À la une

Gerard PATRIS, La chute d'Icare

01 jan 1960
11m 15s
Fiche (00806)

Film d'une grande beauté abstraite, La chute d'Icare propose le grossissement par la camera d'un matériau concret, du simple sable posé sur un écran à plat illuminé par derrière, pour révéler les changements de forme et les mouvements de la matière une fois mis en contact avec les éléments : eau, feu, terre et air. Un soin particulier a été apporté à la correspondance entre le son et l'image : les compositions de l'image (couleurs, nœuds de densité, mouvements) trouvent de façon étonnante leur équivalence sur le plan sonore dans la musique de Mireille CHAMASS.