Cannes, les petites mains du festival

17 mai 2019
03m 28s
Réf. 00725

Notice

Résumé :
Ce reportage présente le travail des petites mains du festival de Cannes : celui des gardes du corps, des maquilleurs ou encore des fleuristes.
Date de diffusion :
17 mai 2019
Source :
A2 (Collection: 20 heures )

Transcription

Laurent Delahousse
Cannes et ses héroïnes, ses acteurs, ses icônes, mais aussi un festival d'hommes et de femmes de l'ombre qui participent à cette fête du cinéma. Immersion signée ce soir Anthony Jolly avec Guillaume Beaufils pour les images.
Journaliste
Pendant que les projecteurs se braquent sur le tapis rouge et ses stars... Pendant que les photographes bataillent pour obtenir le meilleur cliché, de petites mains travaillent dans l'ombre, loin des paillettes et des projecteurs. Nous avons choisi ce soir de les mettre en lumière.
Fleuriste
L'adresse, elle est où ?
Manon Rohart
Hôtel Martinez !
Journaliste
Des roses et des pivoines par centaines à préparer. Destination les grands palaces. Depuis cinq heures ce matin, Manon Rohart est un peu tendue car les clients sont souvent intransigeants.
Manon Rohart
S'il y a un petit truc qui ne va pas, ils vont nous envoyer une photo, ils vont nous dire : « Ça, il faut changer. »  Donc ça va nous faire encore courir.
Journaliste
La boutique multiplie son chiffre d'affaire par trois pendant le festival. Du simple petit bouquet à des compositions majestueuses, comme pour Monica Bellucci hier. Vous avez choisi vos plus belles roses ?
Sander Smids
Ah les plus belles ! Rien n'est trop beau pour Monica !
Journaliste
Ces fleurs-là, aujourd'hui, ne sont pas pour Monica, mais pour le Palais des Festivals.
Manon Rohart
Du coup, des deux côtés du bar, ça va pas être un peu haut ?
Nathalie Mercier
Non.
Journaliste
Bien heureux de pouvoir compter sur les compositions de Manon.
Nathalie Mercier
C'est la touche finale qui vient apporter le style, l'ambiance, la chaleur... Les bouquets, c'est quand même au cœur de l'ADN du festival de Cannes.
Journaliste
Au cœur de l'ADN de Cannes, il y a aussi du glamour. Dans les bras de ce majordome, la robe d'une célèbre actrice qui va monter les marches ce soir. Il l'emporte dans les sous-sols de ce grand hôtel où la responsable de lingerie, Patricia Bor, va en prendre le plus grand soin.
Patricia Bor
Il la faut, je suppose, pour tout de suite ?
Majordome
Voilà ! Au plus vite tu peux faire, au mieux ça sera !
Patricia Bor
Allez ! Voyez, par exemple, tous les petits brillants, il faut faire attention de ne pas les accrocher, faire attention surtout, parce qu'il y a des matières qui sont très fragiles.
Journaliste
Et lorsqu'elle regarde les montées des marches, c'est avec une petite pointe de fierté.
Patricia Bor
Quand on voit les belles robes et tout ça, on se dit : « Whaou, on a fait du bon boulot quand même ! »
Journaliste
C'est sympa. Lorsque la nuit tombe sur la Croisette, un autre homme de l'ombre entre en action. Stéphane est garde du corps. Ce soir, il protège la fille d'un riche homme d'affaires. La femme va boire un verre. Elle n'a que deux cents mètres à parcourir.
Stéphane
Se faire dérober une montre à son insu ou un collier ou un sac à main, ça va très vite. Un mec arrivé en scooter...
Journaliste
Stéphane scrute les éventuels comportements suspects dans la foule, en gardant toujours une distance avec sa cliente.
Stéphane
On va pas l'étouffer. Donc on prend une marge de, ça dépend, deux, trois mètres. Quand il n'y a personne, ça suffit largement. On garde un visuel. On est là sans être là. L'important, c'est d'être discret.
Journaliste
Mission accomplie pour Stéphane. À Cannes, le client est roi. Et ces jeunes actrices...
Emma Guerri
Bon alors ce soir, qu'est-ce que tu vas mettre ?
Journaliste
... traitées comme des reines. Coiffeuses et maquilleuses aux petits soins pour ces adolescentes qui vont faire une séance photo. À la fois conseils beauté et nounous.
Emma Guerri
C'est surtout ça qui est important : d'être à l'écoute. Parce que, ça aussi, je pense qu'il y a du stress. Naturellement, il faut qu'elles soient au meilleur de leur forme et qu'elles ne soient pas, qu'elles ne s'angoissent pas justement par rapport à leur maquillage ou à leurs cheveux.
Journaliste
C'est un peu de vous qu'il y a quand même...
Coiffeuse
C'est ça, on a mis notre petite touche sur le tapis rouge ce soir.
Photographe
Très bien.
Journaliste
Quelques heures plus tard, coiffées, maquillées, les voici prêtes à prendre la lumière.