La Société nautique de Marseille fête son cent vingt-cinquième anniversaire

23 septembre 2012
01m 31s
Réf. 01006

Notice

Résumé :
Née en 1887, la Société nautique de Marseille fête ses 125 ans, avec une parade de 125 bateaux dans le Vieux Port, au son de la fanfare installée sur un ponton.
Date de diffusion :
23 septembre 2012

Éclairage

À l’occasion de ses 125 ans, la Société nautique organise une fête sur l’eau, mettant à l’honneur 125 de ses bateaux, dans une grande parade. Cet anniversaire est l’occasion de rappeler l’attachement des sociétaires de ce yacht-club, dont certaines familles sont membres depuis plusieurs générations.
Depuis 1887, la Société Nautique de Marseille (SNM) organise des régates et des manifestations nautiques ; elle gère 600 places de bateaux (anneaux), une école de voile - destinée à l’apprentissage et à l’entraînement de sportifs de haut niveau - et un pôle de voiliers traditionnels. Cette association reconnue d’utilité publique en 1932, affiliée à la Fédération française de voile, se réunit sur son Pavillon Flottant, amarré dans le port face à la Mairie de Marseille. Celui-ci est classé depuis 2007 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.
La SNM, sacrée depuis plusieurs années consécutives meilleur yacht club français par l’Union Nationale de la Course au Large, organise de nombreuses compétitions : depuis 1948, le célèbre Vire Vire (1948), parcours côtier entre la rade nord et la rade sud de Marseille, attire des voiliers classiques centenaires, des barquettes ou des yachts plus modernes. La Semaine Nautique Internationale de Marseille (SNIM), compétition créée en 1965, accueille une flotte de près de 200 bateaux qui régatent pendant quatre jours : cette manifestation originale associe des équipages professionnels et amateurs. D’autre part, le club nautique met en valeur son pôle de voiliers de tradition - le plus important de Méditerranée - à l’occasion de la Calanques classique, circuit chargé de valoriser le savoir-faire des architectes et charpentiers de la première moitié du XXe siècle et le patrimoine environnemental des Calanques.
La liste des anciens présidents permet de constater l’implication de grandes familles marseillaises qui ont contribué à l’essor économique de la ville (Cyprien-Fabre, Régis, de Roux, etc) et à celui de la SNM. Le bateau de l’ancien maire de Marseille, Gaston Defferre, a marqué une date dans le yachting marseillais : le « Palynodie II » (1962), bateau de course aux lignes très pures, avec une faible surface mouillée, dessiné par un cabinet new yorkais et construit au Pharo, a été sacré trois fois champion de Méditerranée. Il est aujourd’hui classé monument historique, et fait partie du pôle tradition de la SNM.
Bibliographie
  • Maurice Dessemond, Société nautique de Marseille, du yachting à la plaisance. 125 ans au fil de l’eau et du temps, Agep, 2013.
  • André Mauric, Mémoires marines. 100 ans d’architecture navale, Paris, ed. Agep, 1989.
  • Site de la Société nautique de Marseille.
Marie-Françoise Attard-Maraninchi

Transcription

Journaliste
C’est en 1887 que la Société Nautique de Marseille a vu le jour. Un club de voile créé par une poignée de passionnés de la mer, un club devenu l’un des plus importants et des plus titrés de France. Aujourd’hui, si les bateaux ont changé, la passion est restée la même. Petits ou grands, modernes ou traditionnels, les bateaux de la Nautique font tous partie de cette histoire.
Bernard Amiel
Ce patrimoine, il faut le conserver et le transmettre. Je pense que c’est ça l’essentiel, parce que nous avons un pôle de voiliers tradition, mais il y a aussi des bateaux modernes ; et tout ça fait que, ce qui est intéressant pour les générations futures, c’est de donner l’envie, le goût de la mer, le goût de l’aventure, et le simple plaisir d’être sur l’eau, comme on est en ce moment.
musique
(musique)
Journaliste
Pour fêter l’événement, le ferry boat, le vieux César, a retrouvé, l’espace d’une matinée, les eaux du Vieux Port. Derrière lui, 125 bateaux de la Nautique défilent pour ce 125ème anniversaire. Et dans cette parade, Jean-Paul Mouren, qui a participé à 26 éditions de La Solitaire du Figaro, un skipper arrivé très jeune au club.
Jean-Paul Mouren
Je suis né à la Nautique. Ma mère me mettait dans un couffin de campagne et hop, au fond du bateau, et du coup, j’ai barboté toute ma vie là. Je me suis marié sur le ponton, toute mon histoire, mon jardin d’enfant s’est fait là, s’est construit là.
musique
(musique)
Journaliste
Les enfants d’aujourd’hui embarquent sur le bateau de leurs parents ou de leurs grands-parents, l’histoire continue, rendez-vous dans 25 ans.
musique
(musique)