Jacopo BABONI SCHILINGI, Disparition

2006
05m 55s
Réf. 00630

Notice

Résumé :

« Un parc, des arbres, des fourrés, des massifs de fleurs, des pelouses et au bout de l'allée centrale, un palais. Ou une villa. Ou une maison. Ou une maquette. Ou des ruines. Ou leurs reflets. Et puis, de loin en loin, des bassins. Ou un étang. Ou un lac. Ou la mer. Il fait beau. » Quatre voix traversent et habitent un texte, dessinent des formes de personnages autour et dans des fragments d'architecture, interrogent la conduite d'un récit et testent les possibilités d'une relation.

Type de média :
Date de diffusion :
2006
Personnalité(s) :

Éclairage

Jacopo Baboni Schilingi, né à Milan le 4 avril 1971, est un compositeur, aujourd'hui installé à Paris. C'est également un spécialiste de la composition assisté par ordinateur (CAO). On lui doit plusieurs contributions à la création de librairies pour CAO, qui sont distribuée par l'Ircam depuis 1995.

Son entrée à l'Ircam date de 1993, quand il fut choisi par le comité de lecture pour participer au cursus de composition et d'informatique musicale. Il y devient en 1996 compositeur en recherche.

Ses recherches musicales ont, après une vingtaine d'articles, donné naissance à un livre sur l'esthétique musicale : La musique hyper-systémique aux éditions Mix-Paris.

L'interdisciplinarité a une place importante dans sa création. Il réalise ainsi des installations avec l'architecte Pierre Luigi Copat, avec le sculpteur Arman ou encore avec l'artiste multimédia Miguel Chevalier.

L'ACR lui commande une œuvre en 2006. Il s'associe avec l'écrivain Yannick Liron, et réalise Disparition. Dans cette pièce, les deux artistes y exposent leurs tristesses, leurs mélancolies et leurs peurs de la perte de l'autre. Cette pièce reçoit la mention spéciale au Prix Italia 2006.

Direction de la musique, Atelier de création radiophonique, France Culture