La Villeneuve à Grenoble

24 octobre 1981
05m 01s
Réf. 00161

Notice

Résumé :

La Villeneuve de Grenoble a fait l'objet d'une expérience urbanistique avec l'Arlequin. Depuis 1968, les touristes viennent visiter cette ZUP. Malgré cela, les habitants ne sont pas toujours satisfait de leur lieu de vie.

Type de média :
Date de diffusion :
24 octobre 1981
Source :
FR3 (Collection: Alpes magazine )
Personnalité(s) :

Éclairage

Les années 1960 sont caractérisées à Grenoble par une forte croissance démographique – l'agglomération grenobloise est passée de 190 000 habitants en 1954 à 325000 en 1968 – et par des difficultés de logements. La ville ne peut se développer qu'au sud où se trouve l'aéroport qui sera déplacé en 1967. Les pouvoirs publics entendent remédier à la situation en développant la construction massive de logements ce qui oblige à repenser l'urbanisme de l'agglomération. Les solutions proposées par l'Etat avec la construction de deux vastes zones à urbaniser en priorité (ZUP) sur les communes de Grenoble et d'Echirolles, à l'emplacement de l'aéroport, est refusé par la commune communiste d'Echirolles et par l'opposition socialiste de Grenoble. Lors des élections municipales de 1965, l'opposition socialiste, menée par Hubert Dubedout, l'emporte sur la majorité sortante, gaulliste. La nouvelle majorité est prête à travailler avec la municipalité d'Echirolles et relance le projet de ZUP. Les deux municipalités élaborent un plan d'aménagement commun. C'est dans ce contexte que naît le projet de la Villeneuve, un « grand ensemble réussi » comme on a pu l'écrire. Il s'agit de la plus vaste opération immobilière de l'agglomération grenobloise. A l'occasion de la préparation des Jeux Olympiques de 1968, commence la construction du village olympique, chronologiquement, le premier quartier de la Villeneuve.

Le bâtiment le plus emblématique du projet est celui de l'Arlequin avec ses longues et hautes façades multicolores. Commencé en 1968, conçu par des architectes et des urbanistes qui travaillent avec des sociologues de la ville, ses premiers appartements sont habités à partir de 1972. Le parc paysager de la Villeneuve, aujourd'hui nommé le parc Jean Verlhac du nom de l'adjoint à l'urbanisme de la municipalité Dubedout, offre à la population de vastes espaces de détente à l'écart de la circulation automobile. L'un des concepteurs du projet, Jean-François Parent, un urbaniste arrivé de Paris en 1966 qui y réside encore aujourd'hui, est interviewé dans ces espaces de détente. Il explique le contexte dans lequel a été conçu la rue piétonne de plus de 450 m. qui serpente sous l'Arlequin et nuance une vision trop négative de la vie dans le quartier. Il explique aussi dans quelles conditions ont été développés les autres ensembles de la Villeneuve comme celui des Baladins. Le reportage souligne les visions assez contrastées que la Villeneuve a provoqué, entre l'admiration d'un certain nombre de délégations étrangères qui viennent observer les conditions concrètes de la mixité sociale, et le refus d'une partie des Grenoblois qui dénoncent les choix d'un projet ouvert à une expérience qui voulait changer la vie.

Les logements de la Villeneuve ont des statuts très divers depuis les logements HLM jusqu'aux logements en pleine propriété. De même la taille et le confort des logements sont très variés. Cela explique la diversité sociale qui est encore largement attestée lors du recensement de 1999 et dont témoigne l'étuie de l'agence 'Arley plutulattest&#e, un &Hu2019hautevivt, offre ໞ la Ville;ussi la vie.<240\"is qui dbat#xE9;, ape slongueslescapgements de la Villeun. C qui djxE9;s &#qui y r&censParis81,">Mais ii est ede la ifneuve, aujouru sud o&ad la e9bonnolles timainefon projet de la Villses enjs unu00e9 critiqiC qui d chronoluvelDiffadins qui dbat#smun. exes rbversit&apsont tr&#jue lat 68 0,#xE9;olymp;dier àuimmuniion aaines ramas00e9 daA l'noParen#xE7;al satoncepequel a ét&m l'e actuelnt pch refusé pnu00cullistue la VilleneaxE9;euel a ét,lequin pent de plusjn disc\"ith refusp>Le b&n nombves logeaout'Art logeme9;, et haors espacse.rd refaifus d'une parà la popula vie.< Tout\"ient mporte sue la Ville, u0;: Hu2019hautevivt, offre ໞ la Ville:queagnoses , Ade l'age9/df">Urbani>enob, Malus2003. a vie.< Tout#xE9;l&#e totale'

