Chris WATSON + KK. NULL + Z'EV, Number One

28 mars 2008
04m 15s
Réf. 00308

Notice

Résumé :

Number One (Numéro un) est une performance unique regroupant pour la première fois Chris Watson, KK. Null et Z'EV. Conçue, montée et assemblée par Z'EV, Number One articule de manière cohérente les visions du percussionniste sur la relation étroite entre la musique et de nombreuses formes théâtrales traditionnelles.

Type de média :
Date de diffusion :
28 mars 2008
Personnalité(s) :
Thèmes :

Éclairage

Durée totale : 22'12

Number One (Numéro un) est une performance unique regroupant pour la première fois Chris Watson, KK. Null et Z'EV. Conçue, montée et assemblée par Z'EV, Number One articule de manière cohérente les visions du percussionniste sur la relation étroite entre la musique et de nombreuses formes théâtrales traditionnelles. Les membres du trio ne se sont jamais rencontrés durant la production de l'œuvre.

C'est le label Touch qui, en 2005, a sorti le projet sous forme d'album. La pièce ouvre sur une structure en cinq parties, inhérente au théâtre Nô japonais. Z'EV a ensuite invité Kazuyuki Kishino et Chris Watson à créer une œuvre théâtrale à partir d'une série riche en superpositions. La proposition de Chris Watson consiste en un ensemble de prises de son direct réalisées en Afrique de l'Est. Selon la liste fournie par Watson et reproduite à l'intérieur de la jaquette du disque, les sujets captés par ses micros mêlent des sons de vautours se nourrissant de carcasses d'animaux en plein midi, à ceux de l'approche d'un orage et d'un troupeau d éléphants en train de brouter. Situés en arrière-plan sur les pistes gauche et droite du mix stéréo, ils forment des toiles de fond dénudées sur lesquelles viennent se poser les plages électroniques et acoustiques crées séparément par Kishino et Z'EV, détournant ainsi leurs sonorités.

Afin de pousser encore plus loin l'aspect ritualiste du projet, Z'EV a également compilé une liste d'éléments mythiques pour chaque composition, créant ainsi une table comportementale des éléments au travers desquels l'œuvre peut-être interprétée. Ce subtil agencement d'effets permet d'approfondir la riche interaction des sons, résultant en une pièce complexe et spectaculaire issue d'une économie de moyens.