La Cité du Livre à Aix en Provence

23 février 1989
04m 39s
Réf. 00492

Notice

Résumé :

La Cité du Livre a été aménagé dans l'ancienne usine de fabrication d'allumettes. Elle se constitue d'un ensemble de pavillons, où se répartissent  la bibliothèque adulte, la bibliothèque enfant, la discothèque, la vidéothèque, la salle de consultation des ouvrages anciens. Aujourd'hui la bibliothèque Méjanes comptabilise près de 400 000 documents.

Type de média :
Date de diffusion :
23 février 1989
Source :

Éclairage

En 1786, les États de Provence acceptent la donation qui est faite à la province par Jean-Baptiste Piquet, marquis de Méjanes, de son importante bibliothèque d'érudit et d'homme des Lumières. Celle-ci sera abritée pendant deux siècles dans le bâtiment de l'Hôtel de ville d'Aix. Enrichie au fil du temps par d'autres donations et des achats, elle compte 400 000 unités bibliographiques, parmi lesquelles des manuscrits anciens (XIe siècle), des livres imprimés du XVe siècle (360 incunables), des ouvrages d'arts précieux etc. En 1984, le conseil municipal d'Aix-en-Provence décide d'acquérir les bâtiments de la fabrique des allumettes, édifiés au début du siècle, et désaffectés depuis les années 70, pour y transférer la bibliothèque Méjanes, trop à l'étroit dans les salles de l'Hôtel de ville. L'architecte a conservé la structure métallique des bâtiments de la SEITA, les regroupant par une "rue" sous verrière. Au total, c'est un ensemble de 10 000 m2 qui est inauguré le 25 février 1989 par le maire Jean-Pierre de Peretti. Le fonds ancien, constitué notamment par le legs Méjanes, est conservé dans des réserves spécifiques, alors que les nouvelles acquisitions (livres et disques) sont mises directement à la disposition du public dans de vastes salles de consultation.

Peu après, la nouvelle municipalité, élue en mars 1989, sous la conduite de Jean-François Picheral, reprend et développe cet équipement culturel en en faisant le centre d'une "Cité du Livre", inaugurée en 1991 et dotée d'un amphithéâtre pour accueillir des manifestations culturelles, de salles d'exposition et de locaux abritant, autour d'un projet culturel commun, une série de partenaires institutionnels et associatifs : le département information et communication "Métiers du livre" de l'IUT, l'Agence régionale du livre, les "Écritures croisées", l'Institut de l'image, la Fondation Saint-John Perse, le Collectif de bibliothécaires et intervenants en action culturelle. La direction en est confiée à Danielle Oppetit en 1991, puis à Gilles Eboli en 1998.

Dans le cadre de l'achèvement du nouveau quartier Sextius-Mirabeau, de nouveaux bâtiments à vocation culturelle sont édifiés sous la municipalité de Maryse Joissains-Masini à côté de la Cité du livre : le Pavillon noir dédié à la danse (ballets Preljocaj), et le Grand Théâtre de Provence achevé en 2007. Ainsi, en un quart de siècle, s'est édifié, autour de ce que l'on appelait dans les années 80 la nouvelle Méjanes, tout un Forum culturel.

