L'Espace des Sciences aux Champs libres à Rennes

17 mars 2006
2m 8s
Réf. 00467

Notice

Résumé :

Le nouvel Espace des Sciences ouvre ses portes aux Champs Libres, à Rennes. Lieu ludique et pédagogique, l'Espace des Sciences est composé notamment d'un planétarium, d'une salle consacrée à la géologie et à de nombreuses expériences interactives.

Date de diffusion :
17 mars 2006
Source :
FR3 (Collection: JT Rennes midi )
Personnalité(s) :

Éclairage

L'Espace des sciences est créé à l'initiative de la ville de Rennes en 1984. D'abord appelé Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle (CCSTI) jusqu'en 1997, l'Espace des sciences a pour objectif de promouvoir les activités de culture scientifique en Bretagne auprès du grand public. C'est en 1986 que l'Espace des Sciences s'installe pour des expositions temporaires au centre commercial Colombia à Rennes, avant de proposer en 1990 un service itinérant pour diffuser les expositions et le planétarium dans la région. Mais le projet du nouvel équipement culturel Rennais, les Champs Libres, imaginé à partir de 1992 sera l'occasion de réunir dans le même lieu la bibliothèque, le Musée de Bretagne, et l'Espace des sciences, qui prévoyait ainsi pour ce dernier un espace d'exposition de 1500 m² avec un planétarium. Avec l'ouverture des Champs Libres en 2006, l'Espace des Sciences y est transféré depuis le centre Colombia pour ouvrir le 28 mars 2006.

Le déplacement de l'Espace des sciences aux Champs Libres traduit la volonté - exprimée dès 1980 - de porter un projet original de synergie réunissant la bibliothèque, le musée de Bretagne et le centre de culture scientifique et technique qui commencent alors à être à l'étroit dans leur locaux respectifs. Le programme a reçu l'approbation du conseil municipal de Rennes en 1992, et les travaux ont débuté à la fin de l'année 2000.

L'inauguration de son installation dans ce nouveau site est à l'origine de ce reportage. Installation qui donne enfin à l'Espace des sciences la place nécessaire aux expositions permanentes et temporaires et permet d'envisager la création d'un planétarium. Son association avec la bibliothèque et le Musée de Bretagne vise à développer une interdisciplinarité entre les sciences dures et les sciences sociales.

L'espace des sciences se divise en quatre parties : le planétarium, la salle Eurêka pour les expositions temporaires, la salle de la terre et le laboratoire de Merlin, espace réservé aux enfants. L'objectif est d'offrir au grand public, et notamment au jeune public, les connaissances scientifiques notamment par l'expérimentation et la manipulation. En plus des trois salles d'exposition et du Planétarium, l'Espace des sciences poursuit son activité en diffusant les expositions temporaires et en proposant des conférences comme "Les mardis de l'Espace des Sciences", ou encore des événements comme le festival de la science, ou la nuit des chercheurs. Enfin l'espace des sciences édite aussi depuis 1985 une revue mensuelle intitulée RESEAU, devenue en 2000 Sciences Ouest.

En 2008 l'Espace des sciences a été labellisé "Science, culture et innovation" par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche.

Bibliographie :

Jean-Yves Veillard, Les Champs libres, Naissance d'un projet culturel, Cahiers d'un conservateur 1985-2001, Rennes, Editions Apogée, 2006, 191 p.

Frédéric Martin

Transcription

(Musique)
Roger Bendayan
Les splendeurs du ciel et de l'univers, vie et mort des étoiles, le système solaire, toute l'actualité astronomique est présentée dans le planétarium numérique de l'espace des sciences aux Champs libres.
Michel Cabaret
Alors voilà, ce qui est extraordinaire ici, c'est qu'on est dans l'espace des sciences, mais on peut voir dehors. Et ça, c'est extraordinaire. Et finalement, là, je vois ce qui se passe en dehors des Champs libres.
Inconnu
Il est là, Portzamparc ?
Michel Cabaret
Oui, l'architecte, il est là, dehors.
Roger Bendayan
Derrière les vitres, le laboratoire Merlin rime avec musique et s'expose.
Michel Cabaret
Cette flûte qui, finalement, est une flûte enchantée...
Roger Bendayan
29 expériences interactives - dont la Flûte enchantée de Mozart - se prêtent aux manipulations du public. Une balle prisonnière d'un flux d'air pour l'énergie, des billes en looping pour la physique, on pourra toucher, écouter, pédaler et scruter. On monte d'un étage et nous voici dans le massif armoricain.
Michel Cabaret
Bienvenue à l'espace des sciences dans la salle de la Terre. Alors ici, on peut écouter des volcans, des tremblements de terre, et là on peut découvrir, sur ce globe terrestre, les différentes plaques qui recouvrent finalement notre belle planète Terre et qui nous permettent, grâce à la tectonique des plaques, de comprendre comment se forment les fosses océaniques, les chaînes de montagnes, les volcans, les tremblements de terre. C'est vraiment une création maison, l'espace des sciences, ça s'est fait à partir de notre expérience de 20 années d'exposition au centre Colombia. Toute notre équipe s'est mobilisée pour créer ces manipulations, ces expériences, ces expositions, ce planétarium. C'est vraiment une aventure humaine d'une trentaine de personnes. Et on a tous vécu ici, à l'espace des sciences, une période formidable.
Roger Bendayan
Chaque expérience est accompagnée d'un mode d'emploi. Ici, la science est démystifiée sur 240 m² d'exploration en libre service.