Arts de Marseille, puis Paris, César Baldaccini utilise la ferraille soudée en 1956 et réalise ses premières compressions de voiture en 1960. Il continue de travailler la ferraille en 1965 avec la Victoire de Villetaneuve et la Pacholette en 1966. Sculpteur de renommée internationale, il a reçu, ce matin, les insignes d'officier de l'Ordre national du mérite.
Gaston Defferre
Nous avions Pagnol, et nous, Marseillais, nous pensions que il fallait sans doute encore un siècle, peut-être plus, avant que, de nouveau, Marseille ait un fils célèbre dans le monde entier. Et puis César est venu. Nous vous faisons officier de l'Ordre national du mérite.
(applaudissements)
César
Il est certain que je suis très touché, très ému de me retrouver dans ma mairie avec mon maire. Je suis... C'est bête d'être troublé. Je suis troublé. C'est idiot, hein ? Si vous voulez, enfin, vous savez que je suis marseillais et je suis resté un émigré à Paris depuis bientôt 40 ans.
Journaliste
César, vous avez complètement craqué aujourd'hui ?
César
Oui, je n'ai pas été... J'ai cru que... Je n'ai pas été...
Journaliste
C'est la joie, c'est l'émotion ?
César
Oui. Je ne croyais pas que j'aurais marché dans le jeu mais j'ai marché.
Journaliste
César, ça ne ferait pas une belle compression, ça ?
César
Ben, je crois pas, ça se casserait.