Bernard Cousin

Transcription

(Musique)
(Musique)
Journaliste
Quand on disait la Méjanes, tout le monde, à Aix, vous indiquait l'Hôtel de ville,
Daniel Leschi
Quand on disait «la Méjanes», tout le monde à Aix vous indiquait l'hôtel de ville, qui abrita pendant longtemps ce trésor culturel.
Journaliste
qui abrita, pendant longtemps, ce trésor culturel. Désormais, la Méjanes est aux Allumettes.
Daniel Leschi
Désormais la Méjanes est aux Allumettes.
Journaliste
On dira toujours la Méjanes, bien sûr, mais la fréquentation en sera plus facile.
Daniel Leschi
On dira toujours la Méjanes bien sûr, mais la fréquentation en sera plus facile.
Journaliste
Dans ces anciens locaux industriels dignes d'un Baltard provençal, la culture,
Daniel Leschi
Dans ces anciens locaux industriels, digne d'un Baltard provençal, la culture, comme dans une serre, va pouvoir s'épanouir.
Journaliste
comme dans une serre, va pouvoir s'épanouir.
(Musique)
(Musique)
Xavier Lavagne
Nous avons la chance d'avoir un très bon architecte, maintenant décédé, Philippe Deslandes,
Responsable
Nous avons eu la chance d'avoir un très bon architecte maintenant décédé, Philippe Deslandes, qui a su tirer parti de cet ensemble de pavillons, et à notre demande, il a pu construire un grand ensemble culturel, multimédia, comme on dit maintenant.
Xavier Lavagne
qui a su tirer parti de cet ensemble de pavillons, et à notre demande, il a pu construire un grand ensemble culturel multimédia, comme on dit maintenant. Non seulement nous avons la bibliothèque proprement dite avec la bibliothèque des enfants,
Responsable
Non seulement, nous avons la bibliothèque proprement dite, avec la bibliothèque des enfants, la bibliothèque des adultes, la consultation du fonds ancien là bas, mais nous avons aussi une discothèque de prêt, où l'on pourra emprunter des disques laser, et des disques compacts, et des cassettes.
Xavier Lavagne
la bibliothèque des adultes, la consultation du fond ancien, là-bas, mais nous avons aussi une discothèque de prêt, où l'on pourra emprunter des disques lasers... des disques compacts et des cassettes, et puis dans la suite, nous aurons une artothèque,
Responsable
Et puis dans la suite, nous aurons une artothèque, c'est-à-dire un lieu où l'on pourra emprunter des oeuvres d'art, comme on emprunte des livres et puis on les rapporte au bout de 3 semaines, de la même manière.
Xavier Lavagne
c'est-à-dire un lieu où l'on pourra emprunter des oeuvres d'art comme on emprunte des livres, et puis on les rapporte au bout de trois semaines, de la même manière. Et puis nous avons tout un bâtiment animation avec deux salles,
Responsable
Et puis nous avons tout un bâtiment animation, avec 2 salles dans lesquelles on peut faire des expositions, et une salle de conférence de 165 places.
Xavier Lavagne
dans lesquelles on peut faire des expositions et une salle de conférence de 165 places. Voilà rapidement tracé le...
Responsable
Voilà rapidement tracé...
Daniel Leschi
Oui, oui, j'allais dire c'est presque trop court parce que, il y a énormément de choses, on n'a pas le temps de faire le tour en une dizaine de minutes.
Journaliste
J'allais dire c'est presque trop court parce qu'il y a énormément de choses. On n'a pas le temps d'en faire de tour en une minute. Et il y a, évidemment aussi, la façon dont vous allez maintenant, classer tout ces livres, que ce soient les anciens ou les nouveaux.
Responsable
Ah non, non.
Daniel Leschi
Et il y a évidemment aussi la façon dont vous allez maintenant classer tout ce fonds de livres, que ce soient les anciens ou les nouveaux, bien sûr.
Xavier Lavagne
Alors ce qui était ancien a gardé son classement de l'Hôtel de ville dans les magasins.
Responsable
Ce qui était ancien a gardé son classement de l'hôtel de ville, dans les magasins.
Xavier Lavagne
Ce qui, au contraire, est récent, ce qui est en accès direct pour les lecteurs ici, dans cette salle,
Responsable
Ce qui au contraire est récent, ce qui est à, en accès direct pour les lecteurs ici, dans cette salle, et à la salle de la jeunesse et à la discothèque, euh a reçu un classement par grandes catégories du savoir, dit le classement Dewey,
Xavier Lavagne
et à la salle de la jeunesse et à la discothèque, a reçu un classement par grande catégorie du savoir, dit le classement Dewey, que l'on retrouve dans toutes les bibliothèques de ce type,
Responsable
qu'on retrouve dans toutes les bibliothèques de ce type, et nous l'avons un peu amélioré en mettant suivant les étiquettes de couleur suivant chacune des classes.
Xavier Lavagne
et nous l'avons un peu amélioré en mettant souvent des étiquettes de couleur, et dans chacune des classes. Alors ce qui est la classe 9, l'histoire et la géographie, a une étiquette violette ; ce qui est...
