Émilie SIMON, Aqua (festival PRÉSENCES électronique)

17 mars 2007
-
Réf. 00941

Notice

Résumé :

Extrait de la pièce présentée lors du festival PRÉSENCES électronique le samedi 17 mars 2007 à 22h, salle Olivier MESSIAEN à la Maison de Radio France.

Type de média :
Date de diffusion :
17 mars 2007
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

BIOGRAPHIE : Émilie SIMON

Passionnée dès l'enfance par la musique (à Montpellier elle écoute beaucoup de jazz et fréquente les studios d'enregistrement), Émilie SIMON fait des études musicales complètes : de l'écriture instrumentale à l'électronique, de la musicologie à l'informatique musicale.

Avec son premier album, elle obtient en 2004 une Victoire de la Musique dans la catégorie Album Électronique et depuis, enchaîne avec succès les projets : musique pour le film La marche de l'empereur, album Végétal et nombreuses tournées internationales.

Pour PRÉSENCES électronique 2007, elle change de registre et joue la carte expérimentale en présentant Aqua.

 

NOTICE : Aqua

Quelles sont les pistes que vous allez explorer en venant travailler ou GRM ?

Je vais travailler sur le thème de l'eau. J'ai déjà fait de nombreuses prises de sons - on en retrouve certaines dans mon album Végétal - et, si besoin, j'en ferai d'autres en studio. Ce qui m'intéresse dans ce projet, c'est la perception auditive de l'eau et la plasticité du matériau de départ. Les outils électroniques peuvent le transformer dans tous les sens : on peut obtenir des rythmes, des hauteurs, des sons brefs ou très longs, des sons-couleur, des mouvements.

Quel est le dispositif scénique ?

Je pense que nous serons au moins deux sur scène. J'aime beaucoup travailler avec Cyrille BRISSOT qui me construit des contrôleurs très pratiques pour le son live. Je l'ai rencontré à l'Ircam quand j'étais étudiante en musicologie. Il a une très bonne perception de ce que je veux au niveau poétique et trouve les outils informatiques qui me conviennent.

Alors nous allons d'abord travailler en studio pour fixer les éléments puis construire pour ce concert les outils tempsréel.

Émilie SIMON à PRÉSENCES électronique c' est un peu un défi. Ce n'est pas votre public habituel et ce n'est pas le même type de musicalité.

C'est pour moi très intéressant. Car d'habitude dans mon travail c'est la chanson qui est au devant. Tout le reste, tout le travail sonore- souvent expérimental d'ailleurs - est au service de cet objectif. Pour ce concert c'est l'inverse, il y aura une sorte de basculement; c'est le travail sur le son qui sera en avant, ma voix n'étant qu'un élément parmi d'autres. Ne plus me soucier de cet équilibre au service du chant mais plonger dans la matière et faire partager cette expérience.

Propos recueillis le 13 Décembre 2006.