Ivo MALEC (entretien)

1966
01m 37s
Réf. 00069

Notice

Résumé :

Interview extraite du CD-ROM "La Musique électroacoustique" Ed. Hyptique (2000)

Type de média :
Date de diffusion :
2000
Date d'événement :
1966
Personnalité(s) :

Éclairage

Ivo Malec est né en 1925 à Zagreb (Croatie), où il a fait des études musicales et universitaires. Installé à Paris depuis 1959, il y est par la suite naturalisé français. Membre du Groupe de Recherches Musicales depuis 1960, il a produit un nombre considérable de concerts et manifestations musicales et, notamment , le désormais ....

Professeur de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de paris de 1972 à 1990, Ivo Malec a contribué à former une pléiade de jeunes compositeurs appartenant à la nouvelle génération de la musique française. Il a également donné des master classes en France et à l'étranger (Argentine, Canada, Chine, Japon)

Compositeur de très nombreuses œuvres touchant à tous les genres et techniques, allant de l'orchestre aux ensembles instrumentaux et vocaux, de la scène à la musique électroacoustique (concrète, analogique et numérique), il a té particulièrement attiré par les musiques mixtes sans oublier les instruments solo. Ainsi, il " réussit la synthèse entre la musique traditionnelle et la technique électroacoustique ".

Joué en France et à l'étranger, Ivo Malec a eu les honneurs de la Philharmonie de Berlin, de l'Orchestre National de France, de l'Orchestre Philharmonique de Radio France ainsi que de grands orchestre français, allemands, japonais et autres, sans parler d'innombrables ensembles musicaux de par le monde et des différents orchestre de hauts parleurs, dont le prestigieux " Acousmonium " du GRM.

Invité en tant que compositeur dans de nombreux festivals, il y a souvent défendu la musique contemporaine également en tant que chef d'orchestre.

Commandeur des Arts et lettres, il est lauréat de cinq Grands prix du Disque, du Grand Prix de la SACEM, du Grand Prix National de la Musique en 1992 et de l'Ordre National du Mérite.

Transcription

Ivo Malec
Primo, je pense que d'une certaine manière, il y a une énorme injustice, tout d'abord, qui plane sur la personne de Pierre Schaeffer, qui est la personne oubliée, alors qu'à mes yeux c'est vraiment la personne essentielle de la deuxième partie du XXe siècle, d'une part. Et d'autre part qu'on doit à la musique concrète, électroacoustique, enfin au studio, à la musique du studio, on lui doit les choses fondamentales qui étaient écrites par la suite ailleurs. Et surtout par les gens qui ont détesté le studio, qui n'ont jamais voulu accepter l'idée que la source était plus loin qu'eux-mêmes. Un compositeur est un monsieur par qui tout commence. Ca commence par moi. Alors je ne dis pas évidemment que ça a commencé par moi, cette technique là, je veux dire que pour moi c'était le studio qui m'a inspiré cette technique. Donc j'ai quand même l'humilité de dire que c'était que pour moi. Mais en général, vous savez, les problèmes commencent par la personne qui les énonce, les problèmes de tout le monde bien entendu. Et donc en effet, les technologies, la pensée - pensée comment dirais-je - apparemment extramusicale est très souvent la source d'un geste compositionnel ou d'un geste technique dans la composition, un geste important.