Aurélien Bory

2013
02h 10m 49s
Réf. 06008

Éclairage

Aurélien Bory, né en 1972, est metteur en scène. Il dirige la compagnie 111, fondée en 2000 et implantée à Toulouse. Parti du jonglage, Aurélien Bory développe un « théâtre physique » singulier et hybride, à la croisée de nombreuses disciplines (théâtre, cirque, danse, arts visuels, musique...). Il envisage la scène comme art de l'espace et s'appuie fortement sur la scénographie. Ses plus récentes pièces sont Géométrie de caoutchouc (2011) créé à Nantes, Sans objet (2009) créé à Toulouse et Les sept planches de la ruse (2007) créé en Chine. Ses spectacles sont présentées dans le monde entier et cette reconnaissance internationale débute avec Plan B (2003) et Plus ou moins l'infini (2005), créés en collaboration avec Phil Soltanoff. Également inspiré par la danse, Aurélien Bory met en scène le chorégraphe Pierre Rigal dans Erection (2003) et Arrêts de jeu (2006). Il conçoit aussi deux portraits de femme, Questcequetudeviens ? (2008) pour la danseuse de flamenco Stéphanie Fuster et Plexus (2012) pour la danseuse japonaise Kaori Ito. Pour Marseille 2013, il imagine un nouveau projet pour les acrobates marocains, Azimut, dix ans après Taoub, spectacle fondateur du Groupe acrobatique de Tanger. Les œuvres d'Aurélien Bory sont animées par la question de l'espace. Il ne conçoit son travail théâtral que « dans le renouvellement de la forme » et « en laissant de la place à l'imaginaire du spectateur ». Aurélien Bory reçoit le prix Créateur sans frontières en 2008. Depuis 2011, il est artiste associé au Grand T à Nantes.

Spectacles

2000 : IJK. Conception Aurélien Bory mise en scène Christian Coumin. Premières au Théâtre de la Digue (Toulouse)

2003 : Plan B. Conception Aurélien Bory, mise en scène Phil Soltanoff. Premières au Théâtre Garonne (Toulouse)

2003 : Erection de et avec Pierre Rigal, mise en scène Aurélien Bory. Premières au Théâtre National de Toulouse

2004 : Taoub d'Aurélien Bory par Le Groupe acrobatique de Tanger. Premières aux Jardins de la Mendoubia/ Tanger

2005 : Plus ou moins l'infini. Conception Aurélien Bory mise en scène Phil Soltanoff. Premières au Théâtre E.T.E Vidy-Lausanne

2006 : Arrêts de jeu de Pierre Rigal, mise en scène Aurélien Bory et Pierre Rigal. Premières au Théâtre National de Toulouse

2007 : Les Sept Planches de la ruse. Conception, scénographie et mise en scène Aurélien Bory. Créé à Dalian avec quatorze artistes chinois. Premières en France au Théâtre de la Ville-Paris

2008 : Questcequetudeviens? d'Aurélien Bory pour Stéphanie Fuster. Premières au Théâtre national de Bordeaux en Acquitaine

2009 : Sans objet. Conception, scénographie et mise en scène Aurélien Bory. Premières au Théâtre National de Toulouse

2011 : Géométrie de caoutchouc. Conception, scénographie et mise en scène Aurélien Bory. Pièce pour un chapiteau. Première au Grand T (Nantes)

2012 : Plexus. Pièce d'Aurélien Bory pour Kaori Ito. Premières au Théâtre E.T.E Vidy-Lausanne.

[Sources : site de la Compagnie 111, Wikipedia]