Marseille-Provence et son GR 2013 : une étonnante randonnée artistique

03 novembre 2012
03m 58s
Réf. 01008

Éclairage

Le sentier de randonnée pédestre « GR 2013 », créé dans le cadre de « Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture », est inauguré en mars 2013. Ce sentier associe l’ensemble du territoire de la Capitale de la culture sur un même projet: il traverse, sur une distance de 365 km, 39 communes de l’aire métropolitaine de Marseille, de la mer de Berre à l’ouest, du massif de l’Étoile et du Garlaban à l’est, en passant par Aubagne, La Ciotat, Gardanne, Arles, Marseille.
Son concepteur, l’éditeur Baptiste Lanaspèze, l’a imaginé comme un « musée en plein air », en voulant résolument sortir de l’opposition classique ville / nature, en utilisant des chemins déjà tracés, et d’autres créés pour l’occasion.
Ce projet culturel de plein air rend hommage au territoire de façon inhabituelle. Il se distingue des autres sentiers de grande randonnée : pour la première fois, le GR est dessiné par des artistes-marcheurs, entre ville, nature, usines et cités. Il s’agit de mettre en valeur une diversité de paysages, de patrimoines, d’appropriation humaine, dans un milieu périurbain rarement mis en valeur.
Cette réalisation est originale par son aspect collectif. Onze artistes, des randonneurs, des excursionnistes, et des postiers ont contribué, à différents niveaux, à dessiner le trajet, à le baliser, à tester les chemins, et à noter leurs impressions et des points de repères.
Le tracé de ce sentier en forme de « huit » souligne des espaces naturels et une urbanisation limitée par la mer et les collines. Il permet de découvrir, en vingt jours de randonnée, sous forme de sept séquences d’une cinquantaine de km, à la fois des lieux patrimonialisés et protégés comme la Sainte-Victoire ou le Parc national des calanques, un territoire naturel moins reconnu comme les collines de l’Arbois, de l’Étoile ou de la Nerthe, mais également des paysages urbains et industriels comme la vallée minière de Gardanne ou le port pétrolier de Lavéra, et des espaces agricoles.
Ce « grand 8 » dresse un « fil rouge » entre ces communes, il permet de retrouver la nature, en ville et à la campagne, traversée par des réseaux routiers et ferroviaires, des espaces non-bâtis, des territoires urbanisés, et des lieux de loisirs.
Dans le prolongement du GR 2013, l’Observatoire photographique du paysage, initié par deux artistes, Geoffroy Mathieu et Bertrand Stofleth, réalise une veille photographique des paysages, en considérant les images produites comme proposition d’analyses et non comme illustrations de problématiques. L’initiative du GR 2013 devient objet de recherche et d’observation scientifique.
Sites

Bibliographie

  • TopoGuides, GR 2013 Marseille-Provence. Sentier métropolitain autour de la mer de Berre et du massif de l’Etoile, 20 jours de randonnée, Marseille, coédition Wildproject et FFRandonnée, 2013, 199 p.
Marie-Françoise Attard-Maraninchi

Transcription

musique
(musique)
Viviane Karsenty
Oui, dis-moi Baptiste, toi qui es le concepteur de ce GR 2013, le GR 2013, c’est comme ça, gabardine, chaussures…
Baptiste Lanaspeze
Ah oui, alors, en fait, effectivement, tous les artistes marcheurs et moi-même, on a envie de marcher dans des tenues qui ne sont pas forcément celles de la randonnée habituelle. Pas seulement par dandysme mais aussi parce que ce chemin propose une façon de randonner qui est inhabituelle. Et du coup, on sort un peu, effectivement, des marques de sport habituelles, et oui, on innove dans le vêtement, mais pas que dans le vêtement. Ce n’est que la partie la plus superficielle, ça.
Viviane Karsenty
Un GR d’un genre nouveau, en effet. Un huit de 360 kilomètres dessiné par des artistes marcheurs, sur un parcours singulier ; d’Est en Ouest, le territoire de Marseille Provence 2013 dans une plongée dans l’espace méditerranéen d’aujourd’hui. Ce GR 2013, randonnée artistique, est un des événements majeurs de Marseille Provence 2013. Le fruit d’un concept d’un jeune éditeur qui n’a pas craint de faire se rencontrer des artistes et des randonneurs liés à la très sérieuse Fédération Française de Randonnée. Petit Bain de Culture a arpenté avec Baptiste ce territoire, contemplation possible entre nature et industrie.
Baptiste Lanaspeze
Alors, on est à peu près au centre du grand huit, et…, parce qu’il a une forme de huit, et…. Effectivement, alors, le projet de GR 2013, c’est un projet culturel de plein air. Il est complètement au service du territoire, en hommage au territoire, c’est un projet minimaliste. C’est juste un chemin comme ça, dans, dans, à travers 39 communes des Bouches-du-Rhône, à travers la métropole marseillaise, qui veut vraiment montrer tous les aspects connus ou moins connus de ce territoire ; avec un petit parti pris, qui est de sortir de l’opposition entre la ville et la nature. Ce qu’on va faire ensemble, c’est, en quelques minutes, faire le tour de quelques lieux forts du GR, ce qui prend, normalement, entre 15 et 20 jours à pied.
Viviane Karsenty
D’accord.
Baptiste Lanaspeze
Donc, là, on ne joue pas vraiment le jeu. Mais normalement, on devrait être là, transpirant et suant, donc, on va aller à Port-de-Bouc, et puis de retour, après la gare Aix TGV, effectivement, on file, on file vers Gardanne.
Viviane Karsenty
Salut Denis.
Denis Moreau
Bonjour.
Viviane Karsenty
Alors, tu n’as pas choisi n’importe quoi comme lieu, hein !
Denis Moreau
Alors, on est, on est au centre de, centre-ville de Marseille, en fait, ici. Voilà, c’est pour ça que j’ai choisi cet endroit. C’est le centre-ville dans le sens où on est au coeur de la ville globale avec Lavéra. Et le GR, il arrive, il arrive ici par le plateau de l’Escourillon, là-bas, au fond, il descend, il descend sur le Chenal de Caronte, à Martigues, et après, il revient à Port-de-Bouc, ici. C'est au-delà de l’année 2013, on espère que ce, que ce GR aura une pérennité forte, et qu'il servira aussi à, à enclencher des projets liés au territoire, à l’exploration, à des pratiques artistiques plasticiennes.
Baptiste Lanaspeze
C’est la première fois qu’un GR est dessiné avec un collectif d’artistes marcheurs. Le GR tout entier, c’est une sorte d’oeuvre de land art.
Bernard Lebrun
Là, nous sommes sur le chemin, nous venons de passer, donc, la ville de Gardanne et on se dirige vers la Sainte-Victoire en passant par la commune, en traversant la commune de Meyreuil. Et c’est vrai que, ben, en le parcourant, pour repérer un peu ses traces, préparer le travail des balisages, eh bien, ce sentier, il nous a enthousiasmé. Nous allons organiser des parcours de ces différents niveaux qui utiliseront le GR, bien entendu, comme terrain.
Viviane Karsenty
Tu crois vraiment qu’il y a des fêlés qui vont passer trois semaines sur ton GR 2013 ?
Baptiste Lanaspeze
Au lieu de partir 15 jours dans l’Himalaya ou au Chili, et si on partait 15 jours dans les Bouches-du-Rhône ?
Viviane Karsenty
Toutes nos infos sur cette randonnée artistique sur Provence-Alpes. france3. fr, Petit Bain de Culture en Méditerranée.
musique
(musique)