Évoquer Jacques Chirac en classe

# Présentation

Jacques Chirac, président de la République de 1995 à 2007, est mort jeudi 26 septembre 2019, à l’âge de 86 ans.

Une journée de deuil national est prévue lundi 30 septembre pour lui rendre hommage, et “les enseignants qui le souhaitent” sont invités, selon une circulaire signée par le Premier ministre et publiée au Journal officiel vendredi 27 septembre, à “consacrer un cours de cette journée à l’évocation de la mémoire de l’ancien chef de l’État.”

Voici une sélection de documents contextualisés, issus de journaux télévisés et d'un débat d'entre-deux-tours, qui marquent les moments importants de la vie politique de Jacques Chirac.

# 1986 : La cohabitation

C’est la toute première image de la cohabitation. Dans une ambiance grave, le président François Mitterrand est seul face à Jacques Chirac et aux 36 ministres de son gouvernement. Le conseil des ministres ne dure que 20 minutes.

# 1988 : « Monsieur le Premier ministre »

Après deux ans de cohabitation, Jacques Chirac et François Mitterrand se retrouvent face à face pour l’élection présidentielle. Lors du débat d’entre-deux-tours (à voir en intégralité ici), le président François Mitterrand renvoie Jacques Chirac à sa fonction par cette pique restée célèbre : « Vous avez tout à fait raison, monsieur le Premier ministre ».

# 1995 : Le discours du Vel d’Hiv

Aussitôt après son élection à la présidence de la République, Jacques Chirac prononce un discours historique dans lequel il reconnaît la responsabilité de l’État français dans les crimes commis pendant l’Occupation.

# 1996 : Un musée des arts premiers

Fin connaisseur des arts extra-européens, Jacques Chirac veut leur consacrer un grand musée. Avant l’ouverture du quai Branly en 2006, plusieurs projets sont envisagés, comme celui d’investir les espaces du palais de Chaillot.

# 2002 : Un score sans précédent

Le 6 mai, Jacques Chirac est réélu président de la République avec un score historique de 82% des voix. Il se pose en rassembleur du peuple français face à Jean-Marie Le Pen, à qui il a refusé le traditionnel débat d’entre-deux-tours.

# 2003 : « Non » à la guerre en Irak

La France refuse d’intervenir en Irak aux côtés des Américains. Cette décision clairvoyante de Jacques Chirac sera saluée par de nombreux pays, et reste l’une des réussites majeures de sa présidence.

# 2007 : Bilan d’une présidence

Après 12 ans à la tête de l’Etat, Jacques Chirac quitte l’Elysée. L’occasion de dresser un bilan de ses deux mandats. Parmi les faits marquants : la dissolution de l’Assemblée nationale, les émeutes dans les banlieues, ou encore ses prises de position en faveur de l’écologie.

# 2007 : Audition par la justice

La fin du mandat présidentiel de Jacques Chirac lui ôte également son immunité. Visé depuis 1999 par une enquête suspectant des emplois fictifs à la mairie de Paris, à l’époque où il la dirigeait, l’ancien chef de l’État est entendu par la justice dans cette affaire. Reconnu coupable de détournement de fonds et d'abus de confiance, il sera finalement condamné en 2011 à deux ans de prison avec sursis.

Voir sur ina.fr : Le dossier des emplois fictifs de la mairie de Paris