Le Cercle des nageurs de Marseille, une histoire de champions

16 août 2010
02m 02s
Réf. 01020

Notice

Résumé :
Cette rétrospective sur le Cercle des nageurs de Marseille (CNM), club le plus titré de France, permet d’apprécier la longue liste de champions que le club a soutenus. Des entraîneurs de qualité et des installations idéales expliquent ces bons résultats qui font du CNM une fierté des Marseillais.
Date de diffusion :
16 août 2010
Source :
Thèmes :

Éclairage

Situé dans un cadre exceptionnel au-dessus de la Méditerranée, aux Catalans, depuis 1921, le Cercle des Nageurs de Marseille est associé à l’histoire de la natation française. Il a été créé sous l’impulsion de Fernand David, nageur marseillais, qui décida, à son retour des Jeux olympiques d’Anvers, d’entraîner un groupe de passionnés. Les premières sélections olympiques de nageurs du Cercle marseillais datent de 1924 et 1928 avec Salavator Pelegry et sa sœur Bienna. Association de type loi 1901 ayant pour but de propager l’enseignement du sport et les valeurs de l’olympisme, le club fut pris en charge, depuis sa création, par quatre présidents : Eugène Tisson (1921-1924), Jean Alezard (1924-1966), Albert Vahouni (1966-1990) et Paul Leccia (depuis 1990).
Deux facteurs ont contribué aux nombreux succès remportés par les sportifs du CNM, en natation et en water-polo : les installations mises à disposition pour les entraînements (3 bassins dont un olympique et un d’eau de mer), et surtout la qualité des entraîneurs, anciens champions comme Alex Jany (7 records du monde, 15 records d’Europe entre 1946 et 1952) ou Romain Barnier (onze fois champion de France). Les performances des licenciés au CNM ont fait sa renommée. Alain Mosconi, spécialiste de nage libre et papillon, a obtenu une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Mexico (1968, voir Alain Mosconi, champion du Cercle des Nageurs de Marseille). Entre 1962 et 1972, il a été sacré 50 fois champion de France, a battu 5 records d’Europe et 3 records du monde. Plus près de nous, Laure Manaudou, nageuse la plus titrée de France, inscrite au CNM en 2008, a servi d’exemple dans le club par la méthode d’entraînement qu’elle y a suivie, même si elle n’a pas gagné de médailles. En 2010, au championnat d’Europe, quatre licenciés du CNM ont rapporté onze médailles au club, dont 5 titres de champion du monde : Fabien Gilot, Frédérick Bousquet, Camille Lacourt, William Meynard.
L’excellence sportive se manifeste également en water-polo, équipe récompensée pour son plus grand nombre de participations à la Coupe d’Europe en 40 ans : de nombreux licenciés du CNM ont formé l’équipe de France, et ont remporté de nombreuses récompenses. En 2010, les poloïstes du CNM ont réalisé le doublé Coupe de la Ligue et Championnat de France Elite (leur 32e titre national !). Aux championnats du monde de natation 2015, qui ont eu lieu du 24 juillet au 9 août 2015 à Kazan (Russie), le CNM a donné à l’équipe de France ses champions, Florent Manaudou et Camille Lacourt. Il lui fournissait aussi son capitaine, Fabien Gilot ; son entraîneur en chef, Romain Barnier, chargé de l’équipe de France masculine et son directeur technique national, Jacques Favre. Romain Barnier, l’entraîneur général, contribue à l’excellence des sportifs confirmés comme des jeunes espoirs de l’école de natation. En effet, le CNM a mis en place des partenariats avec plusieurs collèges pour assurer des heures d’études (natation et water-polo).
La formation de sauvetage, très ancienne, est à l’origine du célèbre « bain du Nouvel An » chargé de montrer que membres sociétaires ou sportifs sont capables de se mettre à l’eau toute l’année pour aider une personne en danger.
L’appartenance au CNM se transmet de génération en génération, et les habitués se retrouvent au restaurant du club qui occupe une place importante dans la convivialité de cette influente micro-société. Le CNM rassemble 4 000 membres, admis sur présentation d’un double parrainage et d’une lettre de moralité. Tous, très attachés à ce club comme à une grande famille qui partage le succès de ses champions, se retrouvent autour des couleurs blanc et or du logo du club, composé d’un triangle et d’une mouette.
Bibliographie
  • Site du Cercle des Nageurs
  • Pierre Nigay, « Le Cercle des nageurs, cet obscur objet du désir », Le Monde, 8 décembre 2011
  • Quentin Domart, « Les réseaux qui comptent à Aix-Marseille », L’Express-L’Expansion, 6 juin 2011
  • Mathieu Grégoire, « Le Cercle, bain moussant », Libération, 30 juillet 2015
Marie-Françoise Attard-Maraninchi

Transcription

Journaliste
Avant-hier, c’était en 1968 avec Alain Mosconi, licencié au CNM, il rafle 50 titres de Champion de France, bat 5 records d’Europe et 3 records du monde ; rapporte enfin une médaille de bronze de Mexico. Hier, c’était en 2008, Laure Manaudou, nageuse la plus titrée de France, s’inscrit au CNM. Si elle n’apporte aucune médaille au club, elle montre une méthode, surtout, elle décomplexe les champions d’aujourd’hui. Les champions d’aujourd’hui, ce sont eux, Fabien Gilot, Frédérick Bousquet, Camille Lacourt et William Meynard. A eux quatre, dans leurs bagages, ils ramènent onze médailles, or, argent et bronze, ici, au début de la Corniche. Le Cercle, c’est d’abord une vue imprenable sur le Château d’If, et puis, ce sont trois bassins, dont un d’eau de mer. Il faut y ajouter du soleil, un sauna, sans oublier le restaurant. Sans aucun doute des conditions idéales d’entraînement.
Paul Leccia
Je suis convaincu que les installations favorisent l’exploit sportif, d’autant que nous sommes propriétaires de nos installations, c’est nous qui les avons créées. Néanmoins, quelquefois, c’est un peu émollient. Vous savez, quelquefois, on se dit, ils sont trop gâtés et il faut les mettre dans les conditions. Mais fort heureusement, l’entraîneur général, Romain Barnier, les remet vite dans des conditions un peu commando.
Journaliste
Le Cercle des Nageurs n’est pas seulement le club le plus titré, il n’est pas seulement Champion de France en waterpolo, c’est aussi un club qui compte 4000 membres triés sur le volet. N’entre pas qui veut, il faut être parrainé, un club select où l’on croit aux vertus de l’excellence.
Inconnu
C’est l’avantage de ce club, c’est que vous avez les champions qui donnent l’exemple, qui sont des compétiteurs, et vous avez toutes les familles qui sont là ; qui profitent de ces installations, et qui sont très fières de ces champions, parce que ce sont des exemples pour leurs enfants, pour toutes les générations qui suivent.
Journaliste
Sur tous les panneaux publicitaires, un grande absente, mais au Cercle des Nageurs, son dernier club, on veut croire à un retour à la compétition pour l’accueillir à bras ouverts.
bruit
(bruit)