Responsable
Alors ce qui est la classe 9, l'histoire et la géographie a une étiquette violette, ce qui est, je vais me tromper dans les autres, il vaut mieux que je m'arrête.
Xavier Lavagne
Je vais me tromper dans les autres, il vaut mieux que je m'arrête.
Journaliste
L'essentiel, c'est qu'on s'y retrouve avec des couleurs.
Daniel Leschi
L'essentiel c'est qu'on s'y retrouve avec des couleurs.
Responsable
Voilà.
Xavier Lavagne
Voilà.
Journaliste
Alors il y avait, au départ, 4000 volumes, ce qui était déjà considérable.
Daniel Leschi
Il y avait donc au départ 80.000 volumes, ce qui était déjà considérable, et donc c'était en 1786.
Journaliste
Donc c'était en 1786. 200 ans après, il y en a combien ?
Responsable
C'est ça.
Daniel Leschi
200 ans après il y en combien ?
Xavier Lavagne
Maintenant, on peut dire que...
Responsable
Maintenant on peut dire que, mais, mais, je crois qu'il vaut mieux parler de 300.000 unités bibliographiques à la bibliothèque Méjanes,
Xavier Lavagne
Mais je crois qu'il vaut mieux parler de 300 000 unités bibliographiques [inaudible] Méjanes.
Daniel Leschi
Et c'est pas forcément des livres.
Xavier Lavagne
Et maintenant, on peut dire qu'on est certainement au-delà de 400 000.
Responsable
Voilà, et maintenant on peut dire qu'on est certainement au-delà de 400.000.
Journaliste
En ce qui concerne, par exemple, les journaux, je crois que vous auriez un fond de vieux journaux [inaudible].
Daniel Leschi
En ce qui concerne par exemple les journaux, je crois que vous avez un fond de, de, de vieux journaux.
Responsable
Le Journal des savants depuis l'origine, c'est-à-dire depuis le règne de Louis XIV, et les Mémoires de l'académie des sciences depuis les débuts aussi.
Xavier Lavagne
Le Journal des Savants depuis l'origine c'est-à-dire depuis le règne de Louis XIV. Et les Mémoires de l'Académie des Sciences depuis les débuts aussi.
Journaliste
Et au point de vue livres très anciens, je crois que vous avez un des premiers livres écrits...
Daniel Leschi
Oui, et au point de vue livres très anciens, je crois aussi que vous avez un des premiers livres écrits à la main pratiquement.
Xavier Lavagne
A la main ? Nous avons ... le plus ancien manuscrit ici est de l'extrême fin du XIe,
Responsable
Ah nous avons... Le plus ancien manuscrit ici est de l'extrême fin du XIe, c'est un Evangéliaire de la cathédrale qui ne vient pas par le marquis de Méjane d'ailleurs.
Xavier Lavagne
et c'est un Evangéliaire de la cathédrale, qui ne vient pas par le [inaudible] d'ailleurs, et puis nous avons 2600 manuscrits, donc de la fin du XIe à nos jours,
Responsable
Et puis nous avons 2.600 manuscrits, donc, de la fin du XIe à nos jours et 360 incunables, c'est-à-dire les tous premiers livres imprimés avant la date de Pâques 1501.
Xavier Lavagne
et 360 incunables c'est-à-dire les tous premiers livres imprimés avant la date de Pâques 1520.
Journaliste
Est-ce que ce sont des livres qui sont souvent consultés par les spécialistes ?
Daniel Leschi
Est-ce que ce sont des livres qui sont souvent consultés par les spécialistes ?
Xavier Lavagne
Par des spécialistes, oui.
Responsable
Euh par des spécialistes, oui, nous, nous avons un certain nombre de demandes et nous en profitons, nous apprenons beaucoup de choses, euh je dis, mes collaborateurs et moi-même n'est-ce pas.
Xavier Lavagne
Nous avons un certain nombre de demandes et nous en profitons, nous apprenons beaucoup de choses. Mes collaborateurs et moi-même, n'est-ce pas ? C'est ainsi qu'un manuscrit qu'on pourrait vous montrer a été daté, très précisément, à 5 ans près,
Responsable
C'est ainsi qu'un manuscrit qu'on pourrait vous montrer a été daté très précisément à 5 ans près, parce que il y a tel, tel, tel et tel détail qui font que...
Xavier Lavagne
parce qu'il y a tel, tel et tel détail qui font que... C'est très intéressant pour nous.
Daniel Leschi
Oui, oui bien sûr.
Responsable
Ce qui est très intéressant pour nous.
Journaliste
Et il y a des gens qui viennent pour vous apporter des renseignements de ce genre.
Daniel Leschi
Oui, c'est-à-dire, les gens qui viennent peuvent vous apporter des renseignements précieux. Autrement dit, ils viennent pas que ici, que pour prendre du savoir, ils en donnent aussi.
Xavier Lavagne
Oui.
Journaliste
Autrement dit, ils ne viennent pas ici que pour prendre du savoir, ils en donnent aussi.
Responsable
Oui, oui, et c'est ça la culture avec un grand C pour le coup.
Xavier Lavagne
C'est ça la Culture avec un grand C pour le coup. Voilà un incunable vénitien dans sa reliure d'origine. Une reliure qui a donc 520 ou 530 ans. C'est un Coran du XVIIe siècle, peut-être XVIIIe.