Åke PARMERUD (entretien)

1991
02m 10s
Réf. 00073

Notice

Résumé :

Interview extraite du CD-ROM "La Musique électroacoustique" Ed. Hyptique (2000)

Type de média :
Date de diffusion :
2000
Date d'événement :
1991
Personnalité(s) :

Éclairage

Åke Parmerud se consacre à la musique et aux arts multimédia depuis la fin des années 70.

Après avoir été photographe de 1972 à 1974, il étudie d'abord la musique à l'Université, puis au Conservatoire de Göteborg, en Suède. Ses œuvres sont multiples : musiques instrumentales, compositions électroacoustiques, art multimédia et interactif, vidéos et musiques pour le théâtre et la danse ou musiques de films. Il reste le compositeur de musique électroacoustique le plus récompensé depuis 1978, date à laquelle il reçut le premier prix du Festival International de Musique Electroacoustique de Bourges (France) pour sa pièce, Proximities.

Il a sorti deux 33 tours et 2 CD. On trouve également certaines de ses œuvres sur plusieurs compilations. Il a remporté deux fois le Grammy Award du meilleur album classique de l'année et en 1997, son œuvre Grains of Voices a été jouée à New York à l'occasion de la journée des Nations Unies. Il a représenté deux fois la radio suédoise au Prix Italia et il a composé de nombreuses œuvres pour des institutions internationales, notamment au Canada, en Hollande, en France, en Allemagne, en Norvège et au Danemark. Comme soliste ou accompagné du compositeur Anders Blomqvist, Åke Parmerud donne également des concerts de musique électroacoustique où il utilise différents types d'instruments interactifs. Il s'est principalement produit en Europe, mais aussi au Mexique et au Canada.

Ses travaux ont été présentés dans le monde entier. Il est membre de l'Académie royale de musique depuis 1998. Depuis 3 ans, il travaille comme designer sonore et concepteur de logiciels pour des installations interactives d'avant-garde mêlant audio et vidéo. Ses créations, The Fire Inside et L'espace que vous regardez, ont été jouées à Berlin, Paris et Reykavik. Il a également mis en place plusieurs concerts et travaillé comme directeur artistique dans le cadre de nombreuses installations audiovisuelles, données en plein air ou en intérieur.

Transcription

Ake Parmerud
Je pense que l'art acousmatique, du fait qu'il représentait une position intermédiaire entre l'abstraction des idées musicales et la matérialisation des formulations artistiques employées en sculpture ou en peinture, place la musique dans une position unique dans l'histoire des arts. Une des raisons majeures de mon attachement à ce type de forme artistique est que son fondement conceptuel touchait l'essence de notre perception et de notre compréhension du monde. On peut régler de nouvelles et surprenantes facettes d'un objet sonore en changeant seulement l'angle d'observation. Ce qui paraît très simple et bien défini à un instant devient complexe et illusoire à l'instant suivant, attirant notre attention sur le fait que la vérité est sans aucun doute une affaire de définition. J'ai toujours senti que le son projeté dans nos systèmes acousmatiques a une très forte présence, une qualité presque corporelle qui le rapproche de la compréhension concrète du phénomène comme une représentation, tout en gardant intactes les propriétés musicales et abstraites inhérentes. Ces corps invisibles du son sont sans doute des danseurs sur une scène virtuelle dans l'espace sonore, perçus et regardés avec l'oeil interne de notre imagination. J'ai trouvé ceci très sympathique. Ces pensées sont très présentes dans [[Les Objets obscurs]], une oeuvre dédicacée à Pierre Schaeffer, dont le travail a été si important dans la compréhension du son par lui-même. Je considèrerais cette démarche comme une approche fondamentale de l'art du XXe siècle.