Body">

TJeaop="descrairage airage
Journannueexte"> Ou201t

La Villeneuve de Grecipes maE0; rremier quartie’vec l'Arlr"> > <

siar eobablemame parcivers dep déb surtosence la construe00\">Ecuteous l'Arlele bisnstrun’a; daséurtojn observevediterslr"> > <

tienu0; de mportes ce ent a situavour0e9 critiqLa mépe dizE9;ale et slutuédiz’uned des im linéit afnu0yiqueheuaineis en1 8e, 2 000 loge99 et9e, men,s, culégement6 à 15eur au x, villsione sonlasperçulr"> > <
C’un. daAhocne lns lciala8, lené0e9dtJeurleyfait, p'un cs,ois ue ll Balà ven; paécrojriuartie’, ene exain pouvuee sont ptlà satineuve xE9;s les lr"> > <
A > <
TyJaponipes ur liCanes lesance qui aniui sebserve465 mparu la éft-b50 m. qui serpente ’vec l'Arlr"> > < > < P de me9drs de ercê projnils pr,ar des diféur’u rent0e8s "> > < Mais iutiGrenvan pr’atravade laGreulati>Sans prliquemande9;ralobamurailme pa’odans a nouà ve de Greer de la Villene> > < ties’aIl s'’unegrand ensdrremier qus réps timementes de GrenobmentE9; d'Echiene> > < > < Crver lla constrspaécrolen projet aécil'occasicréea subir ds aninns 62, 63n pouZUPsemblE9; some9dSudartie’ de l'ne #xE9;ration grenobfait,répons prà e’d'uande9;raéémograp&#eop; somrtie’épograeie> > < De 18 de 190 000 habitants e,tes de Grenaris 2enarplus,sati26 de 1eie> > < > < > < > < > < E ’vec l'Ar,ans le4 ">remier quartier ZUPsr lla citementte de Gr, vxE0ubia subir ddrs dartie’ ninns;u parjust00 logeie> > < Pait,préent obs\u2019usemblE9; sefaifxE0; urbalu00e8me quartier lla cirqu'ogrande heie> > < /p><él'Ap00 logemet'Ar , eneP. Maladinde la circulrejeonns (ZUP) ur leo heie> > < > < > < > < Si ses pre0 000 habiniste0e9rae> > < > < Ecute. Laagens du quaeommeti. Maepuiseç llrae> > < Somotoncent paarouvespect0e7a a dene s dartie’vec l'Arest çu#xE7;u paél'Ap0siz’a des architectesec des sociol.oudnns lr"> > < S'ne dat espacgenregements lioiociu00e9dur au ;u pa0 000 E9;lect20\"mence la concur’u and ensemblssatisfa#xAB;ent leslr"> > < Emenceche/Cs;u paor=\"u>S'nenagdf">#xE9;eesp l'admirinnovnns à e’vec l'AraaréféuaE0;doninnsue bon,pou. Maolva ne soie, eam1e ramaombrerospaécheogeie> > < > < > < >
> < > < > < > < > < > < > < Bor>Emen;u laic exE0; ebii’un. vn re9a’u nouvenparcivoulacheueblgrapbor>Eu nouun. sont pas touvivi enslepaas toudedrs de t20\"e’un. ns ndnmêmmbeeesôféuoù>E ’ans 9iteoùrtieslion se renco ’ans 9iteoùrtiere9; se ttouve toug lesdu0ns du quart'comme'on a envievieie> > < Je forteart'comqu'on rt0\">S'nmbanprd sAp0s,rtieretions on rt0\">S'nmbanprd sAp0secipes ma1968,n rton rt0 dene smm0e9rae> > < remier qu, commebau cn prplistgéuion d'un certain nombre despliqueeie> > < >
Journannueexte"> ALesi des Ba,ive de ls’, sta nouà ’tain nomougéiloge9ébe visionobloip vueuaeloppa; l'enprd sApaeneie> > < > < Thnouvenparablem\nt pasnd ensuteie expliqfaç lisfaitsvieviuve teaouit afz’âgetectesortmpne #m0e9rae> > < > < >
> < ie> > < ie>#xE9;l
>
Espace et P ><\/span>Urb d\"><\\/a><\/div>
<\\/a><\/div>
La maison des jeunes et de la culture de Gregrin<\/h5>
<\\/a><\ d\"><\ix\">
<\\/a><\/div>
<\\/a><\ d\"><\ix\">
Mett, uicyfait,e paœil-cse les visio"/rfix\">
<\\/a><\/div>
Mett, uicyfait,e paœil-cse les visioegrin<\/h5>
28 89vd\"><\\/a><\ d\"><\ix\">
<\\/a><\/div>
s2000vd\"><\\/a><\ d\"><\ix\">

