Premier coup de clap pour le feuilleton de France 3 Plus belle la vie

19 juillet 2004
01m 53s
Réf. 00542

Notice

Résumé :

Les studios de la Belle-de-Mai accueillent le tournage des premières séquences du feuilleton de la rentrée sur France 3 Plus Belle La Vie. C'est un marathon audiovisuel qui commence puisque cinq épisodes par semaine sont tournés tout au long de l'année. L'objectif est de recréer un feuilleton "choral", c'est-à-dire sans personnage principal, réaliste et qui met en scène les soucis quotidiens de gens ordinaires.

Date de diffusion :
19 juillet 2004
Source :

Éclairage

La série télévisée Plus Belle La Vie, également connue sous le sigle de PBLV, est un feuilleton français créé par Magaly Richard-Serrano, Bénédicte Achard, Georges Desmouceaux et Olivier Szulzynger avec pour réalisateur Michel Hassan. Sa première diffusion date du 30 août 2004 (le tournage débuta dès l'été) sur France 3, du lundi au vendredi à 20 h. 20, puis 20 h. 10 et depuis le 7 Janvier 2008 sur Gulli, du lundi au vendredi à 18 h. 50. Sa durée est de 24 minutes. Certains épisodes, lors d'événements exceptionnels, sont aussi diffusés en prime time. La part d'audience en janvier 2009 est de 23,2 %, soit environ six millions de téléspectateurs, un taux hors du commun pour un tel programme.

Ce feuilleton prend pour prétexte la vie supposée des habitants d'un quartier fictif de Marseille, le Mistral, situé au coeur de la ville (il est inspiré de celui du Panier). Les personnages forment une communauté de treize à quatre-vingt ans de toutes origines culturelles et sociales. Dès ses débuts, il a voulu s'inscrire dans la "proximité" par une composition sociologique crédible et en collant aux grands événements de l'actualité française.

Le feuilleton est tourné à Marseille, au studio du pôle Médias de la Belle-de-Mai, avec une cadence de cinq épisodes par semaine, ce qui nécessite deux équipes de réalisateurs et trois caméras. La plupart des épisodes sont tournés en intérieur (80 %) mais certaines scènes se réalisent aussi dans la ville même (20 %). Ainsi un véritable petit quartier a été reconstitué grâce aux 1 900 m2 de décors extérieurs et intérieurs fabriqués par l'équipe de France 3 de Marseille. À ses débuts, le feuilleton comptait 17 personnages principaux dont Roland Marci (joué par l'acteur Michel Cordes) patron du Mistral, un bar situé sur la place du même nom. Il entretient une liaison avec Mirta Torres (Sylvie Flepp) propriétaire du Sélect, un hôtel situé sur la place du Mistral. Une des séquences du reportage leur est d'ailleurs consacrée. Le feuilleton s'organise autour de deux types principaux d'intrigues : la vie privée des habitants du quartier et des intrigues criminelles où certains sont impliqués. Les histoires de coeur, de famille mais aussi les problèmes de la société actuelle rythment la vie des Mistraliens. La particularité du tournage et de la constitution de cette série fait converger la plupart des épisodes de Plus Belle La Vie avec les événements du jour de leur diffusion. Ainsi lorsqu'on se situe le 25 décembre, les Mistraliens fêtent aussi Noël. Cela permet d'ancrer au plus près le feuilleton dans la réalité du spectateur. Cependant, les premières analyses des spécialistes des médias, si elles soulignent l'audace par exemple de la mise en scène de l'intimité d'un couple d'homosexuels à une heure de grande écoute, remarquent la quasi inexistence des thématiques proprement sociales (le chômage, la précarité, etc).

Depuis la diffusion de ce reportage au Journal télévisé du soir à l'antenne de Marseille, le 19 juillet 2004, qui suivait le premier coup de clap de cette série, celle-ci a parcouru un important chemin. En effet, la saison 5 est actuellement en tournage et sera prochainement à l'écran. Malgré des débuts difficiles, la série a finalement trouvé son public qui ne cesse de croître au fil des épisodes, atteignant les 15 % de part d'audience que la chaîne s'était fixé comme objectif, au bout de six mois. Le 1 000e épisode a été diffusé le 11 juillet 2008. Cette série est devenue un véritable phénomène de société qui permet à France 3 de fidéliser un important public. Les prime time sont quant à eux de vrais succès qui rapportent d'importantes parts de marché (6,8 millions de téléspectateurs lors de la dernière diffusion de 2008).

Actuellement, la série est rediffusée à l'étranger (Belgique, Croatie, Italie), phénomène rare puisque les fictions françaises s'exportent plutôt mal d'habitude. De plus, sa popularité a aussi entraîné de nombreux produits dérivés (magazines, DVD, jeu vidéo, tee-shirt...). Un magasin s'est même ouvert dans l'été 2008 dans le très touristique quartier du Panier.

Bibliographie :

Mireille Thibault, Comprendre les Médias, Ellipses, Paris, 2005.

Sites internet :

Série Plus Belle La Vie

Maryline Crivello

Transcription

Présentateur
... de l'Arc. Dans un autre genre, les studios de la Belle de Mai à Marseille accueillaient aujourd'hui les premières séquences du feuilleton de la rentrée sur France 3, feuilleton baptisée «Plus belle la vie». C'est un marathon télévisuel qui commence puisque 5 épisodes par semaine seront produits tout au long de l'année. Un projet qui se veut ambitieux, avec notamment la volonté de recréer un feuilleton populaire, comme on n'en fait plus depuis les années 60. Olivier Chartier-Delègue et Louis Aubert étaient là lors du premier clap.
Michel Hassan
Attention ! 3, 2, 1, Action !
Olivier Chartier-Delègue
A Marseille, sur les plateaux de la Belle de Mai, la télévision fait son cinéma. Premier jour de tournage pour le nouveau feuilleton de France 3, «Plus belle la vie». A la rentrée, les téléspectateurs découvriront cette saga à raison de 5 épisodes par semaine. Pour les acteurs et les techniciens, c'est un marathon qui commence ...
Michel Hassan
Coupez !
Olivier Chartier-Delègue
Entre angoisse et excitation.
Michel Hassan
Si jamais, il y a un petit accrochage sur une phrase.
Sylvie Flepp
Oui.
Michel Hassan
Pas de drame,
Sylvie Flepp
Pas de drame.
Michel Hassan
On continue.
Sylvie Flepp
D'accord.
Michel Hassan
On fera un pick-up sur la phrase, ce n'est pas dramatique.
Olivier Chartier-Delègue
22 minutes de fiction télévisée à produire chaque jour. L'équipe n'a pas vraiment le temps de souffler. Seule solution pour tenir la cadence imposée, les séquences sont tournées en longueur par 3 caméras, travaillant de façon simultanée. L'essentiel du montage se fait en temps réel à mesure que les acteurs jouent sur le plateau.
Michel Cordes
Pour nous, c'est, c'est un travail qui est peut-être un tout peu plus proche du théâtre que les ... tournages habituels où on coupe beaucoup plus. Là on travaille en plan-séquence, donc on travaille des scènes, si vous voulez, voilà. Du point de vue du jeu du comédien, c'est quelque chose d'un petit peu différent d'un tournage classique, je dirais.
Olivier Chartier-Delègue
Jour après jour, Colette Renard, Michel Cordes, Sylvie Flepp, et toute la troupe de comédiens donneront vie au quartier du Mistral, les habitants de ce petit coin de Marseille réinventé deviendront bientôt les voisins de la France entière.
Présentateur
Une journée de repos avec sa femme et ses en...