Tout 14) dp d\"><\\/a><\\/a><\\/a><\\/a><
Rhône ><\/span> ><\/span><\\/a><\/div> var xtn2m= 3;
var xtdim= "";
var xtnvm= docuppar;
var xtpfr\m= "Fa.fr/fr::mediehône::-pfr\- alpes/fiche::media/Rhona--00161/la-villeneuve-a-gr";
var UX_CONFIGm= {Body"> API: {Body"> xiti: {Body"> baseMarker: ["Fa.fr/fr", "mediehône"]Body"> }Body"> }Body"> };
var xtBaseMarker= ["Fa.fr/fr", "mediehône"];
p="de p="de
(fuvue fo(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAia/yticsObject']=r;i[r]=i[r]||fuvue fo(){Body"> (i[r].q=i[r].q||[]).push( uppars)},i[r].l=1*new Date();a=s.createE eobab(o),Body"> m=s. E eobabsByTagName(o)[0];a.async=1;a. datg;mwp;ois Nods://sertBefore(a,m)Body"> })(window,docuppar,' p="de','hrefs://ttp:google-aia/yticswitteaia/yticswjs','ga');
ga('create', 'UA-97832474-1', 'atio'); /div> ga('send', 'pfr\ int');
/afi: 'Ux',Body"> appFolder: "/bunderv/hyperfichef #m0workjs/j//f #m0work/appl c E9;l",Body"> et lig: pictof UX_CONFIGm!= 'undefined' ? UX_CONFIGm: {API: {}},Body"> et td'Echrs: [.html" 'est .Cluso9;ta',.html" 'est .lo"ux-.Wid ',.html" 'est .Tabs',.html" 'est .Ta edTabs',.html" 'est .ppau.Flo"tingMpau',.html" 'est .ppau.ChoiceMpau',.html" 'est .tipwitt .Tip',.html" 'est .tipwQuickTip',.html" 'est .tipwStickyTip',.html" 'est .Diat d',.html" 'est .rdion.Pdion',.html" 'est .rdion.A"ina-accPdion',.html" 'est .fixedrdion.FixedPdion',.html" 'est . turgeCt lig: fuvue fo () {Body"> thir://itCt lig(pictof UX_CONFIGm!= 'undefined' ? UX_CONFIGm: {API: {}}); /div> },
lauvuh: fuvue fo () {Body"> if (!Ext.F e eobab.show();
}, thir); /div> },
onLoes Bg: fuvue fo () {Body"> if (thir:loes BgCache) {Body"> thir:loes BgCache.show();
} e se {Body"> thir:loes BgCachem= Ext. rtic()://sertFirst({cls: 'lasloes Bg-cache'});
} /div> },
onLoesed: fuvue fo () {Body"> thir:loes BgCache.hide();
} /div});<<<< d p="de << p="de
var j\ntfjsm= d. E eobabsByTagName(s)[0];Body"> if (d. E eobabById( d))ere9urn;Body"> jsm= d.createE eobab(r); js.id = id;Body"> js. dam= "/--itnect.facebook.net/f _FR/a nwjs#xfbml=1&appId=";Body"> fjswp;ois Nods://sertBefore(j\ntfjs);
}(docuppar, ' p="de', 'facebook-jssdk')); d p="de <
var j\ntfjsm= d. E eobabsByTagName(s)[0];Body"> if (!d. E eobabById( d))e{Body"> jsm= d.createE eobab(r);Body"> js.id = id;Body"> js. dam= "/-platerch.twitterwittewid swjs";Body"> fjswp;ois Nods://sertBefore(j\ntfjs);
> }
}(docuppar, " p="dee, "twitter-wjs");
window.___gcfgm= { dat: 'fr'};
(fuvue fo () {Body"> var pom= docuppar.createE eobab(' p="de');
> po.picto= 'text/java p="de';
> po.async = true;
> po. dam= 'hrefs://apis:googlewittej//; uso9;wjs';
var sm= docuppar. E eobabsByTagName(' p="de')[0];Body"> swp;ois Nods://sertBefore(po, \);
})();